Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil » Blog et Site Internet

Homélie de la messe de la Fête de la Nativité de la Sainte Vierge Marie et Création de la confrérie de la Sainte Vierge du Père Julien PALCOUX

+

Fête de la Nativité de la Sainte Vierge Marie

Création de la confrérie de la Sainte Vierge

Lundi 8 septembre 2014

 

Frères et sœurs,

 

            Nous honorons ce soir la naissance de la Vierge Marie, la Mère de notre Dieu et Seigneur Jésus-Christ. Nous entendons dans cet Evangile toute cette longue litanie de noms à travers les générations qui nous redit la profondeur du mystère de l’Incarnation. Mais à un moment, dans cette litanie, il y a une cassure, un changement de rythme : « Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ. » Et ce changement intervient avec la personne de Marie. Marie apparaît ici comme la porte par laquelle Dieu passe pour entrer Lui-même sur terre, dans notre monde.

            Le développement de la mariologie au long des derniers siècles nous montre combien Marie est toujours la porte par laquelle Dieu passe pour nous rejoindre. Marie est la porte du Ciel comme nous l’invoquons dans les litanies des saints. Les multiples apparitions de la Sainte Vierge dans le monde, et aussi dans notre pays, illustrent bien cette vérité.

            L’action de la Vierge Marie envers notre humanité épanouit et développe sa maternité. C’est parce que Marie est devenue notre Mère lors de notre baptême qu’elle intercède sans arrêt auprès de son Fils pour nous, peuple de pécheurs. Alors, en fêtant ce soir l’anniversaire de M         arie, nous lui témoignons notre affection et notre dévouement. Nous nous mettons sous sa protection : nos familles, nos enfants, notre paroisse. Nous confions aussi ce soir à Notre-Dame l’avenir de notre pays qui est bien préoccupant. A nouveau, d’abominables lois sont en gestation attaquant une nouvelle fois la Vie. Au seuil de la vie humaine : des pressions ont lieu pour que la Loi permette la Gestation pour autrui ou la Procréation médicale assistée. L’enfant est à nouveau réduit à une chose, à un objet de droit, au service de l’égoïsme et de l’orgueil de l’homme qui rejette Dieu ! Et au bout de la vie humaine : on veut légiférer le droit de tuer ! La vie, don de Dieu, est attaquée. Aujourd’hui, en fêtant la Nativité de la Sainte Vierge, nous estimons le statut du bébé : Marie a été un petit bébé, une petite fille. Jésus, lui-même,  a été un bébé et un  enfant ! Dieu s’est fait enfant ! Que la protection de Notre-Dame tombe sur notre pays qui lui est consacré.

 

            Mais,  fêter la Nativité, c’est aussi fêter une nouvelle naissance. Et, nous fêtons aussi ce soir la création sur notre paroisse d’une nouvelle confrérie : la confrérie de la Sainte Vierge. Que sera cette confrérie de la Sainte-Vierge ? Ni plus ni moins qu’un groupe de prière  qui s’engage à prier Dieu par sa sainte Mère, par la Porte du ciel, pour les intentions que lui confiera la paroisse ou que vous-mêmes vous lui confierez. Cette confrérie est ouverte à tous, hommes et femmes, enfants et adultes. Pour y entrer, il faudra seulement en faire la demande et s’engager à prier quotidiennement pour les intentions que vous seront confiées. Une fois par mois, la confrérie se rencontrera le samedi matin, jour consacré à la Sainte Vierge, pour prier ensemble le chapelet et se répartir les intentions de prière pour le mois à venir. Les membres de la confrérie s’engageront aussi à participer aux fêtes mariales de la paroisse ainsi qu’aux processions.

            La paroisse attend beaucoup de fruits de cette nouvelle confrérie. Tout d’abord, parce qu’il n’y a pas d’intercession plus efficace et plus puissante que celle de la Vierge Marie, comme le rappelle la constitution dogmatique Lumen Gentium au chapitre VIII. Avoir une confrérie mariale sur une paroisse, c’est une grâce et une aide précieuse. Mais la paroisse attend aussi de cette confrérie un renouvellement de la dévotion mariale ainsi qu’un rajeunissement de la dévotion mariale. Sans oublier, l’esprit de profonde fraternité propre aux confréries, dont d’ailleurs chacun bénéficie au travers de la confrérie de la charité. Nous confions cette œuvre à Notre-Dame afin qu’elle veille sur chacun des membres de ladite confrérie. Dans ces temps où se multiplient les lois de mort, les menaces sur la vie, les lois contre nature, tournons nos cœurs et nos âmes vers la Vierge Marie. Puisse-t-elle prendre sous son manteau tous ceux que nous lui confierons.

Amen !

(lire plus)
⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Votre mail n'est jamais publié ou partagé ! Les champs marqués * sont requis *

*

*

*

T e x t e s   d u   j o u r