Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil » Blog et Site Internet

Category Archives: St François d’Assise

François d’Assise tel que vous ne l’avez jamais vu

Mais qui est donc ce saint du XIIIe siècle qui inspire aujourd’hui un pape, un nouveau film, ou de jeunes entrepreneurs ?

François a joué tout le match à fond

Certes, saint François (1181-1226) a arpenté l’Italie centrale en tous sens, à pied, sans économiser ses forces. Mais sa générosité est surtout une affaire de cœur. Avant même sa conversion, le jeune François a un tempérament de feu. Il est élu « roi » d’une confrérie de jeunesse d’Assise, car il dépense généreusement en fêtes l’argent de son bourgeois de père, bien nanti.

A-t-il commis d’autres excès ? L’historien André Vauchez (1) estime plausible qu’il ait été impliqué dans « les jeux sexuels, les agressions et les viols qui faisaient partie des activités normales de ces célibataires fortunés ».

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Le Cantique des créatures, de tube religieux à titre d’encyclique

Coup de projecteur sur le Cantique des créatures de saint François d’Assise, dont les premiers mots devraient donner son nom à la nouvelle encyclique du Pape sur l’écologie

« Laudato si, loué sois-tu. » L’encyclique très attendue du pape François sur l’écologie, qui paraîtra le 16 juin prochain pourrait bien tirer son nom du Cantique des créatures, de Saint François d’Assise (1181 ou 1182-1226). Avec la célèbre prière « Fais de moi un instrument de ta paix », ce chant est l’un des écrits phares du Poverello, qu’on ne présente plus dans l’Eglise : fondateur de l’ordre des frères mineurs (OFM) ou franciscains au XIIIème siècle, François Bernardone, canonisé deux ans après sa mort par le pape Grégoire IX, est (notamment) le chantre de la joie, de la pauvreté et de l’amour de la Création. C’est ce dernier élément, qui est au cœur du fameux cantique auquel le Pape actuel (dont le nom fait par ailleurs référence au saint d’Assise) a choisi de rattacher son encyclique. On peut d’ailleurs penser qu’au-delà de son nom, elle s’inspirera plus largement de l’esprit de celui que saint Jean Paul II a nommé patron des écologistes en 1979.

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Saint François d’Assise : attention, énergie nucléaire !

4 octobre, fête de saint François, modèle d’humble radicalité évangélique, sous le patronage duquel s’est placé le Pape au soir de son élection. Une puissance atomique pour irradier toute l’Eglise !

François d’Assise fait l’unanimité autour de lui. Le cardinal Bergoglio l’a choisi comme patron pour son pontificat, devenant ainsi le pape des pauvres. Comme le Poverello d’Assise, le pape François a le sentiment d’être habité par le Christ et il fait bouger l’Église par sa simplicité évangélique. Il fait écho au désir si cher de l’humble franciscain : « Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix. Là où est la haine, que je mette l’amour. »

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Homélie du pape François à Assise

Lors de la messe qu’il a célébrée sur la place Saint-François-d’Assise vendredi 4 octobre au matin, le pape François a détaillé le témoignage de vie du poverello d’Assise. Voici le texte intégral de son homélie.

« Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout petits » (Mt 11, 25).

Paix et bien à tous ! Par cette salutation franciscaine, je vous remercie d’être venus ici, sur cette place chargée d’histoire et de foi, pour prier ensemble.

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

La pauvreté évangélique selon François d’Assise

Pour le Poverello, la quête du dénuement vise à se dessaisir de soi pour mieux recevoir du Père. Extrait de notrenuméro spécial qui explore la vie, le message et l’héritage du saint qui a inspiré le nouveau pape. 

Recevez tout, ne possédez rien : c’est ainsi que l’on pourrait résumer la règle de saint François. Et surtout n’ayez pas la tentation de posséder ce que vous avez reçu. Sans cesse, reprenez ce travail de dépouillement. Né riche, François a appris la pauvreté des pauvres eux-mêmes. Des enfants, qui ne peuvent vivre sans leurs parents ; des lépreux, ces parias absolus qui, ne pouvant travailler, ne se nourrissent que de ce qu’on leur laisse. La leçon est simple : il n’est pas bon d’être pauvre ou malade – la maladie provoque la souffrance, et François lui-même n’a pas caché à la fin de sa vie qu’il souffrait beaucoup –, mais lorsqu’on est pauvre ou malade, on devient dépendant de l’amour d’autrui. La pauvreté a donc une valeur pédagogique : elle aide à réaliser que l’homme n’est pas autosuffisant, tentation de l’orgueil et de l’égoïsme, mais qu’au contraire il est fait pour aimer et pour être aimé. 

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami
T e x t e s   d u   j o u r