Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil » Blog et Site Internet

Homélie de la messe à la Mémoire de Notre-Dame de Lourdes du Père Julien PALCOUX

+

Mémoire de Notre-Dame de Lourdes

Entrée d’une candidate dans la confrérie de la Sainte Vierge

Frères et sœurs,

C’est en plein hiver 1858 que le Ciel s’est ouvert et que la Vierge Marie est apparue à la petite Bernadette qui avait un grand désir de faire sa première Communion mais qui ne parvenait pas à retenir ses prières. Le 11 Février commençait un cycle de 18 apparitions qui allaient non seulement transformer la vie de la petite Bernadette et de sa famille, mais aussi transformer l’Eglise de Lourdes, mais encore la vie d’un grand nombre de malades et de chrétiens.

Les apparitions de Celle qui se nommera «l’Immaculée Conception » s’inscrivent dans la mission que Jésus confie à sa Mère à quelques minutes de sa mort, lorsqu’Il lui confie son disciple Jean. Avec Jean, Jésus confie à sa Mère, tous les Apôtres, les disciples, l’Eglise, mais aussi tous les hommes. Dans l’Evangile que nous venons d’entendre, nous voyons Marie intervenir auprès de son Fils pour les besoins des hommes. Et en même temps, elle invite les hommes à obéir à Jésus. Sa médiation joue dans les deux sens.

Le message que Notre-Dame délivre à Lourdes est un appel à la conversion, à la vie chrétienne. On peut être baptisé, mais ne pas vivre chrétiennement. Marie demande à Bernadette de mimer la laideur du péché pour manifester la grâce du baptême qui purifie et nous lave de tout péché. A Lourdes, Notre-Dame nous redit que les petits, les malades ont la priorité dans le cœur de Dieu. Ils sont ceux qui accueillent le plus facilement l’Evangile.

Chers amis membres de la Confrérie de la Sainte Vierge, votre engagement au sein de la confrérie vous place à la suite de Notre-Dame qui intercède auprès de Jésus pour les hommes. Comme Marie, vous présentez à Jésus, par l’intercession de sa Mère, les prières que l’on vous confie. Votre engagement est profondément marial. Vous n’attendez rien de ce service que vous rendez ; vous acceptez seulement d’être des intermédiaires. Il est bon de ré-entendre que notre prière est plus forte, plus puissante, plus féconde, lorsque nous-mêmes nous nous convertissons, lorsque nous-mêmes nous renonçons au péché et que nous accueillons le pardon de Dieu donné dans le sacrement de la confession. Il est bon de ré-entendre que notre prière est plus forte lorsque nous prions ensemble, en communion, en Eglise.

A quelques semaines de l’entrée dans le centenaire des apparitions de Notre-Dame à Fatima, je vous invite à prier Notre-Dame pour que notre confrérie réussisse à s’ouvrir aux enfants ; pour que notre confrérie et notre paroisse s’enrichissent de la prière des enfants. Ce n’est pas le fruit du hasard si à chaque fois la Vierge Marie apparaît à des enfants ; si c’est à eux qu’elle délivre ses messages, qu’elle confie ses intentions les plus importantes. La Vierge Marie nous invite à nous appuyer sur la prière des enfants. Il y a ici pour notre paroisse et notre confrérie un enjeu de taille. Que Notre-Dame nous aide à le relever et qu’Elle nous accorde à nous tous, ainsi qu’à tous ceux qui se confient à notre prière, sa bénédiction maternelle. Amen !

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Votre mail n'est jamais publié ou partagé ! Les champs marqués * sont requis *

*

*

*

T e x t e s   d u   j o u r