Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil » Blog et Site Internet

Category Archives: Bioéthique

« Un de nous » : Victoire au Parlement Européen : le rapport Estrela rejeté !

Le rejet du rapport sur la Santé et les Droits Sexuels et Génésiques est « un signal positif fort » pour la suite de la procédure législative introduite par l’Initiative Citoyenne « Un de Nous ».

Le Parlement européen a rejeté le rapport sur la Santé et les Droits Sexuels et Génésiques présenté par le député européen portugais Edite Estrela (cf. Aleteia), a salué Grégor Puppinck, Président du Comité européen de l’Initiative Citoyenne « Un de Nous », qui demande l’arrêt du financement par l’Union européenne des programmes menaçant l’être humain déjà conçu.

La résolution alternative, votée par 334 voix contre 327, laisse la liberté aux États membres de définir les politiques relatives à la santé et à l’éducation.

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Fin de vie : des Etats généraux hâtifs et « a minima »

« Ce n’est pas à la hauteur de l’enjeu ! », juge Jean Léonetti, auteur de la loi relative aux droits des malades et à la fin de vie. Le but à peine voilé est de légaliser l’euthanasie.

Point de grands débats publics organisés (durant 8 mois), comme cela avait été le cas pour les Etats généraux de la bioéthique : les consultations prévues par le CCNE (Comité Consultatif National d’Ethique) sur le thème de la fin de vie se feront à huis clos, 4 week-ends de suite, avec une trentaine de citoyens représentatifs de la population. Et les conclusions seront rendues le 16 décembre prochain.

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

La recherche sur l’embryon autorisée contre tout bon sens

Votée le 16 juillet à l’Assemblée nationale, la loi autorisant la recherche sur l’embryon et les cellules souches embryonnaires a été entérinée par le Conseil constitutionnel le 1er août. La fondation Jérôme Lejeune dénonce une « décision d’ordre politique ».

Le Conseil constitutionnel a validé jeudi 1er août la loi autorisant sous certaines conditions la recherche sur l’embryon et les cellules souches embryonnaires,

Lire la suite

Dossier : Bioéthique         Un de Nous

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

« Si peu de différence entre nous » par Mgr Podvin

Je ne suis qu’un embryon humain. Qui s’émeut au fait qu’on légifère sur mon sort en pleine trêve estivale? On a tellement dit qu’il fallait rattraper un retard, et ne pas entraver la recherche scientifique ! Je ne suis qu’un embryon humain. Il ne faut pas que je gâche votre été. Depuis 2004, une interdiction avec dérogations me protégeait relativement. Désormais, une « autorisation encadrée » entre en vigueur. Tout ça sans états généraux de la bioéthique? Quel sera mon sort? Je ne suis qu’un embryon humain. Quelle est ma place dans une visée prométhéenne du progrès et des thérapies? Quel est mon poids dans les consciences? Ne serais-je qu’un amas cellulaire? Me revient en mémoire l’émotion du Nobel de médecine Yamanaka. M’observant un jour dans une clinique, il s’est écrié: « Il y a si peu de différences entre lui et mes filles !… » Ce Nobel n’est pas resté les bras croisés contre la souffrance humaine. Mais il a refusé de disposer comme ça de moi. Il est devenu père des cellules souches pluripotentes. Il est vrai que je ressemble tellement à ses filles !…

Mgr Bernard Podvin
Porte-parole des évêques de France

Dossier : Bioéthique         Un de Nous

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Recherche sur l’embryon humain et sur les cellules souches embryonnaires

Le 9 juillet 2013, veille de l’examen à l’Assemblée Nationale de la proposition de loi concernant la recherche sur l’embryon, Mgr d’Ornellas, archevêque de Rennes, travaillant les questions de bioéthique pour la Conférence des évêques de France publie un communiqué. « Nul n’est une personne sans avoir été d’abord un embryon humain»

Communiqué de presse

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Embryon : pourquoi il faut soutenir « un de nous »

L’Europe nous donne l’occasion d’une action efficace pour défendre l’embryon humain par la pétition « Un de nous »… à condition de recueillir un million de signatures !

L’année scolaire fut mouvementée mais la torpeur estivale, si elle survient, ne devrait pas éteindre le réveil des consciences. Le gouvernement poursuit les manœuvres qui ont déclenché « la Manif pour tous » avec pléthore de sujets sociétaux et bioéthiques. Si l’on entend de plus en plus parler d’euthanasie, de réforme de la famille, une menace urgente pèse sur l’embryon humain. Après le sursis inespéré obtenu en mars par des députés de l’opposition qui sont parvenus à maintenir l’interdiction de la recherche sur l’embryon humain, le gouvernement avance coûte que coûte. La séquence « Mariage pour tous » à peine bouclée, le gouvernement poursuit son offensive. Ainsi, début mai, le Conseil des ministres rendait compte de sa volonté de faire voter la proposition de loi visant la libéralisation de ces recherches en en faisant une priorité de son calendrier parlementaire d’avant l’été. Le 14 juin, la menace prenait forme avec l’inscription du texte à l’ordre du jour de la session parlementaire extraordinaire qui s’ouvre le 1er juillet 2013. Au final, la proposition de loi revient plus discrètement encore, lors d’une niche parlementaire radicale le 11 juillet, un jeudi, journée où les parlementaires sont en circonscription, annonçant un hémicycle qui risque d’être déserté…

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Débat en écologie « humaine »

Il y a quelques jours, un débat aux Bernardins (Paris) a tenté de tisser une ébauche de ce que pourrait être une « écologie humaine » dans l’Eglise, à la croisée des thématiques environnementales, sociales et bioéthiques.

source :EGLISES & ÉCOLOGIES (E&E)

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

L’embryon humain en danger

Une proposition de loi levant l’interdiction de recherche sur l’embryon sera débattue le 28 mars à l’Assemblée Nationale. Elle a déjà été adoptée par le Sénat en décembre dernier. Pourtant la recherche sur la cellule souche induite (IPS) permet d’éviter l’usage d’embryons humains…Suite 

Cellules souches embryonnaires : « La proposition de loi tombe comme un cheveu sur la soupe »

La recherche sur l’embryon bientôt autorisée ?

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

La France choisit la vie

Interview de Mgr d’Ornellas, archevêque de Rennes, chargé des questions de bioéthique au sein de la Conférence des évêques de France, suite à la communication du Conseil National de l’Ordre des Médecins sur la fin de vie.

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Rapport Sicard : Mgr Podvin appelle à la vigilance

(Radio Vatican) « Il est très important, en démocratie, de rester des veilleurs ». Monseigneur Bernard Podvin, le porte parole de la conférence des évêques français, incite à la prudence sur le rapport Sicard. Un rapport voulu par François Hollande, qui ouvre la porte à une assistance médicalisée de la fin de vie mais rejette l’euthanasie active. Il a été remis au président de la république, mardi matin.
Composée de neuf membres, la « mission Sicard » a terminé ses consultations et remis les conclusions de sa réflexion au chef de l’Etat français mardi. Elle considère notamment que l’assistance au suicide peut être envisagée dans certains cas de maladie incurable et évolutive….

Lire la suite 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Respecter la vie humaine ?

Le Sénat a adopté le 4 décembre une proposition de loi visant à mettre en place un régime d’autorisation sur la recherche sur L’embryon et les cellules souches embryonnaires. Mgr d’Ornellas, archevêque de Rennes, Président du groupe de travail épiscopal sur la bioéthique en 2011, s’exprime au nom de la Conférence des évêques de France. 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami
T e x t e s   d u   j o u r