Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil » Blog et Site Internet

Homélie de la messe de la Solennité de l’Annonciation du Père Julien PALCOUX

+

Solennité de l’Annonciation

Frères et sœurs,

 

Aujourd’hui, nous ne faisons pas seulement mémoire d’un évènement extra-ordinaire qui s’est produit il y a plus de 2000 ans, à savoir Dieu qui prépare son entrée dans notre monde, dans notre chair, mais nous communions à nouveau à cette Bonne Nouvelle fondamentale de Dieu qui continue à se rendre présent dans notre monde.

            Ce noble récit que nous venons d’entendre, prélude de notre propre Salut, comporte plusieurs bonnes nouvelles. La première, c’est que Dieu entre en dialogue avec les hommes. Dieu n’est pas distant de sa créature ; Il ne s’en désintéresse pas. Au contraire, Il vient à nous parce qu’Il aime sa créature. Une autre bonne nouvelle, c’est que « rien n’est impossible à Dieu ». Ce récit le montre et le redit. L’Esprit-Saint passe au-delà des obstacles, des limites de la nature humaine, manifestant ainsi la suprématie et la toute puissance de Dieu. Alors que nous pourrions nous dire nous-aussi parfois que Dieu nous semble absent dans telle ou telle situation, alors que nous pouvons faire l’expérience d’une multitude d’obstacles dans notre vie, dans nos projets, l’Evangile de ce jour nous redit que Dieu peut tout, qu’Il peut passer au-delà de tous les obstacles, et que, alors qu’Il peut sembler absent, Il peut intervenir…

 

            Cet Evangile nous donne aussi à contempler la place de la Vierge Marie dans l’histoire du Salut. Marie offre au Seigneur notre humanité. Pour que Jésus, Fils de Dieu, devienne Fils de l’Homme, il fallait bien que quelqu’un lui offre notre humanité. Si Jésus peut nous sauver, c’est grâce à Marie. C’est donc en Marie que se rencontrent pour la première fois les deux natures : la nature divine et la nature humaine. Et à ce titre, Marie nous apprend à vivre avec Jésus, avec Celui qui s’est fait « Emmanuel »…Elle nous apprend à nous ouvrir à sa présence.

Marie nous apprend en outre à vivre ce que Jésus nous enseignera dans la prière du Notre-Père : « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » Il est difficile de faire la volonté de Dieu, surtout quand elle ne correspond pas à la nôtre. Eh bien, Marie nous apprend à abandonner notre propre volonté pour faire celle de Dieu. Elle nous apprend à accepter l’imprévu de Dieu qui entre dans une vie et qui bouleverse ce que nous avions projeté. Elle nous apprend à accueillir Dieu au-delà des peurs normales qui peuvent en résulter…Et surtout, elle nous apprend à répondre à Dieu. Si Dieu a l’initiative du dialogue, l’homme a la mission de répondre. Or, aujourd’hui, Dieu n’a pas arrêté de nous parler, d’entrer dans nos vies…mais les hommes ont du mal à répondre. Parce que nous n’entendons pas comme il faut, parce que nous ne prenons pas le temps d’écouter, parce que nous avons peur de répondre « oui » à Dieu. Cela se voit dans les engagements de vie comme le mariage, la vie religieuse, la vie sacerdotale. Que la sainte Vierge vienne en aide à tous ceux qui ont peur de répondre « oui » à Dieu et qu’elle vienne en aide à tous ceux dont les « oui » ont été abîmés.

Enfin, frères et sœurs, en choisissant Marie, vierge, pour accueillir le Fils de Dieu, le Seigneur consacre en quelque sorte la virginité et la chasteté. Il en fait l’occasion d’une source de fécondité divine qui se déverse sur notre monde. En fêtant cet Evènement de l’Annonciation, nous portons dans notre prière tous les religieux et religieuses qui ont choisi de répondre « oui » à l’Appel de Dieu ; qui ont offert leur personne à la fécondité surnaturelle de Dieu. Nous n’oublions pas non plus les prêtres, les séminaristes. Que Notre-Dame les accompagne tous et qu’elle veille sur toutes les petites graines de vocation semées par-ci, par-là, dans le cœur des enfants et des jeunes de notre paroisse et de nos familles. Amen !

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Votre mail n'est jamais publié ou partagé ! Les champs marqués * sont requis *

*

*

*

T e x t e s   d u   j o u r