Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil » Blog et Site Internet

Homélie de la messe du 4ème dimanche de Carême (2ème scrutin pour les catéchumènes) du Père Julien PALCOUX

+

4ème dimanche de Carême

2ème scrutin

Frères et sœurs,

 

Juste quelques mots pour accompagner nos amis les jeunes enfants qui vivent aujourd’hui leur dernière étape de baptême et nos amis catéchumènes qui vont vivre leur deuxième scrutin.

            L’Evangile que nous venons d’entendre nous montre combien le chemin du disciple, le chemin de celui qui devient chrétien, n’est pas un chemin facile. Bien au contraire ! Quelle force faut-il à cet homme aveugle de naissance pour devenir disciple de Jésus. Après avoir été guéri, il rencontre l’incompréhension de ses contemporains, il rencontre l’hostilité de bon nombre de Juifs ; il fait l’expérience de la méchanceté, de la haine, de la moquerie, de l’insulte, de la diffamation…Et pour finir, il est expulsé ! rejeté ! Et, malgré ces embuches, il croit : « Je crois Seigneur ! » confessera-t-il à Jésus.

            Chers futurs baptisés, vous aussi, la lumière du Christ vous a  rejoint ; elle est venue éclairer d’une manière particulière un pan de votre vie ; elle vous conduit progressivement vers la source de la lumière qui est le Christ. Mais ce chemin n’est pas non plus pour vous un chemin facile. Vous aussi, vous rencontrez des obstacles sur votre route, parfois de l’indifférence, quelque fois du mépris. Mais, ne vous trompez pas ! Les obstacles font partie du cheminement de la vie chrétienne. Parfois, on souhaiterait ne pas en avoir, ne pas en affronter ! Mais, cela n’est pas la vie ! Parce que la lumière de Dieu conduit à mettre en lumière, justement, les ténèbres. C’est le propre de la lumière que de faire ressortir les ténèbres. Il en va de même dans la vie chrétienne. Les oppositions, les obstacles propres à la vie chrétienne font partie de l’accueil de la Lumière.

            C’est en ce sens que la Lumière du Christ fait de nous des créatures nouvelles. Plus nous l’accueillons, plus elle nous transforme, plus elle débusque en nous les ténèbres du péché, plus elle nous convertit. Par le sacrement du baptême, chers enfants et chers catéchumènes, vous allez entrer dans ce processus interne de transformation, de conversion. Nous qui y sommes déjà entrés, nous avons aussi à reprendre conscience de la dynamique interne qui agit en nous. Mais pour nous qui avons déjà été baptisés, nous sommes appelés à ré-accueillir la lumière du Christ dans nos vies, cette lumière qui continue à nous éclairer sur notre péché, sur nos lieux de morts, de chute, de compromission, de complicité avec les ténèbres. Cet accueil se vit dans le sacrement de la confession où le Seigneur ne vient pas nous juger, mais nous relever ! Le sacrement de la confession fait aussi de nous des êtes nouveaux ; il  actualise en quelque sorte le sacrement du baptême. 

            Chers catéchumènes, c’est le sens du deuxième scrutin que vous allez vivre. Le Christ, par la prière de son Epouse l’Eglise, va venir vous affermir dans ce chemin que vous vivez, chemin sur lequel vous faîtes aussi l’expérience des combats à mener dans la vie chrétienne. Demandons au Seigneur pour vous la grâce de la persévérance, pour nous la grâce du réveil de la foi et de la force pour affronter les combats de la vie chrétienne que bon nombre ont aujourd’hui désertés. Le sacrement de la confession est aussi un sacrement de combat. Mais la victoire appartient à ceux qui osent le relever et le vivre. Amen !

(lire plus)
⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Votre mail n'est jamais publié ou partagé ! Les champs marqués * sont requis *

*

*

*

T e x t e s   d u   j o u r