Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil » Blog et Site Internet

Installation du Pape François mardi

Le Pape François sera installé mardi 19 mars, place Saint-Pierre à Rome. 250 archevêques et évêques, 33 délégations chrétiennes délégations politiques, 1200 prêtres et séminaristes, 132 Etats et organisations internationales sont notamment attendus.

 

DOSSIERS : PAPE FRANCOIS    ACTUALITES PAPALES

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Selon le cardinal Vingt-Trois, le pape François va « nous surprendre »

Invité dimanche du Grand rendez-vous Europe 1 – I Télé et Le Parisien, le président de la Conférence des évêques de France a commenté les premiers signaux envoyés par le nouveau pape.

« Au fur et à mesure que la journée a avancé et que les votes se sont concentrés sur son nom, j’ai compris progressivement qu’il y avait une convergence sur le nom de Bergoglio. Je me suis dit ‘ce sera lui’. » 

Alors qu’il était dimanche 17 mars l’invité du Grand Rendez-vous Europe1 – i TELE – Le Parisien, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris et président de la Conférence des évêques de France, est revenu sur le conclave qui a conduit à l’élection du pape François. Sans toutefois révéler le résultat des différents votes…

Lire la suite

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

« Je porte le nom de François, car je voudrais une Eglise pauvre, pour les pauvres « 

Dès 9 heures samedi matin des milliers de journalistes ont fait la queue pour pouvoir rencontrer le Pape lors d’uneaudience à 11 heures. Plus de 6 000 personnes venant de 64 pays du monde ont pu rencontrer le Pape François en Salle Paul VI, la salle des audiences générales au Vatican.
Les journalistes, pour certains perches et caméras en main, travaillaient, mais pour d’autres dont de nombreux Italiens accompagnés de leur famille, l’émotion était grande et ils ont commencé à lancer des « Viva il Papa ! » à peine celui-ci a fait son entrée en Salle Paul VI. Sous de longs applaudissements, le Pape François s’est avancé pour rejoindre le centre de l’estrade. La démarche est balancée, ses chaussures toujours noires. (nrdl, les chaussures du Pape sont traditionnellement rouges)

Le Pape aux journalistes : « Vous avez travaillé, n’est-ce pas ? »

« Chers amis, je suis heureux de vous rencontrer au début de mon ministère, vous qui avez travaillé à Rome en cette période si intense ; période qui a commencé avec l’annonce surprenante le 11 février dernier de mon prédécesseur vénéré Benoît XVI. » C’est avec ces mots que le Pape François obtient et le silence, puis la sympathie. Complice, le Pape s’adresse à la foule déployée sous ses yeux et complice leur dit : « Vous avez travaillé, n’est-ce pas ? Vous avez travaillez et comment ! »

Lire la suite

DOSSIERS : PAPE FRANCOIS    ACTUALITES PAPALES

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Un style François ?

Certains y voient une série d’anecdotes ou même de maladresses, d’autres les signes de la compréhension de l’exercice du ministère pétrinien par le nouveau pape François : Primus inter pares, le premier parmi les égaux ! Oui, il y a un style François en liturgie !

En quête d’informations

Bien peu connu en occident, le pape François intrigue. Ses premiers pas, ses premiers gestes sont observés et interprétés. A l’affût, chacun veut le connaître et ces gestes  ! Une certitude, de Mgr Bergoglio à François, il se dévoile comme un homme simple. Au soir de sa première apparition publique vêtu simplement de la soutane blanche il portait sa croix pectorale argentée, ses premiers mots furent chaleureux et marquée par la prière et une bénédiction humble demandée pour lui.

Lire la suite

DOSSIERS : PAPE FRANCOIS    ACTUALITES PAPALES

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Une annonce surprenante !…

Ce jeudi 14 mars, La Manif Pour Tous apprend par voie de communiqué de presse que « la Préfecture de police tient à informer dès maintenant les éventuels participants à cette manifestation qu’ils ne pourront pas (…) emprunter un itinéraire passant par les Champs Elysées ».

Communiqué de Presse

La Manif pour tous continue !…

En l’absence de tout arrêté préfectoral d’interdiction, la manifestation du 24 mars est autorisée !

Dossier : Le mariage et l’adoption pour des personnes de même sexe

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Habemus Papam, cardinalem Bergoglio, François

Habemus Papam, dominum cardinalem Bergoglio. Il est jésuite et nous vient de l’Argentine ! Il a pris le nom de François 1er. Il s’agit du premier pape des Amériques et du premier Jésuite à devenir pape. L’élection par les 115 cardinaux réunis en secret dans la Chapelle Sixtine avait été annoncée auparavant par l’émission rituelle d’une fumée blanche et par les cloches de la Basilique Saint Pierre qui avaient retenti à toute volée.
…»

DOSSIERS : PAPE FRANCOIS    ACTUALITES PAPALES

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Messes semaine du 18 au 24 mars 2013

Lundi 18 mars

 Pas de messe

Mardi 19 mars       

 Messe à l’église Notre-Dame à 18:30 – Solennité de Saint Joseph

Mercredi 20 mars

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes 

 Messe à l’église de Francheville à 18:30

Jeudi 21 mars

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à l’église de Bois-Arnault à 18:30

Vendredi 22 mars

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes 

 Chemin de croix suivi d’un temps d’adoration à l’église de Rugles à 12:00

 Messe à l’église de la Madeleine à 16:00

Samedi 23 mars

 Adoration du Saint Sacrement à l’église Notre-Dame de 9:00 à 17:00 (inscriptions au Centre Bethléem)

 Messe à l’église de Francheville à 10:00

 Messe anticipée des Rameaux à l’église de Cintray à 18:30

 Messe anticipée des Rameaux à l’église de Rugles à 18:30

Dimanche 24 mars – Rameaux

 Messe à l’église de la Madeleine à 9:00

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Credo

Du latin « je crois », c’est le premier mot du texte qui résume la foi des chrétiens. Le Credo est proclamé à la messe après la lecture de l’Évangile. Il est également récité au baptême par le baptisé s’il est adulte, sinon par ses parents, parrain/marraine pour manifester leur foi au Christ.

Lire la suite

10 conférences au Centre Bethléem  Programme Année de la Foi

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Le conclave débutera le mardi 12 mars

Les cardinaux ont voulu se donner le temps de mûrir le choix de la personnalité à qui ils confieront la charge suprême.

Le P. Lombardi n’a même pas attendu la fin de la congrégation de l’après-midi, ce vendredi 8 mars, pour annoncer que le conclave débutera le mardi 12 mars. Les cardinaux ont donc décidé d’utiliser le nouvel article 37 du motu proprio  Normas nonnullas  de Benoît XVI leur ouvrant la possibilité d’avancer la date du conclave, en les affranchissant du délai des 15 à 20 jours nécessaires après l’ouverture des congrégations générales.

Lire la suite

DOSSIER : CONCLAVE

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Projet de Carême au profit de la Paroisse N.D de Fatima à Nioro du Sahel en République du MALI

Projet de Carême au profit de la Paroisse N.D de Fatima

à Nioro du Sahel en République du MALI

Le Père Zacharie SORGHO, père Blanc en Mission d’évangélisation au Mali depuis 2011 demande un soutien financier qui lui permettra de continuer l’accueil au sein de sa Paroisse, de réfugiés chrétiens qui fuient la guerre du Nord du Pays, avec leurs enfants et leurs parents.

La Communauté Saint Germain de Rugles accompagne le Père Zacharie depuis son Séminaire à Toulouse en 2001.

La charité, est une des principales priorités

de la Mission d’évangélisation du Père Zacharie.

Soutiens antérieurs apportés par la Communauté St Germain :

  • Carême 2008 : Aide au financement de la construction de dortoirs pour les jeunes filles de sa Paroisse en Ouganda.

  • Carême2010 : Aide au financement de livres pour le Grand Séminaire Lavigerie du Burkina Faso où le Père Zacharie enseignait.

  • Carême 2011 Aide au Centre Nutritionnel de sa Paroisse.

 

Afin que les dons parviennent dans leur totalité à la Paroisse du Père Zacharie,

ils seront regroupés et adressés par nos soins à :

l’Économat Provincial des Pères Blancs (5 rue Verlomme à Paris 3e)

qui en créditera l’intégralité au Père SORGHO.

Merci donc d’adresser vos dons sous enveloppes à : Madame Thérèse Corbin.


Chers frères et sœurs en Christ,

Tout d’abord, je vous remercie pour vos prières et de votre soutien fraternel qui sont pour moi une grande marque de fraternité et de communion dans ce que nous vivons ici au Mali.

J’écris de l’Évêché où j’assiste à une réunion de sept curés autour de l’Évêque pour échanger sur la situation alimentaire dans les Paroisses du Diocèse et d’essayer de trouver des solutions.

Je viens faire appel à votre fidélité de Carême pour nous permettre d’aider les chrétiens qui fuient tous la guerre du Nord, avec leurs enfants et parents. C’est la première fois que je voie autant des déplacés de guerre. Ils ont fui la guerre et ont tout laissé ou perdu de leurs biens. Le seul bien qui leur reste est leur VIE SAUVE !!! Tous rendent grâce à Dieu pour cela.

Depuis longtemps, les groupes rebelles du Nord Mali imposaient leurs lois et faisaient régner la terreur parmi les populations du Nord : amputation de main, coups de fouet, racket, violences sexuelles sur les femmes et très jeunes filles, etc.….. La misère est grande. Les groupes rebelles et islamiques se croyaient alors déjà des vainqueurs et maitres de tout le pays. Ils veulent vraiment faire régner leurs lois et appliquer la charia dans tout le pays

Ils utilisent les gens comme bouclier humains, rentrent dans les familles et se mêlent à la population effrayée et terrée chez elle. Ils récupèrent les portables des gens afin de les empêcher d’entrer en communication avec les gens de l’extérieur ou avec leurs proches. Puis ils se collent aux gens, empêchant ainsi l’armée française et malienne de mener des frappes ciblées.

Beaucoup nous arrivent sans rien, sinon avec un baluchon, quelques effets personnels. Matériellement, ils sont très démunis. Il leur faut des jerrycans pour aller chercher de l’eau potable pour boire. Il leur faut au minimum une casserole (marmite) avec laquelle ils pourront faire la cuisine et chauffer l’eau, des nattes pour dormir, des gobelets, de la nourriture et des bâches pour s’abriter.

Vous voyez que ce sont des besoins primaires, mais essentiels, sans lesquels ces personnes pourront difficilement survivre. Il faut acheter, et les marchands ne font pas la charité, en ces temps de guerre, les prix ont terriblement augmenté. Ou trouver l’argent sinon en faisant appel à votre générosité? « Ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens, c’est a moi que vous l’avez fait » nous dit le Christ.

J’ai opté de les accueillir, les soutenir. C’est ma vocation de témoigner et d’apporter l’Amour de Dieu à tous, surtout en ces moments difficiles qu’ils traversent.

Je compte sur vos prières et votre soutien. Bientôt la libération du pays se fera par la grâce de Dieu et par vos prières et la paix reviendra de nouveau. En attendant je vous confie le pays et chaque fils et fille du pays dans vos prières.

Que Dieu vous bénisse ! Merci pour vos multiples soutiens et pour votre collaboration à notre mission. C’est grâce à vous, à vos prières et à votre grande solidarité que nous pouvons rester ici à évangéliser

Avec ma prière, Père Zacharie SORGHO

Curé de la paroisse de Nioro du Sahel au Mali

PS : Confiez-nous à la petite Thérèse de Lisieux, notre Sainte Patronne, je sais que son amour pour les missionnaires est grand et qu’elle intercédera en notre faveur. 

 

Pour contacter : Thérèse CORBIN

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Association Magnificat-Accueillir la Vie


 

"Magnificat Accueillir la Vie est une association fondée en 1974 qui accueille, dans une 
maison à caractère familial, des futures mères désemparées par leur grossesse et ne 
sachant où aller. Il ne s'agit pas d'un foyer  mais d'une maison familiale où chaque 
maman est responsable d'elle-même et participe à la vie de la maison.

La Maison accueille des femmes enceintes dès le début de leur grossesse quels que soient
leur origine, leur culture, leur milieu social, leur religion... Le projet qu'elles ont arrêté 
pour leur enfant est respecté.

Elles bénéficient d'un accompagnement permanent pour les aider à surmonter les 
problèmes du passé, bien vivre le présent et préparer l'avenir. Après quelques temps
passés à la Maison (de trois mois à un an, selon les situations), les mamans repartent
avec des possibilités de réinsertion sociale, professionnelle et affective."

 

Don de Carême de paroissien de la paroisse Saint Marie du Pays de Verneuil

Pour télécharger le document : Don de Carême pour Magnificat

Pour contacter : Norbert JUNG

 

Pour en savoir +

magnificat.asso

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

La Paroisse vous propose : 2 projets de solidarité pour le carême 2013

Magnificat-accueillir la Vie

L’association Magnificat Accueillir la Vie, accueil de la mère, a déposé le 1er mai 1990 son projet pédagogique, projet d’établissement résumé dans les lignes suivantes.

Notre association peut accueillir des situations humaines de femmes désemparées enceintes très particulières : personnes sans profession stable, en cours d’études ou d’année scolaire, en rupture familiale, personnes étrangères en situation régulière, personnes plus ou moins abîmées psychologiquement par les aléas de la vie, la violence, l’abandon, les déstructurations familiales, etc. 

Cet accueil, offert par une œuvre, doit être un accompagnement fraternel de tous les instants à dater de la prise en charge. Elle est un engagement personnel devant une personne.

Notre association pose comme principe l’accompagnement de la personne par la personne

Lire la suite

Paroisse ND de Fatima à Nioro du Sahel – Mali

Le Père Zacharie SORGHO, père Blanc en Mission d’évangélisation au Mali depuis 2011 demande un soutien financier qui lui permettra de continuer l’accueil au sein de sa Paroisse, de réfugiés chrétiens qui fuient la guerre du Nord du Pays, avec leurs enfants et leurs parents. 

La Communauté Saint Germain de Rugles accompagne le Père Zacharie depuis son Séminaire à Toulouse en 2001. 

La charité, est une des principales priorités

de la Mission d’évangélisation du Père Zacharie.

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Des bookmakers dans l’Église ?

Lequel est votre favori ? John Njue, Marc Ouellet, Christoph Schönborn, Phillipe Barbarin… ? On pourrait ainsi égrener la liste des 117 cardinaux appelés à désigner le successeur de Benoît XVI. Dans les journaux, les pronostics vont bon train, les statisticiens compilent leurs données, on calcule, on compare… Le nouveau pape sera-t-il européen ou asiatique ? Sera-t-il l’un des derniers cardinaux créés par le pape émérite ? D’autres commentateurs en rajoutent : « il faudrait qu’il soit plus ceci… et moins cela… » À quoi bon ces paris et ces prévisions ? Dans la foi nous accueillons celui que le Seigneur donne à son Église pour la guider vers la sainteté et la porter là où Dieu est menacé en l’homme et l’homme menacé comme image de Dieu. En attendant, messieurs les cardinaux, votez ! Nous prions pour vous !

Comment le pape est-il élu ?

croire

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Les cardinaux électeurs

117 cardinaux électeurs sont appelés à désigner le successeur de Benoît XVI, mais deux d’entre eux ont déjà annoncé qu’ils ne se rendraient pas à Rome. Les Européens restent majoritaires (52 %, dont 24 % d’Italiens), devant les Latino-Américains (16 %), les Nord-Américains (12 %), les Africains et les Asiatiques (9,5 % chacun) et l’unique Océanien.

Infographie animée

DOSSIER : CONCLAVE

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Messes semaine du 11 au 17 mars 2013

Lundi 11 mars

 Pas de messe

Mardi 12 mars       

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à l’église de Courteilles à 9:30

Mercredi 13 mars

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes 

 Hôpital de Rugles à 15:00 Chapelet

 Messe à l’église de Cintray à 18:30

Jeudi 14 mars

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à l’église de Ambenay à 9:30

Vendredi 15 mars

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes 

 Chemin de croix suivi d’un temps d’adoration à l’église de Bourth à 12:00

 Messe à La Vannerie à 16:00

Samedi 16 mars

 Messe à l’église Notre-Dame à 9:00

 Eglise de la Madeleine de 10:00 à 11:30 –  Célébration pénitentielle pour les enfants du catéchisme

 Messe à l’église de Rugles à 18:30

Dimanche 17 mars – 5ème Dimanche de Carême

 Messe à l’église de Francheville à 9:15

 Messe à l’église de la Madeleine à 11:00

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Prière pour notre prochain Pape

Cette prière permet de nous rassembler en Eglise dans une prière commune afin d’intercéder pour les cardinaux et pour notre prochain pape qui aura la lourde charge de conduire l’Église en ces temps difficiles.

Prière à dire chaque jour du 28 février 2013 jusqu’à l’élection de notre nouveau Saint Père.

Lecture de l’Évangile : Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. » (Mt 16, 18)

+ Prière à l’Esprit Saint pour l’élection de notre nouveau Pape :

Viens Esprit Saint ! Nous demandons ta bénédiction sur les Cardinaux et sur le prochain Pasteur de l’Église universelle.
Seigneur, fais du successeur de saint Pierre un instrument de ta paix,
Là où est la haine, qu’il mette l’amour.
Là où est l’offense, qu’il mette le pardon.
Là où est la discorde, qu’il mette l’union.
Là où est l’erreur, qu’il mette la vérité.
Là où est le doute, qu’il mette la foi.
Là où est le désespoir, qu’il mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, qu’il mette la lumière.
Là où est la tristesse, qu’il mette la joie.
Viens Esprit Saint. Viens répandre sur lui les dons de piété, de science, de force, de conseil, d’intelligence et de Sagesse.
Viens avec tes dons innombrables demeurer au cœur de notre nouveau Saint Père.
Amen.

D’après une prière de saint François d’Assise.

+ Prions : Seigneur, nous te bénissons pour notre pape Benoît XVI qui s’est donné sans compter par amour pour Toi et pour ton Église. À présent, nous te confions les cardinaux qui, dans la Chapelle Sixtine, vont élire le nouveau successeur de saint Pierre. Nous te prions particulièrement pour celui que tu as choisi et qui paraîtra au balcon de Saint-Pierre après la proclamation « Habemus Papam ! ».

+ Un Notre Père, un Je vous Salue Marie et Gloire au Père.

Prière écrite par T. Fourchaud et relue par un prêtre théologien nommé par notre évêque (Laval).
Source: www.labonnenouvelle.fr

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Homélie de la messe du 3ème dimanche de Carême du Père Julien PALCOUX – Lancement de la confrérie de Charité Notre-Dame du pays de Verneuil

Frères et sœurs,

En ce 3ème dimanche de Carême, je ne surprendrai personne en vous disant que l’Evangile que nous venons d’entendre nous parle de l’urgence et de l’importance de la conversion. L’urgence de la conversion, car la sagesse évangélique nous apprend qu’il ne faut jamais remettre à demain ce qui peut être fait le jour même : « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens pour avoir subi un tel sort ? » demandera Jésus à ses disciples. Et il continue : « Et si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de la même manière. » Autrement dit, tout le monde peut mourir à n’importe quel moment ; nul d’entre nous ne le sait. Ne retardons donc pas notre conversion ! Et l’Evangile nous parle aussi de l’importance de la conversion pour justement ne « pas mourir comme eux ». C’est donc sur ce thème de la conversion que je souhaiterais méditer avec vous ce matin, certains que nous avons tous des ré-ajustements à vivre à ce propos. Continue reading “Homélie de la messe du 3ème dimanche de Carême du Père Julien PALCOUX – Lancement de la confrérie de Charité Notre-Dame du pays de Verneuil” »

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

LMPT – Le 24 mars : comment ça se passe ?

Voici le déroulé de notre manifestation du 24 mars 2013 !

RDV sur les Champs-Elysées pour cette journée historique,

pour le Printemps français !

Nous descendrons ensemble les Champs-Elysées !

En savoir +

télécharger le tract

Contacter le correspondant LMPT pour la paroisse : Albert JAVELLE (renseignements et inscriptions)

LMPT 27

Rejoignez nous sur facebook et Twitter afin de suivre nos actions dans le département en temps réel! 

https://www.facebook.com/manifpourtous.eure 

https://twitter.com/manifpourtous27

et visitez le site web:  www.manifpourtous.com

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Dimanche 3 mars à l’église de la Madeleine – Lancement de la confrérie de Charité Sainte Marie du pays de Verneuil

Abscente de Verneuil depuis 1881, un groupe de Charitons vient d’être créé sur la Paroisse Ste Marie du Pays de Verneuil ce dimanche 3 mars en accord avec le Père Julien PALCOUX. Ce groupe interviendra principalement au cours des inhumations pour préparer l’église et soulager le Père PALCOUX, les sacristains, et les personnes qui accompagnent les familles; ils participeront au dernier Adieu au cimetière, mais en aucun cas, ils ne remplaceront les Pompes Funèbres sauf en ce qui concerne la prière.

Cliquez sur la photo

Jean-Pierre CHAMBON

Michel DESHAYES

Jean-Louis FLAMEN

Michel SYNAEVE

Jacques TROTIN

Les Charitons de Francheville :

René CAROUANA

Albert JAVELLE

Jean-François LE MENEZ

Confrérie de charité Sainte Marie du pays de Verneuil

 

Si vous désirer comander des tirages photo en ligne via le laboratoire photo Jingoo, vous pouvez le faire via ce lien (cliquez-ici)

Continue reading “Dimanche 3 mars à l’église de la Madeleine – Lancement de la confrérie de Charité Sainte Marie du pays de Verneuil” »

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Un carême pour l’Eglise

Depuis ce jeudi 28 février à 20h, l’Eglise est entrée dans un temps particulier : le siège de Saint Pierre est vacant. Lescardinaux vont se réunir, travailler, prier puis entrer en conclave. A eux la charge redoutable d’élire le nouveau successeur de Saint Pierre.

Tout cela peut éclairer et marquer notre façon de vivre ces prochaines semaines de carême. Si nous sommes catholiques, nous ne pouvons pas nous contenter de suivre les évènements en simples observateurs, rivés devant BFMTV ou même KTO ! Il s’agit en effet de notre famille, et ce qui concerne la vie de l’Eglise nous concerne. Nous sommes partie prenante de ces événements.

Prendre sa part du Conclave ?

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Le Saint-Siège est vacant

Le renonciation de Benoît XVI est effective depuis 20 heures ce jeudi 28 février.

Le pape émérite est à Castel Gandolfo, où il résidera durant les deux prochains mois, après ses adieux aux cardinaux dans la matinée.

Jusqu’à ses derniers mots, à 17 h 30, il aura manifesté une émouvante retenue.

Lire la suite

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

« Je suis désormais un simple pèlerin »

L’hélicoptère blanc s’est élevé dans le ciel au-dessus de Rome à 17 heures 06. Benoît XVI a quitté le Vatican, pourrejoindre Castegangolfo, l’un des derniers moments du pontificat de ce Pape. Une dernière fois, ce fut l’ovation dans la Cour du Palais Pontifical, entre prélats, prêtres, religieux et religieuses de la Maison pontificale, et de nombreux membres du personnel, jusqu’à un groupe d’enfants de choeur.
⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

La Croix de Benoît XVI, une expérience ?

Hier, alors qu’il faisait ses adieux à la foule venue l’acclamer, Benoît XVI a assuré que s’il était conscient de l’importance de sa décision, il n’abandonnait pas « la croix ». Cette expression, largement reprise par les médias, mais sans commentaires, mérite qu’on s’y arrête. On peut y voir bien sûr les immenses difficultés de la charge, que le pape émérite continuera de porter, dans la prière. Mais il faut y voir aussi la certitude que l’Église survivra aux tourments de l’histoire. La croix est aussi chemin de bonheur, signe de la présence de Dieu : « Grâce à la croix, nous ne redoutons pas l’usurpateur, puisque nous siégeons au côté du Roi », disait déjà saint Jean Chrysostome. La croix dont parle Benoît XVI, beaucoup de grandes figures spirituelles en ont fait l’expérience. Etty Hillesum dont le pape a évoqué l’émouvante traversée le jour du Mercredi des Cendres, l’étonnante Mère Marie, belle figure de l’orthodoxie, Edith Stein ou encore Madeleine Delbrêl, dont le procès en béatification vient d’être déposé. Trop de femmes ? C’est qu’elles ont tout compris ! 

La Croix, une expérience

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Messes semaine du 4 au 10 mars 2013

Lundi 4 mars

 Pas de messe

Mardi 5 mars       

 Messe à l’église de Balines à 18:30

Mercredi 6 mars

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes 

 Messe à l’église de Chaise-Dieu du Theil à 18:30

Jeudi 7 mars

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Pas de messe

Vendredi 8 mars

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes 

 Chemin de croix suivi d’un temps d’adoration à l’église de la Madeleine à 12:00

 Messe à La Vernoline à 16:00

Samedi 9 mars

 Eglise Notre-Dame à 8:30 Laudes  

 Messe à 9:00 à l’église Notre-Dame 

 Eglise Notre-Dame de 9:30 à 10:30 –  Adoration du Saint Sacrement et Confessions

 Messe à 18:30 à l’église de Rugles

Dimanche 10 mars – 4ème Dimanche de Carême

 Messe à l’église de Bourth  à 9:15

 Messe à l’église de la Madeleine à 11:00

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Pontificat de Benoît XVI, message lu par le Père Julien PALCOUX

Frères et sœurs,

Au cours de cette messe, nous rendrons grâce plus particulièrement pour le Pontificat de Benoît XVI. Un Pontificat de 8 ans, un pontificat riche en avancée notamment sur la question de l’unité des chrétiens, sur la question de l’unité de l’Eglise, sur la question de la juste appropriation du Concile Vatican II, mais un Pontificat qui a aussi été profondément attaqué , aussi bien du dehors de l’Eglise que, malheureusement, du dedans.

Malgré l’étiquette avec laquelle il est arrivé (c’est une habitude chez certains dans l’Eglise…) Benoît XVI a su remettre les gens à leur place par sa simplicité et son humilité. En tant que Pasteur suprême du troupeau qui lui est confié, Benoît XVI a su faire avancer concrètement l’unité de l’Eglise, ce qui est sa première mission. Voulant à tout prix empêcher un nouveau schisme, il entreprend des discussions avec les membres de la Fraternité St Pie X, disciples de Mgr Lefebvre, afin de clarifier la réception du concile Vatican II. Il tranche la question de la soit-disant messe interdite en latin en rappelant qu’elle n’a jamais été interdite par le Concile et donnant à tout prêtre la faculté de pouvoir célébrer la messe de 1962. Voulant rétablir au maximum la confiance avec les membres de la Fraternité St Pie X, Benoît XVI lève les excommunications frappant les 4 évêques schismatiques. Le maximum a été fait ; si aujourd’hui il n’y a pas de réconciliation, cela ne peut être imputé à l’église catholique !

Mais, il ne faudrait pas oublier les grands progrès réalisés avec les Anglicans. Benoît XVI a permis à de nombreux ministres anglicans de rejoindre l’Eglise Catholique en leur donnant un statut particulier. Son voyage en Grande Bretagne a été à ce titre un franc succès. Avec les orthodoxes aussi, Benoît XVI a fait avancer la reconstruction de l’unité.

Benoît XVI, à l’époque Ratzinger, a vécu le concile Vatican II et a d’ailleurs participé à de nombreux débâts. Dans la lignée de Jean-Paul II, il n’ a eu de cesse que de faire découvrir et appliquer de manière juste le Concile Vatican II. Il a fait don à l’Eglise d’une année sur St Paul, d’une année du Sacerdoce, réunissant plus de 100 000 prêtres de tout le monde entier place St Pierre à Rome : une première ! Puis d’une année de la Foi.

Aujourd’hui, notre prière monte vers le Seigneur pour lui rendre grâce de nous avoir donné Benoît XVI pour gouverner son Eglise. Notre prière monte vers le Seigneur pour celui qui a été très fortement éprouvé : le scandale des prêtres pédophiles aux Etats-Unis ou en Irlande, la trahison de son Majordome qui a dérobé et diffusé des documents confidentiels. Demandons au Seigneur qu’Il vienne soutenir celui qui a l’humilité de reconnaître que ses forces ne lui permettent plus de gouverner adéquatement l’Eglise du Christ, et prions pour celui qui sera son successeur.

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

« Le Seigneur me demande de me consacrer encore plus à la prière », dit Benoît XVI

Lors de sa dernière prière de l’angélus, dimanche 24 février, prononcée devant 200 000 fidèles réunis Place Saint-Pierre, le pape, qui quittera sa charge jeudi 28 février, a insisté sur « le primat de la prière, sans laquelle tout l’engagement de l’apostolat et de la charité se réduit à un activisme ».

Précisant sa pensée, Benoît XVI, qui a été interrompu à plusieurs reprises par les applaudissements de la foule brandissant des banderoles « Saint-Père nous t’aimons« , « merci sa Sainteté« , a expliqué : « La prière n’a pas pour but de s’isoler du monde et de ses contradictions, comme Pierre aurait voulu le faire sur le Thabor, mais l’oraison conduit à l’action. »

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Fausses nouvelles pour influencer le Conclave : communiqué du Saint-Siège

Le Saint-Siège déplore les tentatives d’influencer les cardinaux dans la perspective du Conclave. Dans un communiqué sévère, la Secrétairerie d’Etat pointe du doigt la diffusion de nouvelles fausses ou inexactes susceptibles de porter atteinte à des personnes et à des institutions. « La liberté du Collège des cardinaux, à qui il revient de procéder à l’élection du Souverain Pontife, a toujours été défendue avec force par le Saint-Siège, afin de garantir un choix fondé sur des critères visant exclusivement le bien de l’Eglise.

Au cours des siècles, les Cardinaux ont dû faire face à de multiples formes de pression, exercées sur certains électeurs, ou sur l’ensemble du Collège, qui avaient pour but de conditionner leurs décisions, en les soumettant à des logiques à caractère politique ou….

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Le mariage pour tous (suite)

TOUTES les infos pour la suite de La Manif

Il n’est pas trop tard !   télécharger le tract

PMA, GPA : bébés à vendre !

 

27 – Eure – Haute-Normandie
Email : *protected email*
Facebook – Twitter – @maniftousvernon

Correspondant LMPT pour la paroisse : Albert JAVELLE

Dossier : Le mariage et l’adoption pour des personnes de même sexe

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Messes semaine du 25 février au 3 mars 2013

Lundi 25 février

 Pas de messe

Mardi 26 février         

 Pas de messe

Mercredi 27 février

 Pas de messe

Jeudi 28 février

 Pas de messe

 Cathédrale d’Evreux à 18:30 – Messe d’Action de grâce pour le pontificat de BENOIT XVI, célébrée par Mgr NOURRICHARD, évêque d’Evreux.

Vendredi 1 mars

 Pas de messe 

Samedi 2 mars

 Messe à l’église de Rugles à 18:30

 Veillée de prières et d’adoration pour notre prochain Pape à l’église Notre-Dame de 21:00 à 23:00

Dimanche 3 mars – 3ème Dimanche de Carême

 Messe à l’église de la Madeleine à 10:30 – Lancement de la Confrérie de charité 

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Prier, jeûner et pardonner

« La prière frappe à la porte, le jeûne obtient, la miséricorde reçoit. Prière, miséricorde, jeûne : les trois ne font qu’un et se donnent mutuellement la vie. » Cette recommandation de saint Jean Chrysologue nous dit-elle encore quelque chose ? Prierjeûner et pardonner, quel ennui et quelle difficulté ! Et pourtant, il semble bien que ces trois pratiques soient intimement liées, que la première conduit à la seconde qui elle-même se nourrit des deux autres. Discipline 
de vie ? Ascèse ? Combat ? Mélange des trois, la vie chrétienne est surtout un vrai dépassement de soi, pour plus de joie. À découvrir d’urgence en ce temps de Carême. 

Le Carême, une discipline

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

La France choisit la vie

Interview de Mgr d’Ornellas, archevêque de Rennes, chargé des questions de bioéthique au sein de la Conférence des évêques de France, suite à la communication du Conseil National de l’Ordre des Médecins sur la fin de vie.

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Dimanche 17 février à l’église de la Madeleine – Appel décisif des catéchumènes

Un engagement face à l’Évêque,

pendant une célébration diocésaine où, sur le témoignage de l’équipe d’accompagnement, l’Évêque appelle par leur nom tous les catéchumènes qui seront baptisés lors de la Vigile pascale et ceux-ci répondent « Me Voici ».

Chacun marque son adhésion en signant un registre diocésain destiné à cet effet.

Dans chaque diocèse,

L’appel décisif n’a lieu qu’une seule fois par an, au début du carême (le 1er dimanche de Carême).
L’appel décisif est la deuxième étape de l’initiation chrétienne des catéchumènes qui cheminent depuis deux ans pour la plupart.
Ils sont appelés les élus ou les appelés, car l’Eglise les appelle au baptême.

Au cours de la messe dominicale, l’ Evêque procède à l’appel des  jeunes adultes venus d’une vingtaine de paroisses de  notre diocèse.

Après avoir été revêtus d’une écharpe violette ils signeront le registre de leur appel décisif.
Avant la prière eucharistique ils seront reconduits  jusqu’à la porte de l’église par notre évêque. Ils reviendront avant la bénédiction  finale pour entendre une catéchèse  mystagogique.
Avant le baptême, les catéchumènes se nourrissent uniquement  de la  Parole de Dieu. 

Continue reading “Dimanche 17 février à l’église de la Madeleine – Appel décisif des catéchumènes” »

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Messes semaine du 18 au 24 février 2013

Lundi 18 février

 Pas de messe

Mardi 19 février         

 Pas de messe

Mercredi 20 février

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes 

 Messe à l’église de Bourth à 9:30

Jeudi 21 février

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à l’église de Saint Antonin de Sommaire à 18:30

Vendredi 22 février

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes 

 Chemin de croix suivi d’un temps d’adoration à l’église de la Madeleine à 12:00

 Messe à l’hôpital de Rugles à 14:30

Samedi 23 février

 Messe à l’église de Rugles à 18:30

Dimanche 24 févrvier – 2ème Dimanche de Carême

 Messe à l’église de Mandres  à 9:15

 Messe à l’église de la Madeleine à 11:00

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Homélie de la messe du Mercredi des Cendres du Père Julien PALCOUX – 2013

Mercredi des Cendres 2013

Frères et sœurs, 

Le temps du Carême dans lequel nous entrons aujourd’hui va prendre cette année une couleur bien particulière pour chacun d’entre nous. C’est au cours de ce temps de pénitence et de conversion personnelle et communautaire que le Seigneur donnera à notre Eglise son nouveau pasteur suprême. D’ores-et-déjà, nous offrons tous nos efforts de Carême, toutes nos pénitences et tous nos jeûnes pour celui qui sera notre prochain Pape sans oublier de rendre grâce pour le Pontificat de notre Bien-Aimé Benoît XVI qui a conduit la barque de Pierre en affrontant courageusement de nombreuses tempêtes. Nous allons préparer cela avec l’équipe pastorale : mais la paroisse Ste Marie du Pays de Verneuil célèbrera une messe d’action de grâce pour le Pontificat de Benoît XVI en même temps que nous organiserons des veillées de prière et d’Adoration du Saint Sacrement pour Celui que Notre Seigneur nous donnera comme prochain Pape. 

Frères et sœurs, nous entrons donc aujourd’hui dans le temps du Carême, dans ce temps de mort à soi, dans ce temps du désert, dans ce temps de purification et de conversion. L’Evangile que nous venons d’entendre nous donne le sens de cette mort à soi que nous sommes appelés à vivre. A plusieurs reprises, l’Evangéliste insiste sur la mort au primat accordé au regard des autres, pour retrouver en premier lieu la primauté par rapport au regard de Dieu. Il est vrai que notre vie, notre être, notre personne vivent et existent de manière intérieure et extérieure. Mais, la plupart du temps, notre manière extérieure de vivre l’emporte sur notre manière intérieure de vivre. Personne n’est à l’abri de cette déviance, tout simplement parce qu’elle est humaine. Et cette déviance est l’enjeu d’un combat perpétuel. Le temps du Carême est donc le temps propice pour mettre à mort ce qui dans nos vies, nos journées, notre personne, étouffe, prend la place de Dieu. Nous sommes donc appelés à faire un diagnostic en vérité : qu’est-ce qui dans ma vie étouffe, empêche, entrave ma relation à Dieu ? A quoi dois-je renoncer pour pouvoir dire « oui » à Dieu ? pour re-exister fondamentalement et en premier lieu par rapport à Dieu ?

Le temps du Carême est par conséquent aussi un temps de pénitence et de conversion. La liturgie nous aide à soutenir ce caractère pénitentiel : nous sommes appelés à développer plus, au cours de nos messes, le rite pénitentiel en faisant plus nôtre cette belle prière du « Je confesse à Dieu » qui met en avant notre désir de conversion tant personnel que communautaire, en omettant l’hymne du « Gloria » ; en taisant le chant de l’Alleluia pour le réserver à la nuit de Pâques. Pour nous aider et nous soutenir dans cette mort à nous-même, l’orgue même se tait, sauf pour soutenir le chant, les statues ne sont plus fleuries. Tous ces signes extérieurs n’ont d’autre but que de nous aider dans cette mort à nous-même. 

Mais, outre ces aides sensibles, l’Eglise nous propose 3 moyens de conversion pour nous aider à vivre ce temps de pénitence : la prière, l’aumône et le jeûne. La prière nous aide à convertir notre relation à Dieu ; l’aumône à convertir notre relation aux autres ; le jeûne, notre relation à nous-mêmes.

Chacun de nous doit donc prendre des résolutions et des engagements clairs dans chacune de ces voix.

Tout d’abord, la prière. Quel temps de prière quotidienne consacrons-nous à Dieu ? Est-ce un temps suffisant au regard du temps que nous consacrons à nous-mêmes ou aux autres ? Et puis, comment prions-nous ? Dimanche prochain, Jésus nous montrera à nouveau l’importance de prier avec l’Ecriture. La prière personnelle est fondamentale pour notre être chrétien : elle est comme la respiration pour l’être humain. Un être humain qui ne respire pas meurt. Un chrétien qui ne prie pas meurt. Mais il y a aussi la prière communautaire. Vous savez que la paroisse propose tous les matins un temps de prière communautaire avec 1 demie-heure d’oraison et l’office des Laudes à l’église Notre-Dame. Vous savez aussi qu’il existe un groupe de prière du chapelet, notamment tous les dimanches avant la messe ici à La Madeleine, et bien d’autres groupes existent encore comme celui qui se réunit tous les lundis soirs dans la chapelle de l’hôpital de Verneuil…Pendant ce temps du Carême, nous pourrons prier ensemble tous les vendredis le chemin de croix suivi d’un temps d’Adoration du St Sacrement sur l’heure du déjeûner, et ce, dans les différentes églises de la paroisse.

Il est important aussi que chacun d’entre nous, pour que notre conversion soit véritable et réelle, prenne la décision et la résolution de recevoir le pardon du Seigneur à travers le sacrement de la confession.

Deuxième moyen mis à notre disposition : l’aumône. De tous temps l’Eglise a mis en valeur les actes de charité, la participation aux bonnes œuvres. Cet effort, nous vous proposons de le vivre ensemble en paroisse, afin de manifester notre communion avec l’Eglise catholique. Afin de respecter la légitime diversité de nos sensibilités, la paroisse vous propose deux projets que nous prendrons le temps de vous présenter. Le premier concerne une aide à apporter à un organisme qui soutient la vie lorsque celle-ci n’est pas désirée ou lorsque celle-ci est menacée, il s’agit de l’association Marie, Mère de Miséricorde. Et le deuxième projet consiste à aider un prêtre Burkinais, le Père Zacharie, qui, si tout va bien, viendra nous aider cet été. Le Père Zacharie vient en aide aux nombreux réfugiés chrétiens persécutés par les islamistes, provenant du Mali, il leur vient en aide tant sur le plan alimentaire et que sur le plan médical. Ces deux projets vous seront présentés brièvement au cours du Carême et vous aurez tout le loisir de choisir votre participation. Au cours de ce Carême, notre paroisse s’engagera également dans le service de la charité auprès des personnes éprouvées et endeuillées en réveillant (c’est le terme juste) en remettant en marche une confrérie de charité qui entrera officiellement en service le dimanche 3 Mars et qui servira sur les communautés de Verneuil et des 6 clochers.

Enfin, dernier moyen que l’Eglise nous propose : le jeûne. Le jeûne est une pratique très ancienne et vénérable pour marquer et aider concrètement notre désir de retour à Dieu. Le jeûne est une aide concrète et efficace pour discipliner nos instincts ainsi que nos appétits, et, à travers cette discipline du corps, pour ré-ouvrir notre âme à Dieu. A ce sujet, je vous rappelle ce que l’Eglise recommande, en fonction évidemment des états de santé des uns et des autres : l’Eglise demande de jeûner le mercredi des Cendres et le Vendredi Saint. Et l’Eglise demande, en mémoire de la mort de Jésus le Vendredi, de s’abstenir de manger de la viande ou de manger gras le vendredi, et ce, tous les vendredis de l’année.

 

Frères et sœurs, comme je vous le disais au début de cette homélie, ne manquons pas d’offrir tous nos efforts et nos combats pour le bien de l’Eglise et pour Celui qui sera notre prochain Pape. En entrant dans ce temps de pénitence et de conversion, je vous invite aussi à re-découvrir la valeur et la beauté du silence. Le silence est le lieu d’un vrai retour à Dieu et l’occasion d’une véritable rencontre avec Dieu. D’abord dans la liturgie, mais aussi avant les offices, avant les messes, ou encore le silence dans les médisances et les paroles ou actions de division. Que l’Esprit-Saint conduise chacun d’entre nous dans ce temps de désert. Amen !

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Conclave

Ce lundi 11 février 2013, le pape Benoît XVI a déclaré renoncer au ministère d’Evêque de Rome, charge confiée par les cardinaux le 19 avril 2005. Le 28 février 2013 à vingt heures, le Siège de saint Pierre sera vacant. Le conclave pour l’élection du nouveau Souverain Pontife sera convoqué.

Le conclave, une élection recueillie, effectuée dans la prière et devant Dieu, afin de pourvoir le premier siège épiscopal, celui de Rome. Les deux tiers des voix des cardinaux électeurs sont requis. L’élu, dès son consentement donné, est le nouveau pape de l’Eglise catholique. En savoir +

Le conclave débutera entre le 15 et le 20 mars, les 117 cardinaux électeurs débuteront le conclave dans la chapelle Sixtine…..à suivre…

DOSSIER : CONCLAVE

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Le mariage pour tous (suite)

Décryptage de l’actu 

Vous n’arrivez plus à suivre ? Vous vous demandez ce qui s’est passé à l’Assemblée Nationale ces derniers jours ? Vous ne comprenez plus si le projet de loi a été adopté ou pas ? Et cette histoire de 680 000 pétitions pour saisir le CESE ?
Voici un décryptage complet et synthétique !

Lire la suite

Dossier : Le mariage et l’adoption pour des personnes de même sexe

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

A partir du 16 février et pour la première fois les cloches des églises de Haute-Normandie sonneront tous les samedis à 17 h. pour annoncer le dimanche

Mgr Jean-Charles Descubes, archevêque de Rouen, Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre et Mgr Christian Nourrichard, évêque d’Evreux proposent qu’à partir du Premier dimanche de Carême – ce dimanche 17 février 2013 – les cloches de toutes les églises des trois diocèses de Haute-Normandie, y compris de celles qui n’ont pas de célébration prévue, sonnent tous les samedis à 17h, pour annoncer le dimanche, « jour du Seigneur », et pour rappeler ainsi à la société que commence un jour particulier, sa signification et son importance.

Par conséquent, les cloches des cathédrales et églises de Haute-Normandie annonceront le dimanche pour le première fois samedi prochain 16 février à 17 heures.

En savoir +

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Le carême

Cendres, Carême, 40 jours… Arrivent en écho à ces quelques mots tout un univers. L’univers du « moins » : moins de cigarettes, de fromage à table, de dessert, de vin ou de facebook… moins, moins, moins… face à l’univers du « plus »… plus de prière, plus de gentillesse, plus de partage… plus, plus, plus… Et si le Carême était aussi, et peut-être d’abord, le temps d’un équilibre à retrouver selon l’Evangile ? Un chemin d’unification, de paix et de relation équilibrée avec Dieu, avec soi et entre nous… ? Oui, aujourd’hui, ne fermons pas notre cœur….

Lire la suite

Inscrivez-vous et cheminez chaque jour vers Pâques.

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Les évêques réagissent à la renonciation de Benoît XVI

De nombreux évêques ont déja réagi à cette annonce. Le programme du pape Benoît XVI restera néanmoins inchangé jusqu’au 28 février à 20h. 

DOSSIER : BENOIT XVI

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Benoît XVI renonce à son Pontificat (suite)

Ce lundi 11 février, le pape Benoît XVI a déclaré renoncer au ministère d’Evêque de Rome, charge confiée par les cardinaux le 19 avril 2005. Le 28 février 2013 à vingt heures, le Siège de saint Pierre sera vacant. Le conclave pour l’élection du nouveau Souverain Pontife sera convoqué.

DOSSIER : BENOIT XVI

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Benoît XVI démissionne


Le pape a annoncé lundi 11 février qu’il démissionnera à compter du 28 février prochain, déclarant ne plus avoir « les forces » de diriger l’Église catholique en raison de son âge, 85 ans.

Lire la suite

Le pape Benoît XVI démissionne, suivez en direct cette journée historique

DOSSIER : BENOIT XVI 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Le Pape à l’Angélus : « Ne vous découragez pas d’annoncer le Christ à tous »

« Annoncer le Christ à tous les peuples, sans avoir peur de sa propre faiblesse, parce que c’est la miséricorde de Dieu qui transforme et renouvelle. » C’est ce qu’a tenu à rappeler le Pape ce dimanche lors de la prière de l’Angélus, en présence de nombreux pèlerins rassemblés Place Saint-Pierre en un jour ensoleillé mais froid. Benoît XVI a ensuite fait référence à la Journée mondiale des malades qui aura lieu ce lundi et a adressé ses vœux aux peuples d’Asie qui célèbrent le Nouvel An. 

Ne pas avoir peur d’annoncer la Bonne Nouvelle.

« Les apôtres de l’Évangile ne se découragent jamais d’annoncer le Christ à tous les hommes jusqu’aux coins les plus reculés du monde»….

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

L’Église en campagne sur le Web pour réveiller les vocations

Pour susciter les vocations chez les jeunes catholiques, une campagne de communication qui cible les 15-25 ans va être lancée via le Net et les réseaux sociaux en complément des affiches traditionnelles.

Un site Web entièrement consacré aux vocations. Début avril, ce portail sera mis en ligne sur le site www.quelleestmavocation.com, en vue de la 50e journée mondiale de prière pour les vocations, le 21 avril. Sur ce site, conçu par le Service national pour l’évangélisation des jeunes et pour les vocations (SNEJV), les jeunes trouveront des témoignages, des informations sur les vocations – prêtrise, ordres religieux, mais aussi mariage –, des vidéos, et des liens vers d’autres sites consacrés aux vocations.

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Messes semaine du 11 au 17 février 2013

Lundi 11 février

 Pas de messe

Mardi 12 février          

 Pas de messe

Mercredi 13 février – Cendres

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à l’église de la Madeleine à 19:00

Jeudi 14 février

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à l’église des Bottereaux à 9:30

 Centre Bethléem de 20:30 à 22:00 – Conférence sur SacroSanctum Concilium par le Père Damien Warnan

Vendredi 15 février

 Eglise Notre-Dame  à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à l’église de la Madeleine à 16:00

Samedi 16 février – 10ème journée de visite pastorale de l’Evêque

 Messe à 18:30 à l’église de Francheville

Dimanche 17 février – 1er Dimanche de Carême –  Dernière journée de visite pastorale de l’Evêque

 Messe de clôture avec les catéchumènes du diocèse à l’église de la Madeleine à 11:00

 Pique-nique à l’issue de la messe avec Mgr NOURRICHARD et le Père PALCOUX à la Salle des Fêtes de   Verneuil   (apporter son panier)

 Vêpres solennelles et Salut du Saint-Sacrement à 16:30 à l’église de la Madeleine

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Le Pape à l’audience : « L’homme et la femme sont le chef-d’œuvre de la création »

Les Hommes sont soumis à la « caducité », ils sont faits de « poussière et de terre », mais d’une « bonne terre ». LePape lors de la traditionnelle audience générale du mercredi a repris sa catéchèse dédiée ce jour-là au récit biblique de la création. Devant plus de 5000 personnes réunis dans la salle Paul VI au Vatican, Benoît XVI a affirmé que tous « les êtres humains sont faits de poussière, au-delà des distinctions culturelles et historiques et au-delà des différences sociales », considérant que « l’être humain a été crée à l’image de Dieu et que tous nous portons le souffle vital de Dieu ». C’est la raison de « l’inviolabilité de la personne humaine contre toute tentation de juger la personne selon des critères utilitaristes et de pouvoir ».
« Le monde a son origine et sa stabilité dans le Logos »
« La Bible ne doit pas être un manuel de sciences naturelles, elle sert au contraire à faire comprendre la vérité authentique et profonde des choses ». Benoît XVI a ainsi répondu à la question de savoir si « cela a un sens à l’époque des sciences et de la technique de parler encore de la création ». « La vérité fondamentale qui dérive des récits de la Genèse c’est que le monde n’est pas un ensemble de forces qui s’opposent mais il a son origine et sa stabilité dans le Logos, dans la Raison éternelle de Dieu qui continu à soutenir l’Univers » a expliqué le Pape.

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Carême

Le carême est la période de 40 jours qui précède le jour de Pâques. C’est un temps de jeûne et de conversion qui prépare à la grande fête de la résurrection de Jésus, événement central du christianisme. Il commence le Mercredi des Cendres,  le mercredi 13 février 2013, et s’achève au jour de Pâques, le  dimanche 31 mars 2013.

Lire la suite 

MERCREDI DES CENDRES  Messe à l’église de la Madeleine à 19:00

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Dossier « Mariage pour tous »

Eclairages sur la Gestation pour autrui (GPA) et la procréation médicalement assistée (PMA), conséquences du mariage et de l’adoption par des personnes de même sexe.

 

Dossier : Le mariage et l’adoption pour des personnes de même sexe

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

En Haute-Normandie, les cloches « rappelleront à la société » l’importance du Carême

À la demande des trois évêques de la province, les cloches de toutes les églises des diocèses de Rouen, du Havre et d’Évreux sonneront tous les samedis à 17 heures pour annoncer les dimanches de Carême.    

Il reviendra aux chrétiens « d’expliquer le sens » de ce temps de préparation à Pâques.

Lire la suite

diocèse   

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Messes semaine du 4 au 10 février 2013

Lundi 4 février

 Pas de messe

Mardi 5 février  

 Pas de messe

Mercredi 6 février

 Pas de messe

Jeudi  7 février 

 Pas de messe

Vendredi 8 février

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à La Vannerie à Verneuil à 16:00

Samedi 9 février

 Bourth de 9:00 à 11:00 – Initiation à la liturgie

 Messe à l’église de Rugles à 18:30 

Dimanche 10 février – 5ème dimanche du T.O – 6ème journée de visite pastorale de l’Evêque

 Eglise de la Madeleine à 9:30 – Rencontre avec les enfants de choeur

 Messe présidée par Mgr NOURRICHARD à l’église de la Madeleine à 11:00 – Sacrement des Malades

 Vêpres solennelles et Salut du Saint-sacrement à 16:00 à l’église Notre-Dame

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Le sacrement des malades

« L’un de vous est malade : qu’il appelle les responsables de l’Église et que ceux-ci prient pour lui en lui donnant l’onction d’huile au nom du Seigneur » (Epître de Jacques) 5, 14-15.

Le sacrement de l’onction des malades est destiné à réconforter ceux qui sont éprouvés par la maladie ou la vieillesse. La célébration de ce sacrement consiste en l’onction d’huile bénite sur le front et en l’imposition des mains. Ces gestes montrent quelque chose de la tendresse du Christ pour ses frères malades, âgés, mourants. Par le sacrement des malades, le chrétien reçoit la force de supporter son épreuve et l’assurance qu’il la vit en proximité avec le Christ. Face à une mort toute proche, l’eucharistie est donnée en viatique.

Sacrement des malades

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Journée de la vie consacrée

Message de la Corref (Conférence des Religieux et Religieuses de France), à l’occasion de la Journée de la vie consacrée,du 2 février.

 
⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Le dimanche, un jour à dédier au Seigneur

2013-01-27 Radio Vatican
« Que signifie pour nous le dimanche, jour du Seigneur ? C’est un jour pour la famille et le repos, mais c’est d’abord un jour pour le Seigneur ». C’est l’objet d’un tweet publié dimanche 27 janvier par le Pape en dix langues : latin, arabe, anglais, allemand, portugais, polonais et français. Et c’est aussi le cœur de la catéchèse de Benoît XVI.
Le dimanche, un jour à dédier au Seigneur
L’Evangile de ce troisième dimanche de temps ordinaire rappelle le sens du dimanche pour les catholiques : « une journée pour le repos, la famille, mais avant cela encore un jour à dédier au Seigneur, en participant à l’Eucharistie ». L’Evangile de Luc nous amène aussi à nous interroger sur notre capacité d’écoute. Avant de pouvoir parler de Dieu et avec Dieu, il faut l’écouter, et la liturgie de l’Église est l’« école » de cette écoute du Seigneur qui nous parle. Finalement il nous dit que chaque moment peut devenir un « aujourd’hui » favorable pour notre conversion. Ecoutez le Pape s’exprimer aux pèlerins francophones

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Qu’est-ce que la Chandeleur ?

Pourquoi appelle-t-on la présentation de Jésus au temple, la Chandeleur ? S’agit-il d’une fête « païenne » ou d’une tradition ?

Le 2 février, quarante jours après Noël, l’Eglise célèbre la fête de la Présentation du Seigneur. L’évangéliste Luc nous rapporte la belle prière du vieillard Syméon tenant Jésus entre ses bras :  » Mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d’Israël ton peuple ». 

A cause de ces paroles, où Jésus est reconnu comme Lumière, cette fête s’appelle aussi la Chandeleur (fête des « chandelles », de la lumière). A l’église, la célébration commence par une bénédiction de cierges et une procession de la lumière.

Lire la suite

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

La Manif Pour Tous et Partout

 

RDV le SAMEDI 2 FEVRIER 2013 
pour des rassemblements dans tous les départements en métropole et Outre-Mer
pour réaffirmer notre attachement au couple H/F, à la famille P-M-E et notre opposition au projet de loi « mariage et adoption pour tous« .
Plus d’infos ici

Pour l’Eure le RV est à  Evreux, place Charles de Gaulle, (devant le théâtre et proche de la mairie) de 15h à 17h.

Plus d’infos ici…

Pour télécharger le tract

Contact pour la paroisse : Albert JAVELLE

Dossier : Le mariage et l’adoption pour des personnes de même sexe

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Journée mondiale de la Communication

« Réseaux Sociaux : portes de vérité et de foi; nouveaux espaces pour l’évangélisation », c’est le thème choisi parle pape Benoît XVI pour la 47e Journée mondiale des Communications Sociales du 12 mai prochain.

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Messes semaine du 28 janvier au 3 février 2013

Lundi 28 janvier

 Pas de messe

Mardi 29 janvier         

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à l’église de Courteilles à 18:30

Mercredi 30 janvier

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes 

 Messe à l’église des Barils à 18:30

Jeudi 31 janvier -4eme journée de visite pastorale de l’Evêque

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à l’hôpital de Rugles à 14:30

Vendredi 1 février

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à l’église de Juignettes à 18:30

Samedi 2 février – 5ème journée de visite pastorale de l’Evêque

 Messe à l’église de Bois-Arnault à 18:15 

Dimanche 3 février – 4ème dimanche du Temps Ordinaire 

 Messe à l’église de Cintray à 9:15

 Messe à 11:00 à l’église de la Madeleine

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Sacrement des Malades

 

Monseigneur Christian NOURRICHARD, Evêque d’Evreux, donnera le sacrement des malades au cours de la messe du Dimanche 10 février 2013 à l’église de la Madeleine à Verneuil. 

Si vous souhaitez recevoir ce sacrement, merci de vous inscrire au préalable auprès de l’accueil du Centre Bethléem ou au presbytère de Rugles aux heures des permanences, pour les 6 Clochers auprès de Blandine Delerue au 02 32 37 15 60
⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Des chrétiens à contre-courant

« Le chrétien ne doit pas avoir peur d’aller à « contre-courant » pour vivre sa foi, en résistant à la tentation de s’ »uniformiser »». C’est ce qu’a dit le Pape lors de l’Audience générale du mercredi matin, 23 janvier, en proposant le témoignage d’Abraham au début d’un nouveau cycle de réflexions consacrées au « Credo ».

Aux fidèles réunis dans la Salle Paul VI, le Souverain Pontife a présenté le patriarche comme « la première grande figurede référence pour parler de foi ». A lui Dieu « demande de partir en abandonnant sa terre ». Et à ce propos, Benoît XVI s’est demandé: « Comment aurions-nous répondu, nous, à une semblable invitation? ». Il s’agit, en effet, d’un « départ à l’aveugle », a-t-il expliqué: d’une « route qui demande une obéissance et une confiance radicales, auxquelles seule la foi permet d’accéder ».

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Connaissez-vous Thierry Bizot ?

Peut-être avez-vous lu son livre « Catholique anonyme », ou encore vu le film qui en a été tiré : « Qui a envie d’être aimé ? » Peut-être encore êtes-vous un assidu du blog qu’il tient depuis 2008 sur croire.com. Mais peut-être ne connaissez-vous pas, tout simplement, ce producteur de télévision, revenu au catholicismede son enfance après une véritable conversion… Dans tous les cas, vous ne pouvez pas faire l’impasse du livre qu’avec les éditions Bayard, Croire vient de faire paraître. Nous y avons réuni les plus beaux messages que Thierry Bizot a postés sur le blog de Croire. Intitulé « Premiers pas d’un apprenti chrétien », il livre les hauts et les bas, les déceptions et les émerveillements, de sa nouvelle vie.

« Premiers pas d’un apprenti chrétien »

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Denier de l’Eglise 2013

Le denier n’est pas un don tout à fait comme les autres.

Pour agir et porter son message auprès de tous les catholiques de l’Eure, l’Eglise ne reçoit aucune aide publique. Elle ne peut compter que sur le soutien volontaire de l’ensemble de ses membres, c’est-à-dire sur votre soutien.

 

Don en ligne

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Annonces paroissiales

Recherche…..

  • La paroisse recherche une personne pour ouvrir l’église de la Madeleine tous les matins, une semaine sur deux. 
  • La paroisse recherche une personne pour assurer le secrétariat relatif aux préparations baptêmes. (compétences informatiques requises) Ce service est estimé aux alentours de 2 h par semaine…

Merci de prendre contact avec le Père Julien au 02 32 32 32 58

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami
Breton Philippe - 08/02/2013 - 18:58

Si l’on veut bien m’expliquer en quoi consiste l’aide demandée pour assurer le secrétariat relatif aux préparations baptême et si l’on prend le temps de tester mes aptitudes informatriques je suis volontaire,afin d’éviter de tomber dans un excès de nombrilisme.

j’ai les deux heures requises pour me mettre à la disposition de ma paroisse ( Que le Seigneur la bénisse )

PH BRETON

La foi donne une dimension prohétique à la charité

(Radio Vatican) L’exercice de la charité, dans le contexte actuel, exige le plus grand discernement. Les chrétiens doivent se laisser guider par la foi. Benoît XVI en est convaincu, il l’a redit samedi matin en recevant les participants à l’Assemblée plénière du Conseil pontifical Cor Unum réunie pendant trois jours à Rome, sous la présidence du Cardinal Robert Sarah, sur le thème « Charité, nouvelle éthique et anthropologie chrétienne ». Il y a quelques semaines, le Pape avait publié un motu proprio, Intima Ecclesiae natura, pour réaffirmer, face aux défis anthropologiques actuels, la dimension ecclésiale des œuvres de charité dans l’Eglise…

Lire la suite 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Visite Pastorale de l’Evêque

Jeudi 24 janvier 2013, début de la visite pastorale de Mgr NOURRICHARD

  • Jeudi 24 janvier, 14:30 Messe à La Vernoline, nouvel hôpital de Verneuil
  • Samedi 26 janvier, 18:30 Messe à l’église de Rugles
  • Dimanche 27 janvier, 11:00 Messe à l’église Notre-Dame

Voir  Programme 

 

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

La Semaine de prière pour l’unité chrétienne

Le principal temps fort oecuménique demeure la « Semaine de prière pour l’unité », qui depuis cent ans rassemble des chrétiens du 18 au 25 janvier. 
Un Comité international composé de représentants du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens et de la Commission foi et Constitution propose chaque année un document sur un thème présenté par une équipe interconfessionnelle d’un pays. Il propose une réflexion biblique, un schéma de célébration et des prières. 

En France, ce document est adapté par le Centre Unité chrétienne de Lyon, qui propose aussi tout un matériel d’animation : brochure, affiches, images, etc. 

A l’occasion de la Semaine, des conférences d’information sur l’actualité œcuménique ou de réflexion sur l’unité chrétienne sont proposées dans les paroisses, en plus des célébrations

Thème pour 2013

« Que nous demande le Seigneur ? Dans la justice et la bonté, marcher avec Lui » (Michée, chapitre 6, v. 6-8).

En savoir +

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Le mariage

À l’heure où les discussions se font vives, retour sur une institution qui a un caractère sacré pour les chrétiens.

Le mariage chrétien est un des sept sacrements de la vie chrétienne. Fondé sur l’amour et la foi, il engage les époux dans un don de soi réciproque qui englobe toutes les dimensions de leurs personnes. C’est un lien libre, irrévocable, tourné vers la vie, signe de l’amour de Dieu pour les hommes.

Lire la suite

 

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

On ne réforme pas la société en profondeur en ignorant tant de réactions

Communiqué du Conseil permanent de la Conférence des évêques de Franceau sujet du projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe suite à la manifestation du 13 janvier 2013

Depuis de longs mois, nous avons alerté le gouvernement et l’opinion publique sur le risque de clivage profond que représentait, au sein de la société française, le projet de loi permettant le mariage et l’adoption pour les personnes de même sexe. Ce clivage est d’autant plus malvenu que notre pays connaît une période de fortes difficultés économiques et sociales qui devrait, au contraire, amener les responsables politiques à rassembler le pays. L’ampleur exceptionnelle de la manifestation du dimanche 13 janvier montre, s’il en était besoin, que cette alerte était fondée. Dans les trois cortèges convergeant vers le Champ de Mars, des gens de toutes les régions de France, jeunes ou plus âgés, en famille, avec leurs enfants ou seuls, de toutes opinions, de toutes religions ou sans religion, ont défilé avec conviction, dans la bonne humeur et sans agressivité à l’égard de quiconque. Dans cette grande diversité, la caractéristique commune était la reconnaissance de la famille, l’intérêt supérieur des enfants et le respect de la filiation.

Une majorité politique ne peut, sans dommage pour le bon fonctionnement démocratique, ignorer les réactions que suscite chez tant de nos compatriotes le projet d’une telle « réforme de civilisation ». La mission du politique est d’offrir le cadre d’une authentique réflexion sociale sur ces questions majeures que sont la transmission de la vie et la nature des liens humains. C’est pourquoi nous souhaitons, qu’à l’occasion du débat parlementaire, les élus et les politiques proposent des solutions et des formulations qui soient respectueuses du caractère hétérosexuel du mariage, de la filiation et des personnes homosexuelles.

Pour notre part, comme évêques, nous invitons les communautés catholiques, à poursuivre la réflexion sur ces enjeux fondamentaux.

Les membres du Conseil permanent de la Conférence des évêques de France :
Cardinal André VINGT-TROIS, archevêque de Paris, président de la CEF 
Mgr Hippolyte SIMON, archevêque de Clermont, vice-président de la CEF
Mgr Laurent ULRICH, archevêque de Lille, vice-président de la CEF 
Mgr Jacques BLAQUART, évêque d’Orléans
Mgr Jean-Claude BOULANGER, évêque de Bayeux et Lisieux
Mgr Jean-Pierre GRALLET, archevêque de Strasbourg
Mgr Hubert HERBRETEAU, évêque d’Agen
Mgr Jean-Paul JAEGER, évêque d’Arras
Mgr Jean-Paul JAMES, évêque de Nantes.
   

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

La violence est-elle une manifestation divine ?

La violence de notre monde, que ne cesse de nous rappeler l’actualité, 
nous renvoie à la violence de beaucoup d’écrits bibliques. Que de meurtres, 
de massacres et d’horreurs dans notre Bible ! Même Dieu, parfois, semble-t-il, s’y met… Dans sa colère, il envoie un terrible déluge sur la terre. Dieu est-il violent ? Les hommes ne feraient-ils que suivre son exemple ? À l’occasion de la sortie du Cahier croire sur la violence, croire.com revient sur ces questions récurrentes.

La violence dans la Bible

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

« Dieu a un visage, celui du Christ « 

C’est sur le péché originel et le visage de Jésus, dans le cadre de l’Année de la Foi, que le Pape a axé mercredi matin lacatéchèse de l’audience générale qui s’est tenue dans la Salle Paul VI au Vatican, en présence de 6 000 pèlerins et parmi eux le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, qui a pu échanger quelques mots avec le Pape.

« C’est l’arrogance de l’homme qui veut se mettre à la place de Dieu », a déclaré Benoît XVI qui, parlant de l’Ancien Testament, précisait que « malgré cela Dieu offre son amitié à l’humanité, surtout à un petit peuple, le peuple d’Israël, qu’il ne choisit pas avec des critères terrestres, mais simplement par amour ». Et, remarque encore le Pape, avec son style d’amour, « Dieu en appelle certains non pas pour en exclure d’autres, mais pour qu’ils deviennent des ponts pour conduire les autres à lui ». 

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Messes semaine du 21 au 27 janvier 2013

Lundi 21 janvier

 Pas de messe

Mardi 22 janvier         

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à l’église de Balines à 18:30

Mercredi 23 janvier

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes 

 Messe à l’église de Francheville à 18:30

Jeudi 24 janvier – 1ere journée de visite pastorale de l’Evêque

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à La Vernoline à 14:30

Vendredi 25 janvier

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à l’église de Chéronvilliers à 9:30

Samedi 26 janvier – 2ème journée de visite pastorale de l’Evêque

 Messe à l’église de Rugles à 18:30 

Dimanche 27 janvier – 3ème dimanche du Temps Ordinaire – 3ème journée de visite pastorale de l’Evêque

 Messe à 11:00 à l’église Notre-Dame

 Vêpres solennelles et Salut du Saint-sacrement à 16:00 à l’église Notre-Dame

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Paroissiens à « La Manif Pour Tous » du 13/01/2013

Photos Jean-Pierre CHAMBON et Jacques TROTIN

Si vous avez des photos n’hésitez pas à nous les faire parvenir, merci. fb

Dossier : Le mariage et l’adoption pour des personnes de même sexe

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

La Manif Pour Tous : En direct

 

 

19h46

Fin du direct, les derniers manifestants arrivent sur le Champ de Mars, à 19h30 environ 1 million de personnes avaient passé les points de comptage ! Merci de nous avoir suivi toute la journée, rendez vous sur www.lamanifpourtous.fr pour la suite de notre mobilisation.

Merci pour tout !

 

 

 

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Mgr Podvin: « Il faut rappeler à la société ses fondamentaux »

A la veille de la très attendue « Manif pour tous » à Paris, qui devrait rassembler des centaines de milliers d’opposants au projet de loi du « mariage pour tous », Radio Vatican donne la parole à Mgr Bernard Podvin, porte-parole des évêques de France.

« Les temps sont très préoccupants », affirme-t-il. Et l’heure est au témoignage : « il s’agit de rappeler à la société ses fondamentaux. Le combat pour la sauvegarde du mariage et de la famille n’est pas l’apanage de l’Eglise catholique, loin s’en faut. Il incombe à chaque citoyen, de quelque appartenance religieuse et politique, de faire preuve de bon sens, et de prendre la pleine mesure des enjeux de ce débat anthropologique et sociétal. »
 » La famille est un joyau irremplaçable « , rappelle Mgr Podvin.
Ne craint-il pas de voir cette opposition au « mariage pour tous » réduite au seul terrain religieux ? « Non je ne m’inquiète pas, car j’ai confiance dans le bon sens de l’opinion publique ».Mgr Podin revient par ailleurs sur le différend très médiatisé, entre Vincent Peillon, ministre de l’éducation et Eric de Labarre, secrétaire de l’enseignement catholique. Il y dénonce une « énergie gaspillée », et une « polémique tout à fait inutile ».

Radio Vatican

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Messes semaine du 14 au 20 janvier 2013

Lundi 14 janvier

 Pas de messe

Mardi 15 janvier         

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à l’église de Saint-Victor / Avre à 18:30

Mercredi 16 janvier

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes 

 Messe à l’église de Cintray à 9:30

Jeudi 17 janvier

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à l’église de Bois-Arnault à 9:30

Vendredi 18 janvier

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à l’hôpital de Rugles à 14:30

Samedi 19 janvier

 Eglise Notre-Dame à 8:30 Laudes  

 Messe à 9:00 à l’église Notre-Dame 

 Eglise Notre-Dame de 9:30 à 10:30 –  Adoration du Saint Sacrement et Confessions

 Messe à 18:30 à l’église de Rugles

Dimanche 20 janvier – 2ème dimanche du Temps Ordinaire

 Messe à 9:15 à l’église de Bourth

 Messe à 11:00 à l’église de la Madeleine

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Communion dans la bouche ou dans la main : que dit l’Église ?

Comment doit-on recevoir le corps du Christ : dans la bouche ou dans la main ? La question suscite bien des polémiques, sur fond de procès d’intention et de condamnations réciproques. La vraie réponse se trouve, non pas dans les « on-dit » mais dans les textes officiels de l’Église. S’y référer permet de clarifier et, souhaitons-le, de pacifier le débat. Pour une plus grande unité au sein de l’Église….

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Qu’est-ce que l’homme ?

Cette question éternelle est aujourd’hui objet de conflits. Les croyants tiennent à la différenciation des sexes, tout en préservant leur égale dignité. Les défenseurs du « genre » affirment que l’identité sexuelle n’est pas déterminée par la nature mais imposée par la société et la culture. Mais peut-on nier la différence sexuelle et imposer cette théorie comme une vérité alors que tout dans la nature renverse cette hypothèse ? S’il est vrai que rien n’est impossible à Dieu, il est non moins vrai que tout n’est pas possible à l’homme ! Finalement, n’est-ce pas là que s’enracine le cœur du conflit ? Lors des « Semaines sociales », la philosophe Syviane Agacinski a proposé une conférence remarquée que nous vous offrons. Peut-être vous aidera-t-elle dans votre réflexion. La conférence de Sylviane Agacinski

Le couple, une histoire d’alliance

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Message du Saint-Père pour la journée Mondiale du Migrant et du réfugié

Message du Saint-Père pour la journée Mondiale du Migrant et du réfugié qui aura lieu le 13 janvier 2013 sur le thème « Migrations : pèlerinage de foi et d’espérance ».

Chers frères et sœurs !

Le Concile Œcuménique Vatican II, dans sa Constitution pastorale Gaudium et spes, a rappelé que « l’Eglise fait route avec toute l’humanité » (n. 40) et, par conséquent « les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes d’aujourd’hui, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ, et il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur » (ibid.,n. 1). À cette déclaration ont précisément fait écho le Serviteur de Dieu Paul VI, qui a qualifié l’Eglise d’« experte en humanité » (Enc. Populorum progressio, n. 13), et le Bienheureux Jean-Paul II, qui a affirmé que la personne humaine était « la première route que l’Eglise doit parcourir en accomplissant sa mission …, route tracée par le Christ lui-même » (Enc. Centesimus annus,n. 53). Dans mon Encyclique Caritas in veritate,j’ai voulu préciser, dans la lignée de mes Prédécesseurs, que « toute l’Eglise, dans tout son être et tout son agir, tend à promouvoir le développement intégral de l’homme, quand elle annonce, célèbre et œuvre dans la charité » (n. 11), en me référant aussi aux millions d’hommes et de femmes qui, pour diverses raisons, vivent l’expérience de la migration. En effet, les flux migratoires sont « un phénomène qui impressionne en raison du nombre de personnes qu’il concerne, des problématiques sociale, économique, politique, culturelle et religieuse qu’il soulève, et à cause des défis dramatiques qu’il lance aux communautés nationales et à la communauté internationale » (ibid.,n. 62), car « tout migrant est une personne humaine qui, en tant que telle, possède des droits fondamentaux inaliénables qui doivent être respectés par tous et en toute circonstance » (ibidem).

Dans ce contexte, j’ai voulu dédier la Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié 2013 au thème « Migrations : pèlerinage de foi et d’espérance », en concomitance avec les célébrations du 50ème anniversaire de l’ouverture du Concile Œcuménique Vatican II et du 60ème anniversaire de la promulgation de la Constitution Apostolique Exsul familia,tandis que toute l’Eglise s’efforce de vivre l’Année de la foientâchant de relever avec enthousiasme le défi de la nouvelle évangélisation….

Lire la suite

Pastorale des migrants

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Aux âmes citoyens !

 

Le 25 janvier, veille des premiers débats parlementaires sur le projet de loi Taubira du mariage « pour tous », les chrétiens sont invités à participer à une mobilisation silencieuse. Celle du jeûne et de la prière, pour la France et la famille père / mère / enfant.

L’équipe qui anime ce projet, soutenu par le Cardinal Philippe Barbarin, de nombreux évêques, communautés religieuses et prêtres de plusieurs diocèses, cite avec justesse ces propos de Sainte Thérèse de Lisieux : « il faut toujours prier comme si l’action était inutile et agir comme si la prière était insuffisante. »  

Ce mouvement, qui n’est affilié à aucun parti politique, rassemble des fidèles catholiques, laïcs, prêtres et religieux issus de divers horizons : diocèses, communautés religieuses, sociétés de vie apostolique… Rassemblés par le désir de prier pour la France et pour la famille, ceux qui le rejoignent croient en la puissance de la prière.

Lire la suite

 

 

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Homélie de la messe de l’Epiphanie du Père Julien PALCOUX – 2013

+

Epiphanie 2013

 

 

« Voici venir le Seigneur souverain; il tient en main la royauté, la puissance et l’empire; » telle est l’antienne d’ouverture de cette messe de l’Epiphanie. Quel contraste entre cette annonce royale et grandiose et ce petit enfant que les mages viennent adorer dans une crèche! Mais quel contraste aussi entre ces 2 attitudes que nous présente l’Evangile à l’occasion de la manifestation, de la révélation de Dieu : entre l’adoration des Mages qui traversent des pays, font des kms pour venir « se prosterner » devant « le Roi d’Israël » en lui apportant des cadeaux et l’inquiétude du Roi Hérode, inquiétude qui va le conduire à refuser le don de Dieu et à vouloir tuer Dieu! Mais ces attitudes à ce point opposées nous révèlent l’importance de l’Evènement que nous fêtons aujourd’hui. Dieu ne laisse pas indifférent!

 

Que nous apprend cette fête de l’Epiphanie? Cette fête de l’Epiphanie nous apprend au moins 3 choses. La première, c’est qu’il y a une diversité de voies d’accès à Dieu : les mages en effet viennent d’un pays, et d’une autre culture autres que la culture juive. La deuxième, c’est que le Salut proposé dans cet Enfant est réellement un salut offert à tous, et non plus à un seul peuple élu. Enfin, troisième chose, cette fête de l’Epiphanie nous enseigne quant à la mission de l’Eglise.

 

Regardons chacun de ces points. Le premier réside dans la reconnaissance de la diversité des voies d’accès à Dieu. Les Mages, comme je le disais plus haut, viennent d’un autre pays, de « l’Orient » nous dit l’Evangile. Ils ne sont donc juifs ni civilement, ni religieusement. Ils ne sont pas préparés depuis des siècles à attendre le Messie. C’est par leur science d’étude des astres qu’ils vont être conduits jusqu’au petit enfant de la crèche! Leur démarche nous révèle que la science conduit à Dieu, que la science ne s’oppose pas à la foi, voire même qu’elle conduit à la foi. C’est leur science qui les conduit à l’autorité politique qu’est le Roi Hérode pour lui demander où est le « Roi des Juifs » qui vient de naître. C’est leur science qui les conduit à venir se prosterner devant l’enfant de la crèche. C’est leur science qui les conduit à cet acte de foi qui leur fait reconnaître en ce nouveau-né le Messie.

Il ne vous aura pas échappé, frères et soeurs, que nos derniers Papes, Jean-Paul II et Benoît XVI, ont eu à coeur de rappeler que science et foi ne s’opposaient pas. Comme le rappelait Benoît XVI, il ne peut y avoir aucune opposition fondamentale entre la science et la foi étant donné que toutes les deux ont Dieu pour origine et pour fin. Benoît XVI rappelle d’ailleurs à juste titre que l’Evangile du Jour de Noël nous dit ceci : « Au commencement était le Verbe. » Or le terme français « Verbe » est une traduction du terme grec « Logos » qui signifie : parole, discours, raison, intelligence. Dire « qu’au commencement était le Verbe » signifie aussi dire qu’au commencement était la raison, l’intelligence. Il ne peut donc y avoir structurellement parlant aucune opposition entre la science et la Foi. Bien plus, les 2 domaines se pénètrent, se complètent et s’appellent l’un l’autre. La foi a besoin de la science car la foi n’est pas une réalité anarchique sans intelligence propre, sans cohérence propre. La foi a sa logique interne qui se propose à l’exercice de la raison et de l’intelligence. La science quant à elle, lorsqu’elle n’est ni dévoyée ni pervertie par l’orgueil de l’homme, est conduite à reconnaître ses limites, sa finitude en même temps qu’elle préssent et admire, à sa manière, l’intelligence supérieure qu’elle découvre petit à petit. En ce sens, la science a besoin de la foi pour éviter de se pervertir et de se perdre. Mais, le chemin de la science tout honorable soit-il, ne fait pas l’impasse sur l’ acte de foi à poser à un moment donné. En ce sens, frères et soeurs, il faut sortir et aider nos contemporains à sortir des schémas dépassés de l’Eglise et de la science qui s’opposent. Cela a été vrai à certaines périodes de l’histoire, mais maintenant cela remonte à plusieurs siècles! Ce n’est plus du tout, et depuis longtemps, la situation actuelle. 

Cette diversité des voies d’accès à Dieu met en lumière cette nouveauté inaugurée en Jésus : le salut est offert et proposé à tous! Avec l’Epiphanie, nous sortons définitivement de l’Ancien Testament où le Salut n’était proposé qu’à un peuple élu. La venue des Rois Mages est déjà l’annonce de l’ouverture de l’Evangile et de la foi aux païens. Dieu ne veut pas sauver qu’un peuple, mais Il veut aussi offrir son salut au monde entier. Et ce salut consiste précisément en la reconnaissance de Jésus comme Fils de Dieu. Nous abordons ici une question délicate qui a beaucoup agité l’Eglise au cours des siècles, question sur laquelle le Concile Vatican II jette une lumière nouvelle : c’est la question du salut pour les personnes ou bien qui ne partagent pas notre foi ou bien qui adhèrent à une autre Eglise. On est passé de « Hors de l’Eglise, point de salut! » à aujourd’hui « tout le monde est sauvé quelle que soit sa vie ou sa religion ». Là aussi, il faut se méfier des idées toutes faites qu’on colporte rapidement, idées souvent aussi imprécises que fausses ou caricaturées, car cette question est bien plus subtile qu’il n’y paraît. La première vérité qu’enseigne l’Eglise est donnée dans cette fête de Noël, dans cette annonce des anges : « Gloire à Dieu au plus haut des Cieux et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté. », « aux hommes de bonne volonté, cela veut dire aux homme qui veulent et recherchent le Bien ». Donc, le premier élément à retenir est que sont associés au salut tous les hommes qui vivent selon le Bien et essayent de le construire. Le deuxième élément à poser est que participent au Salut tous ceux qui reconnaissent explicitement en Jésus le Fils de Dieu. Mais les divisions au cours de l’histoire font qu’aujourd’hui plusieurs confessions chrétiennes reconnaissent Jésus comme le Fils de Dieu. L’Eglise enseigne que, dès l’instant que l’on reconnaît Jésus comme le Messie, on est associé au salut proposé par Dieu. Mais l’Eglise nous précise aussi que la plénitude des moyens du salut, offerts en Jésus-Christ, est et demeure dans l’église qui est restée la plus fidèle à celle instituée du vivant du Christ, c’est-à-dire dans l’Eglise qui a gardé la succession apostolique et la primauté de Pierre, c’est-à-dire dans l’Eglise catholique qu’elle soit de langue latine ou grecque.(Constitution Lumen Gentium) Pour toutes les autres situations, la même constitution Lumen Gentium dit que la question du salut pour les personnes ne partageant pas notre foi demeure un mystère que Dieu seul connaît.

Mais ce salut proposé à tous les hommes dans cet enfant rencontre la liberté de l’homme. Dans l’Evangile du Jour de Noël nous entendions cette phrase de St Jean : « Il est venu chez les siens et les siens ne l’ont pas reconnu. » Aujourd’hui dans l’Evangile de l’Epiphanie, nous voyons Hérode prendre peur et se mettre à rechercher l’Enfant pour le tuer. C’est une triste réalité que Dieu n’est pas perçu comme celui qui veut nous sauver, mais comme celui qui fait peur et que l’on cherche à tuer. Aujourd’hui aussi, malheureusement, Dieu est encore perçu comme celui qui fait peur, comme celui dont il faut se protéger, comme celui qu’il faut combattre. Et l’on cherche alors à tuer Dieu. Oh, insidueusement! Cela se fait doucement! De manière détournée! Prenez la laïcité par ex. Est-ce vraiment la religion catholique qui met aujourd’hui la laïcité en question? En péril?

Mais, plus profondément, il nous faut combattre le mal à la racine, c’est-à-dire dans la recherche de ce qui fait que Dieu fait peur et qu’on cherche à le tuer. Et une fois de plus, nous tombons sur le péché, sur ce péché qui nous fait voir Dieu comme un ennemi, comme une menace pour notre personne, pour notre « moi », alors qu’il en est à l’origine. Hérode prend peur pour lui même, pour son pouvoir personnel. Son égo déforme et pervertit la réalité de Dieu, et il entre dans une logique de mort, dans une logique de combat de Dieu. L’attitude d’Hérode, frères et soeurs, nous alerte sur nos propres images de Dieu. Celles-ci doivent être sans arrêt purifiées, corrigées, actualisées pour prendre un vocabulaire informatique, sans quoi, elles nous induisent en erreur. Et là aussi, que de travail pour nous et nos frères et soeurs, à dépoussiérer toutes ces images de Dieu que l’on véhicule!

 

Enfin, dernier enseignement de cette fête de l’Epiphanie. Cette fête détermine et caractérise la mission de l’Eglise. C’est parce que le Salut est offert à tous que l’Eglise a une mission catholique, et qu’elle ne se cantonne pas chez un seul peuple. La diversité des moyens d’accès à Dieu est assumée et assurée par l’Esprit-Saint comme le rappelle St Paul dans la lecture aux Ephésiens. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, dans le Credo, l’Eglise est mentionnée après l’Esprit-Saint, parce que c’est Lui qui lui donne sa Vie, sa vitalité, sa croissance; c’est Lui qui assure son dynamisme missionnaire. L’Epiphanie du Seigneur conditionne la catholicité de l’Eglise.

Dans cette année de la foi, nous avons les uns les autres à nous interroger sur l’image de Dieu que nous révélons au travers de nos paroles, de nos attitudes, de nos actes. Comme je l’ai dit au cours de cette homélie, beaucoup de nos frères et soeurs demeurent prisonniers de fausses images de Dieu : que cela soit dans l’opposition entre la science et la foi, que cela soit dans des caricatures des enseignements de l’Eglise par rapport au salut notammement ou encore dans les fausses images de Dieu induites par notre péché. Ces écueils sont pour nous autant d’appels à des conversions profondes. Puisse cette fête de l’Epiphanie nous donner à voir Dieu tel qu’il veut lui-même se rendre présent à chacun de nous et puisse cette fête renouveler le dynamisme missionnaire de l’Eglise ! Amen !

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

« Mariage pour tous », les évêques mobilisés

De très nombreux évêques ont fait part de leur soutien à la manifestation du 13 janvier à Paris.

Ces prises de position correspondent à un intense travail d’explication de l’Église dans les diocèses.

Une partie des catholiques s’interrogent toutefois sur la position de l’Église.

Lire la suite

Dossier : Le mariage et l’adoption pour des personnes de même sexe

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Pèlerinage à Lourdes du samedi 13 au jeudi 18 juillet 2013

Tous les ans, ce pèlerinage diocésain, présidé par Mgr Nourrichard, regroupe des pèlerins
venus des quatre coins de l’Eure :
des malades, accompagnés de bénévoles de l’hospitalité de Notre-Dame de Lourdes,
des Jeunes avec leurs animateurs et des pélerins venus seuls ou en paroisse.

Pendant quatre jours, tous les pèlerins vivent ce temps privilégié de prière, de rencontres et d’échanges.

C’est un temps fort chargé d’espérance.

Pour découvrir le pèlerinage de cette année, en connaître le programme,
consultez le site du pèlerinage de Lourdes

En savoir +

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Depuis le début du pontificat en 2005, 20.544.970 personnes ont participé aux rencontres avec Benoît XVI

(VIS). La Préfecture de la Maison pontificale a publié les chiffres de la fréquentation du Vatican en 2012: 2.351.200personnes ont pris part aux différentes manifestations présidées par Benoît XVI, soit 447.000 pour les audiences générales, 146.800 pour des audiences particulières, 501.400 pour les messes, et 1.256.000 pour les angélus et Regina Coeli. Ces chiffres, qui regardent les évènements du Vatican et de Castelgandolfo, ne tiennent pas compte des milliers de fidèles rassemblés lors des visites pastorales et voyages apostoliques (le Mexique et Cuba, le Liban et, en Italie, Arezzo-San Sepolcro, l’Emilie Romagne, Lorette et Milan). Ils sont établis sur la base des requêtes parvenues à la Préfecture et des estimations de présence Place St.Pierre lors des cérémonies, des messes ou des angélus. Au total, selon ces calculs, depuis le début du pontificat de Benoît XVI en 2005, 20.544.970 personnes ont participé aux rencontres avec Benoît XVI.

 

VIS

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Messes semaine du 7 au 13 janvier 2013

Lundi 7 janvier

 Pas de messe

Mardi 8 janvier         

 Messe à l’église de Courteilles à 18:30

Mercredi 9 janvier

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes 

 Messe à l’église de Bourth à 18:30

Jeudi 10 janvier

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à l’église d’Ambenay à 18:30

Vendredi 11 janvier

 Eglise Notre-Dame à 8:00 Oraison, 8:30 Laudes

 Messe à La Vannerie, hôpital de Verneuil à 16:00

Samedi 12 janvier

 Eglise Notre-Dame à 8:30 Laudes  

 Messe à 9:00 à l’église Notre-Dame 

 Eglise Notre-Dame de 9:30 à 10:30 –  Adoration du Saint Sacrement et Confessions

 Messe à 18:30 à l’église de Rugles

Dimanche 13 janvier –  Baptême du Seigneur

 Messe à 10:00 à l’église de la Madeleine

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Homélie de la messe de la Sainte Famille du Père Julien PALCOUX – 2012

+

Solennité de la Sainte Famille 2012

 

 

Frères et soeurs,

 

 

Aujourd’hui, en ce jour de Noël – puisque par l’octave nous sommes toujours dans le jour de Noël-, nous honorons de manière particulière la Sainte Famille, la famille que Dieu s’est choisie et constituée pour accueillir son Fils. Evidemment, la famille a toujours été une structure sociale reconnue, même si son profil a évolué tout au long de l’histoire de l’Ancien Testament pour avancer vers la monogamie, la famille a toujours été une structure sociale naturelle reconnue, car c’est principalement au sein de la famille que la vie se transmettait. Mais, avec la Nativité du Fils de Dieu, il y a quelque chose de plus : Dieu vient en quelque sorte bénir et consacrer la famille. Et il donne sa propre famille en exemple, en soutien à toutes les autres familles, en même temps qu’il ouvre les bras à tous ceux qui partagent la même foi.

 

La première question que nous pouvons nous poser est précisément celle-ci : qu’est-ce qui fait que la Sainte Famille est pour nous un exemple? Quelles vertus cultive-t-elle? Eh bien la réponse tient en un seul mot : Dieu! La sainte Famille cultive la vertu Dieu. Elle cultive l’Amour de Dieu. Elle se reçoit de l’Amour de Dieu.

Normalement, frères et soeurs, lorsque les choses se passent bien évidemment, la famille est unie par et se construit dans l’Amour. Et nous chrétiens, nous savons que « Ubi caritas, Deus ibi est ». Dans toutes les familles qui s’aiment, Dieu est donc présent. Mais Il est présent d’une manière plus particulière au sein de la Sainte Famille, car la Sainte Famille a une conscience très développée et très aigüe de la présence de Dieu en chacun de ses membres. Et chez chacun d’eux particulièrement, avant de s’être choisis, Dieu les donne l’un à l’autre. C’est Dieu qui donne Marie à Joseph en disant à Joseph : « Ne crains pas de prendre chez toi Marie ton épouse. » C’est Dieu qui donne Joseph à Marie en respectant la consécration viriginale de cette dernière : « L’Esprit-Saint te prendra sous son ombre; c’est pourquoi l’être qui naîtra de toi sera appelé « Saint » ». C’est Dieu qui donne Jésus à Marie et Joseph et qui donne des parents à son Fils. Dans la Sainte Famille, chacun est un don de Dieu à l’autre. Tous les membres de la Sainte Famille ont une haute conscience que c’est Dieu qui les donne les uns aux autres. Tout vient de Dieu. Ils reçoivent tout de Dieu et rendent tout à Dieu.

Les textes que nous venons d’entendre nous rappellent que les enfants sont des dons de Dieu. Et il ne faut pas s’étonner qu’aujourd’hui cette vérité soit complètement négligée ou oubliée…car cette vérité s’estompe à mesure que le sens de Dieu recule. Trois dangers menacent aujourd’hui l’enfant, don de Dieu.

Tout d’abord, la mentalité consumériste dans laquelle nous vivons. L’enfant n’est plus un don à accueillir, mais il est devenu un droit à exiger. Combien de couples se prérarant au mariage me disent : “Et après, nous voulons un enfant, ou alors deux enfants”! Nous voulons…comme si c’était nous qui commandions, comme si nous étions maîtres de tout…Mais le don de la vie dépasse largement ce que veut l’homme. Il y a bien des fois où l’enfant n’est pas attendu –et où l’on prend même tous les moyens pour que l’enfant ne vienne pas- et où l’enfant arrive quand même! Il y a bien des fois où la médecine déclare impossible l’arrivée de l’enfant, et où l’enfant arrive quand même! Le don de la vie dépasse largement les capacités de l’homme. C’est du reste ce que nous disent les textes bibliques comme la Tradition de l’Eglise. La première lecture nous donnait à entendre la naissance de Samuel chez Anne qui, ne pouvant donner la vie, était venue demander cette grâce au Seigneur. Et elle a été exaucée! Mais il y a aussi Abraham et Sarah avec Isaac. Il y a aussi Zacharie et Elisabeth avec Jean-Baptiste. Et il y a encore de manière plus extra-ordinaire Marie et Joseph avec la naissance de Jésus. Toute notre tradition de foi nous rappelle que les enfants sont un don de Dieu.

Le 2èm danger dans cette mentalité de consommation qui plane sur l’enfant est la mentalité contraceptive qui va, melheureusement jusqu’à détruire la vie, lorsque l’enfant n’est pas ou n’est plus désiré. Et d’une dépénalisation de l’avortement dans certaines conditions, on en est venu au “droit à l’avortement”, aujourd’hui dogme inattaquable! Mais vous remarquerez, malgré toute la compréhension que l’Eglise peut avoir, que dans le cadre de cette mentalité contraceptive, l’enfant est vu comme une menace et non comme un don.

Enfin, 3ème danger qui menace l’enfant don de Dieu – mais j’en ai déjà beaucoup parlé ces derniers temps- c’est cette conception exacerbée de l’enfant comme un droit que l’on exige contre la nature elle-même. L’enfant est réduit à un objet de marchandise pour satisfaire l’égoïsme de 2 femmes ou de 2 hommes au mépris même du droit fondamental de l’enfant à avoir un papa et une maman.

 

Il y a, frères et soeurs, un autre aspect que je souhaiterais évoquer brièvement, c’est la mission que reçoit la famille d’aider les enfants à trouver leur vocation. Ce n’est pas un hasard lorsque Jésus dit cette phrase : “Laissez les enfants venir à moi!” Il nous révèle ce que chacun d’entre nous peut vérifier : que les enfants ont naturellement un coeur ouvert à Dieu. Et le rôle des parents est précisément d’accompagner et d’aider la construction de ce chemin vers Dieu. C’est à cette réalité là que Marie est confrontée dans l’Evangile : “Ne le savez-vous pas? Je dois être aux affaires de mon Père” répondra Jésus à Marie. Cette vérité d’ouverture du coeur des enfants à Dieu se vérifie encore aujourd’hui. Combien de parents sont poussés par leur enfants à revenir, même ponctuellement, à la messe? Mais aussi, et c’est là une triste réalité…combien de parents bloquent cette ouverture de coeur à Dieu chez leurs enfants en empêchant une pratique régulière que les enfants eux-mêmes souhaiteraient! Demandons à la Ste Famille qu’elle intercède pour tous les parents afin qu’ils re-découvrent la mission que Dieu leur confie!

 

Enfin, si Dieu a particulièrement honoré la famille, il a aussi largement ouvert ses bras pour faire entrer tous ceux qui le veulent dans sa famille. St Jean le dit très clairement dans la 2ème lecture, et par 2 fois : “Nous sommes appelés enfants de Dieu”. En fêtant la Sainte Famille, nous sommes appelés à re-découvrir que nous faisons tous partie de la même famille, celle qui est unie par la même foi, celle qui est fondée sur le même baptême, celle qui se retrouve dans les même églises. La paroisse est aussi votre famille. Ce n’est pas pour rien que l’on appelle le prêtre “Mon Père” ou les religieuses “Mes soeurs”. Et nous avons à re-découvrir ce don qui fait de nous les membres de la même famille. Nous avons à le re-découvrir pour 2 raisons :

  1. la 1ère, c’est que nos paroisses –enfin pas toutes, mais ça va venir- sont en train de sortir des querelles idéologiques qui les ont divisées et vidées dans les années post-conciliaires…et là où les paroisses sortent de ce mauvais esprit, elles re-découvrent un esprit de famille et une véritable dynamique missionnaire.

  2. -La 2ème, c’est que nous avons trop délaissé ce soutien communautaire qui existe lorsque les communautés sont minoritaires. Les catholiques n’ont pas de leçons à recevoir au sujet de l’aide et du soutien inconditionné qu’ils accordent généreusement à toutes personnes quelles que soient leur religion; mais néanmoins, les catholiques ont à être vigilants sur l’aide et le soutien à apporter à ceux qui vivent à côté d’eux, qui partagent la même foi, qui sont leurs frères et soeurs directs en raison de la même foi, mais qui bien souvent se trouvent délaissés parce qu’ils ne sont pas désignés par tel ou tel plan national ou international.

 

Frères et soeurs, la mission de l’Eglise est de veiller et de soutenir la famille. Depuis plus d’une trentaine d’années, nos dirigeants politiques ont eu à coeur d’accompagner toutes les nouvelles formes d’existence de famille au risque parfois d’accompagner ou de participer (là, c’est une question d’interprétation) à l’effondrement de la structure familiale. Mais, qu’est-ce qui a été fait pour soutenir les familles, pour venir soutenir celles qui rencontraient des difficultés soit dans la fidélité, soit dans la fécondité? L’Eglise, qui n’exclut personne, porte néanmoins le souci d’encourager et de soutenir tous ceux qui essayent tant bien que mal de maintenir leurs familles dans la fidélité à l’enseignement de Jésus lui-même. En ce jour où nous honorons la Sainte Famille, nous lui présentons toutes nos familles, celles qui sont heureuses, celles qui souffrent, celles qui se sentent abandonnées ou trahies, celles qui ne savent plus où elles en sont Puisse l’Enfant de Bethléem irradier de sa petite lumière toutes nos familles et tous nos enfants. Amen !

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Tous à Paris le dimanche 13 janvier 2013 !

 

 

LES RAISONS DE SE MOBILISER

Venez manifester avec nous à Paris

Trajet en car Verneuil/Paris (aller-retour)
Départ à 11h30 église de la Madeleine
Retour estimé vers 19h30
Tarif : 15 euros *
*Le tarif ne doit en aucun cas être une gêne. Si problèmes, contactez le Père Julien au 02 32 32 32 58 .
Inscriptions :
  • Monsieur Marc Leraître au 06 64 63 96 91

  • Monsieur Philippe Clerc au 02 32 32 06 56 *

  • ou par Courriel 

( * secrétariat ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 12h00)
Date limite des inscriptions : vendredi 11 janvier 12h00  

 

Live.La Manif Pour Tous

 

La manif pour tous 27

Dossier : Le mariage et l’adoption pour des personnes de même sexe

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Quelle est notre bonne étoile ?

« Regarde la foule immense de ceux qui construisent et de ceux qui cherchent. Dans les laboratoires, dans les studios, dans les déserts, dans les usines, dans l’énorme creuset social, les vois-tu tous ces hommes qui peinent ? Eh bien ! tout ce qui fermente par eux, d’art, de science, de pensée, tout cela c’est pour toi. » C’est avec ces mots que le père jésuite Teilhard de Chardin s’adressait au Christ Enfant, dans sa prière accompagnant les Mages venus l’adorer. Il voulait dire par là que loin d’être une fête folklorique, l’Épiphanie est la manifestation concrète que toute l’humanité intéresse Dieu et que personne n’est exclu de sonsalut.

L’Êpiphanie : Dieu se manifeste aux hommes

croire

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Doctrine sociale : le défi de « la colonisation de la nature humaine »

En matière de doctrine sociale, le grand défi actuel est « la colonisation de la nature humaine », déclare Mgr Giampaolo Crepaldi, archevêque de Trieste et président de l’Observatoire international cardinal Van Thuân, dans un entretien publié sur le site de l’Observatoire.

Mgr Crepaldi présente le « Quatrième Rapport sur la doctrine sociale de l’Eglise dans le monde » de l’Observatoire et explique comment l’occident exporte « une mentalité contraire à la loi morale naturelle » dans les pays émergents.

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Visite Pastorale de l’Evêque

Jeudi 24 janvier 2013, début de la visite pastorale de Mgr NOURRICHARD

Programme : Paroisse Ste Marie de Verneuil

Une visite pastorale pourquoi faire ?

La visite pastorale est un acte important de la mission d’un évêque. En venant vivre pendant un long temps parmi nous, il découvre son diocèse et apprend à mieux connaître les personnes qui ont soif de l’Évangile.L’évêque vient aussi pour conforter les baptisés et les encourager dans la mission.Il vient aussi pour découvrir les forces et les faiblesses des hommes.
C’est une bonne occasion pour nous de découvrir celui qui est envoyé par l’Église pour nous annoncer le Christ et sa Bonne Nouvelle.

En savoir +

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

« Tous sur le pont » pour manifester le 13 janvier

Le point avec Tugdual Derville, d’Alliance VITA, qui coordonne la mobilisation contre le mariage homosexuel dans les régions et les associations, interrogé par Famille Chrétienne

« (…)Attention à ne pas entretenir de malentendu sur ce point : le mariage civil, le statut de la famille et la filiation sont des questions qui concernent tous les Français, croyants ou incroyants, de gauche ou de droite, et d’ailleurs indépendamment de leur orientation sexuelle. Nous avons bien vu qu’il y avait un piège à laisser croire que c’est un sujet « catholique  (…)  ».  Telles sont quelques unes des précisions et considérations faites par Tugdual Derville, d’Alliance Vita, lors d’un entretien avec Samuel Pruvot et Aymeric Pourbaix, publié en deux volets, sur le site de Famille Chrétienne, à la veille de la grande manifestation nationale du 13 janvier.

Selon lui, le Collectif de la « Manif pour tous » est en passe de réussir son pari d’une manifestation de masse capable de « déraciner un projet qui passe pour acquis ».

source aleteia

Dossier : Le mariage et l’adoption pour des personnes de même sexe

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

2012, une année selon Benoît XVI

La Croix

L’Année de la foi et le Synode sur la nouvelle évangélisation ont marqué l’année du pape, articulée autour de trois thèmes : liberté, identité, évangélisation.

Trois voyages l’ont conduit sur les lignes de fracture du monde : Mexique, Cuba, Liban.

Benoît XVI a publié le troisième tome de sa trilogie sur Jésus, prélude à sa prochaine encyclique, attendue avant Pâques 2013.

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Messes semaine du 31 décembre 2012 au 6 janvier 2013

Lundi 31 décembre

 Messe à 18:00 à l’église de Rugles

Mardi 1 janvier 2013           

 Messe de la Solennité de Sainte Marie Mère de Dieu à 11:00 à l’église Notre-Dame

Mercredi 2 janvier

 Pas de messe

Jeudi 3 janvier

 Pas de messe

Vendredi 4 janvier

 Messe à 18:30 à l’église de la Madeleine

Samedi 5 janvier

 Eglise Notre-Dame à 8:30 Laudes  

 Messe à 9:00 à l’église Notre-Dame 

 Eglise Notre-Dame de 10:00 à 12:00 –  Adoration du Saint Sacrement et Confessions

 Messe à 18:30 à l’église de Rugles

Dimanche 6 janvier – Épiphanie

 Messe à 9:15 à l’église des Barils

 Messe à 11:00 à l’église de la Madeleine

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Homélie de la messe de la Nuit de Noël du Père Julien PALCOUX – 2012

Messe de la Nuit de Noël

Eglise de La Madeleine 2012

 

Frères et soeurs,

 

 

Nous entrons ce soir, par la célébration de cette messe, dans le mystère de Dieu qui rejoint l’homme, dans le mystère de la fidélité parfaite et sans faille de Dieu qui s’est donné et ne cesse de se donner à notre monde et dans le mystère de l’homme qui tente de répondre le plus fidèlement possible à la fidélité de Dieu. Bien sûr, ce soir, Jésus ne va pas renaître : il est né une seule fois! Mais la liturgie nous donne, à travers le temps, la faculté de pouvoir de communier aux effets de la naissance du Fils de Dieu dans notre monde. Et, tout comme il y a presque 2000 ans, alors que seules quelques personnes, des bergers, étaient les témoins privilégiés de cet évènement inoui de la naissance du Fils de Dieu dans notre monde, tout comme il y a presque 2000 ans, nous sommes nous aussi ce soir un petit nombre à être présents autour du Christ qui va revenir parmi nous dans l’hostie consacrée à l’occasion du mémorial de sa naissance. Les bergers étaient très peu nombreux au regard de l’immensité du monde qui attendait le Messie. Nous sommes nous aussi très peu nombreux au regard de tous ceux qui, ce soir, se retrouvent en famille et vivent la fête de Noël en oubliant d’où vient cette fête et ce qu’elle signifie.

 

La Nativité du Fils de Dieu est la réponse de Dieu aux questions de l’homme.

Avant la fête de Noël, Dieu n’était qu’une idée, certes vraie, certes existante; mais Dieu était une réalité invisible, une réalité agissante dans l’histoire d’un peuple, le peuple hébreu. Avec la naissance de Jésus, Dieu devient visible, palpable, approchable. Il va prendre des mots d’homme pour nous donner la Parole de Dieu. Avec la naissance de Jésus, Dieu assume la nature humaine avec tout ce qu’elle a de beau, mais aussi de complexe, d’ambigü et de moche. Avec la naissance de Jésus, Dieu se donne à voir, il se laisse approcher, voire même, il s’abandonne entre les mains de l’homme. Il remet sa vie entre les mains de l’homme, tout comme il remettra sa vie au moment de la Passion. L’inivisible devient visible. L’éternel entre dans le temps. La lumière rejoint et perce les ténèbres. A Noël, Dieu se donne à voir. Mais comment se donne-t-il à voir?

 

Vous remarquerez tout d’abord que Dieu rejoint notre humanité dans la nuit. C’est dans une nuit froide d’hiver que Dieu vient parmi nous. C’est dans une autre nuit qu’il entrera dans une vie nouvelle, celle de la Résurrection. Les plus grandes oeuvres de Dieu se réalisent toujours dans la nuit des hommes. Pourquoi? Parce que la nuit exprime le mystère de la présence de Dieu dans notre vie et dans notre monde. Parce que la nuit représente aussi les forces obscures, les forces du mal, les forces qui abîment et mutilent l’homme. Dans la nuit, l’homme manque de lumière. Dieu rejoint notre humanité dans ce qu’elle a de plus perdu, dans les moments les plus sombres. C’est la première Bonne Nouvelle de cette nuit : Dieu ne nous abandonne pas dans les pires moments : il vient à notre secours, il nous apporte la lumière nécessaire. Par combien d’aspects, frères et soeurs, vivons-nous nous aussi dans une sorte de nuit ou tout du moins dans un combat de la Vraie Lumière…Mais ce soir, à nouveau, chacun d’entre nous peut accueillir cette petite lumière qui brille dans la nuit.

 

Mais en continuant l’Evangile, nous entendons ce que les anges annoncent aux bergers : “Ne craignez pas car voici que je viens vous annoncer une Bonne Nouvelle, une grande joie pour tout le peuple : aujourd’hui vous est un Sauveur. (…) Et voilà le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmaillotté et couché dans une mangeoire.”

Comment Dieu se donne-t-il à voir? Quel est le signe annoncé? Un nouveau-né!

Qu’y a –t-il de plus fragile, de plus vulnérable, de plus dépendant qu’un bébé!

Un bébé ne peut vivre que par les autres, que par ses parents. Il ne peut vivre que de l’amour qu’il reçoit. En naissant ainsi, Dieu sollicite notre hospitalité, notre amour, notre accueil. Il se remet et s’abandonne entre nos mains. Il accèpte de dépendre de nous. En naissant ainsi, Dieu confie son Fils à une famille, à Marie et Joseph. En naissant ainsi, Dieu honore la famille. La fête de Noël nous redit la beauté et l’importance de la famille pour pouvoir grandir normalement, pour pouvoir se structurer normalement, pour pouvoir aimer normalement. Or aujourd’hui, par combien d’aspects, la famille est-elle fragilisée, menacée, destructurée! Combien de blessures y a –t-il déjà dans les familles? Combien de duretés de coeur, de fermeture de coeur! Combien de souffrances! Et au lieu de soigner le mal à la racine, on continue à détruire le peu qui reste encore! La fête de Noël vient nous redire l’importance de la famille comme structure de base de toute société équilibrée. La fête de Noël vient nous redire que les enfants sont un don de Dieu, un don que l’on accueille, mais en aucun cas l’objet d’un droit à exiger ou à réclamer. Le seul droit à faire valoir et entendre est celui justement des plus petits, des plus fragiles, qui eux, ont le droit d’avoir un papa et une maman pour se structurer dans la différence et non dans la confusion.

 

Si Dieu se donne à voir sous les traits d’un enfant, il n’échappera pas non plus que cet enfant n’est pas accueilli, et que, dès le début de son existence, il est rejetté et combattu : “Elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.” Pas de place pour eux, pas de place pour Dieu! Pas de place dans la salle commune! Combien est-ce actuel! Aujourd’hui malheureusement bon nombre de chrétiens ne font plus de place à Dieu dans leur vie. Bien plus, il arrive souvent que Dieu gêne, alors qu’on est persuadé sans aucun doute de son existence. En fait, on se sert de Dieu; on le sort quand on en a besoin; mais sinon, on prend bien soin de le ranger, de le mettre de côté et de le tenir éloigné de sa vie. La manière de vivre la foi s’est modifiée et dénaturée : Dieu n’est plus le premier servi, il est souvent le dernier servi. Il n’y a qu’à voir tout ce que l’on fait passer à la place de la messe du dimanche! Mais arrive un problème de santé, arrive un décès, arrive une menace quelconque, on s’empresse de ressortir Dieu! La manière actuelle de vivre la foi est marquée par la mentalité de consommation, par une mentalité utilitariste. Alors que la fête de Noël appelle tout d’abord une mentalité d’accueil. D’accueil de Dieu qui nous rejoint et qui se fait le plus petit possible en se faisant “petit enfant”.

Mais nous avons entendu aussi qu’il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune, c’est-à-dire dans l’espace public, là où tout le monde vit. Et là aussi, frères et soeurs, combien est-ce actuel! Des forces de mort avancent déguisées et cachées derrière la laïcité pour effacer méthodiquement toute trace de la foi chrétienne dans nos sociétés au mépris de notre histoire, de notre tradition et de notre culture! Cette fête de la Nativité du Fils de Dieu vient nous redire l’importance que Dieu a accordée à un peuple, à une histoire, à une culture dans laquelle il s’est incarné! Fêter la Nativité du Fils de Dieu, c’est aussi avoir le courage de défendre notre identité chrétienne, de défendre les valeurs chrétiennes. C’est avoir le courage de les défendre, de les aimer et de les faire aimer! Puisse l’Enfant Jésus apporter à chacun de nous la force, le courage, et la fidélité à notre Dieu et à notre foi. Amen!

 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Homélie de la messe de la Vigile de Noël du Père Julien PALCOUX – 2012

Messe de la Vigile de Noël

Rugles 19h00

 

 

Frères et soeurs,

 

Elle est impressionnante cette énumération que nous venons d’entendre de toutes ces générations d’Abraham à Jésus. Et il est singulier que ce soit cet Evangile qui soit choisi pour la première messe de Noël. A Noël, nous fêtons la naissance du Fils de Dieu, et nous venons d’entendre toute une généalogie de générations exclusivement humaines. La mention de Dieu n’arrive qu’avec le nom de Joseph, et encore de manière très discrète, puisque le texte, pour nous dire que Jésus n’est pas créé mais qu’il est engendré (c’est-à-dire qu’Il vient de Dieu), utilise une tournure passive, mais le texte ne cite pas explicitement Dieu.

Qu’est-ce que cette longue énumération veut nous dire? Deux choses. Tout d’abord que Jésus, tout fils de Dieu qu’Il est, est aussi Fils de l’homme. Et, deuxième chose, que Dieu choisit d’entrer dans notre monde, dans notre humanité. Et cette longue énumération de générations vient nous dire toute la force, toute la puissance, mais aussi toute la lourdeur et l’épaisseur de l’Incarnation. A travers cette énumération, Dieu entre dans notre temps, dans une culture donnée; dans une histoire donnée. Il devient l’un de nous. Il n’est plus une rélalité extérieure à nous, à notre vie, il devient “Emmanuel”, Dieu avec nous.

C’est la première Bonne Nouvelle de cette fête de la Nativité. Dieu a abolit l’infinie distance qui le sépare Lui, Créateur, de sa créature. Reprenez bien conscience de ceci, frères et soeurs, car dans aucune autre religion, Dieu se rapproche à ce point de notre monde. En tout cas, jamais au point de se faire l’un des nôtres. Et la deuxième Bonne Nouvelle qui va avec, est que Dieu est “avec nous”, il est “l’Emmanuel”. Qui parmi nous ne s’est jamais posé la question : mais où est Dieu? À l’occasion de tel ou tel évènement, telle ou telle catastrophe? Et la réponse de la foi apparaît bien désarmante : “Dieu est avec nous”.

Cette présence de Dieu dans nos existences est, il faut bien le reconnaître, un mystère. Car si Dieu est avec nous, il ne l’est pas toujours tel que nous nous aimerions le percevoir. Mais cette présence de Dieu “avec nous” nous amène à réfléchir sur notre ouverture de coeur à sa présence. Aujourd’hui malheureusement bon nombre de chrétiens ne sont plus forcément ouverts à cette présence de Dieu. Bien plus, il arrive souvent que Dieu gêne, alors qu’on est persuadé sans aucun doute de son existence. En fait, on se sert de Dieu; on le sort quand on en a besoin; mais sinon, on prend bien soin de le ranger, de le mettre de côté et de le tenir éloigné de sa vie. La manière de vivre la foi s’est modifiée et dénaturée : Dieu n’est plus le premier servi, il est souvent le dernier servi. Il n’y a qu’à voir tout ce que l’on fait passer à la place de la messe du dimanche! Mais arrive un problème de santé, arrive un décès, arrive une menace quelconque, on s’empresse de ressortir Dieu! La manière actuelle de vivre la foi est marquée par la mentalité de consommation, par une mentalité utilitariste : j’ai besoin, je prends; je n’ai plus besoin, je jette. Alors que la fête de Noël appelle tout d’abord une mentalité d’accueil. D’accueil de Dieu qui nous rejoint et qui se fait le plus petit possible en se faisant “petit enfant”.

 

L’évangéliste St Matthieu nous donne un deuxième nom pour la naissance du Fils de Dieu. “Il s’appèlera Jésus, c’est-à-dire Dieu sauve.” La fête de Noël nous redit aussi que Dieu n’abandonne pas sa créature qui s’abîme, qui se détruit, qui est attaquée par le mal. Mais au contraire, Il vient nous sauver. Je pense que si chacun de nous regarde en vérité dans sa propre vie, chacun de nous perçoit l’emprise et le gâchis que cause le mal : que cela soit dans notre propre corps, dans notre âme, dans notre être, dans nos relations, amicales, familiales, conjugales. Chacun de nous peut faire l’expérience que le mal abîme et dénature notre aspiration au bien et au bonheur. Et alors, chacun de nous peut faire l’expérience du désir du salut.

A Noël, Dieu n’impose pas le salut. Il vient l’offrir, le proposer. Ce n’est pas un hasard s’il choisit d’arriver dans notre monde sous la forme d’un bébé. Un bébé ne peut rien par lui-même; il ne demande qu’à être accueilli. Un bébé ne peut pas vivre par lui-même; il a besoin de ses parents, d’une famille. En venant parmi nous sous la forme d’un bébé, Dieu sollicite notre accueil, notre hospitalité, il sollicite notre amour pour être accueilli.

A Noël, Dieu arrive parmi nous dans la nuit. Lui, la Lumière du monde, perce les ténèbres du froid, du manque d’amour, les ténèbres du mal, les ténèbres du refus de Dieu. Personne ne peut, dans quelques ténèbres qu’elle soit, empêcher cette lumière de la rejoindre. La fête de Noël est déjà l’annonce de la victoire de Dieu sur les forces obscures de notre monde. 

Ce soir, frères et soeurs, chacun d’entre nous est remis devant un choix à faire. Chacun de nous peut rechoisir d’accueillir Dieu dans sa vie, chacun d’entre nous peut se décider à ouvrir son coeur à Dieu, à vivre “avec Lui”, lui qui a choisi de vivre avec nous; chacun peut décider de remettre Dieu a la première place dans sa vie, dans sa semaine en lui re-consacrant la première de nos journées celle du dimanche. Chacun de nous peut re-choisir d’accueillir le salut que Dieu nous offre. Il est vrai que beaucoup de lumière brillent aujourd’hui; beaucoup de fausses lumières. Beaucoup de lumières qui aveuglent, qui éblouissent, qui égarent. Est-ce le pouvoir d’achat qui rendra l’homme fondamentalement heureux? Est-ce une laïcité qui combat toute expression publique de la foi, surtout chrétienne d’ailleurs, qui apportera la paix et la sérénité? Est-ce que le droit au mariage pour tous consolidera une société qui renie ses valeurs, s’auto-détruit et se déchristianise extrèmement rapidement? Puisse ce soir chacun d’entre nous accèpter d’accueillir l’enfant de la crèche de Bethléem, qui Lui seul, peut faire re-jaillir la lumière de Dieu dans nos vies et nos existences. Amen !

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Quel modèle pour notre famille ?

Le dimanche de la Sainte Famille est-il un hymne à la famille parfaite ? Proposée en exemple à toutes les familles chrétiennes, il serait dommage de s’en tenir à une image idyllique. Cette famille est en effet dérangeante… et pas simplement en raison d’une mystérieuse filiation. Mais parce que chacun obéit à l’ordre divin, qu’il soit donné par un ange, ou par une intime conviction. Et, du coup, chacun est à sa place, agissant aussi pour le bien de tous… Un père qui protège, une mère qui se dessaisit, un fils qui accomplit son destin. De vrais modèles, en effet, pour nos familles…
Le dimanche de la Sainte Famille

croire

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Prières pour la fête de la Ste Famille

Introduction par le célébrant :

Qu’elle soit proche ou éloignée, petite ou grande, riche ou pauvre, unie ou divisée, heureuse ou blessée : la famille est notre origine et notre avenir. Par l’intercession de la Ste Famille présentons maintenant à Dieu notre prière.

Refrain : pour les hommes et pour les femmes pour les enfants de la terre, ton Eglise qui t’acclame, vient te confier sa prière.

  1. Seigneur, nous te confions toutes nos familles, que chacune d’elle devienne un vrai foyer de lumière, fondé sur l’amour d’un homme et d’une femme où se vit la fidélité et ou se transmet la confiance en ton Fils.

  2. Seigneur nous te confions le désir intense de tant de parents qui veulent transmettre à leurs enfants des valeurs qui leur permettront de devenir des adultes libres, responsables et heureux. Que ce désir illumine et transforme notre société, qu’il encourage et stimule tous ceux qui se vouent à une tâche éducative.

  3. Seigneur nous te confions toutes les familles qui traversent des moments de crise, de blessures ou de ruptures, ainsi que tous les couples qui vivent un désir de fécondité, qu’ils trouvent en toi courage et sérénité pour se tourner vers l’avenir.

  4. Seigneur nous te confions tous ceux et celles qui vivent seuls ou isolés, loin d’une famille : personnes âgées, malades, prisonniers, veufs… Aide-nous à ouvrir le cercle de nos familles et de nos communautés pour en faire un lieu d’accueil chaleureux.

Conclusion : Dieu qui es à l’origine de la famille et qui l’as voulu comme lieu d’amour et de vie, accorde à toutes les familles de la terre de ressembler à celle que tu as donné à ton Fils, d’être unies comme elle par les liens de la charité et d’être ouvertes comme elle aux appels de l’Esprit. Par Jésus.

Prière du pape Jean Paul II pour les familles.

Ô Dieu de qui vient toute paternité au ciel et sur la terre, toi qui es amour et vie, fais que sur cette terre, par ton Fils Jésus-Christ, né d’une femme, et par l’Esprit saint source de charité Divine, chaque famille humaine devienne un vrai sanctuaire de vie et d’amour pour les générations qui se renouvellent sans cesse.

Que ta grâce oriente les pensées et les actions des époux vers le plus grand bien de leur famille.

Que les jeunes générations trouvent dans leur famille un soutien inébranlable, qui les rende toujours plus humaines et les fasses croître dans la vérité et dans l’amour.

Que l’amour, affermi par la grâce du sacrement du mariage, soit plus fort que toutes les crises que connaissent parfois nos familles.

Enfin, nous te le demandons, par l’intercession de la Sainte Famille de Nazareth, qu’en toutes les nations de la terre, l’Eglise puisse accomplir avec fruit sa mission dans la famille et par la famille, toi qui es la vie, la vérité et l’amour dans l’unité du Fils et du Saint Esprit. Amen

Article Eglise d’Evreux P.F dossier page 4

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Messe de Noël : le Pape invite à accorder plus de place à Dieu pour devenir à Son image

Ce lundi soir, plusieurs milliers de fidèles ont assisté à la veillée, puis à la messe de Noël qui ont été célébrées dans laBasilique Saint-Pierre. Benoît XVI a présidé la célébration eucharistique qui débuta à 22 heures. Dans son homélie, le Pape a invité les hommes à accorder plus de place à Dieu pour devenir des hommes à Son image, des hommes de paix, « objet de bienveillance », car a-t-il insisté, « si la lumière de Dieu s’éteint, la dignité divine de l’homme s’éteint aussi», rejetant ainsi « les courants de pensée répandus » selon lesquels « le monothéisme serait la cause de la violence et des guerres ».
Accorder du temps à Dieu…

Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Un homme nommé Jésus

Ce que nous savons de lui, nous le tenons des Evangiles, de brèves notations chez des historiens romains et de découvertes archéologiques. La connaissance de l’époque et le recours à l’exégèse historico-critique éclairent l’ensemble. Enquête sur le Jésus de l’Histoire.

La fascination du public – croyant ou incroyant – pour le personnage de Jésus est profonde. Sans doute témoigne-t-elle d’une quête de sens et de spiritualité dans une société largement sécularisée, où s’effondrent les connaissances de base que dispensait naguère la catéchèse traditionnelle. Cependant, le trouble s’installe dans les esprits. Mis à part des travaux spécialisés de haute qualité mais d’abord difficile, la plupart des ouvrages publiés chaque année sur le sujet sont empreints pour le moins d’ambiguïté. Ce sont soit des livres de fantaisie, avides de scandale ou de sensationnel, soit des écrits à prétention scientifique qui déforment le vrai visage du fondateur du christianisme sous prétexte de le démythifier….Lire la suite
Le Figaro Magazine
⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Visites guidées des églises Ste Marie-Madeleine et Notre-Dame

Le lundi 31 décembre 2012 aura lieu une visite guidée gratuite des deux églises de la paroisse à 10 h 30

Maurice Duvaux pour l'église de la Madeleine

Philippe Breton pour l'église Notre Dame

Visites guidées

 
 
⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Benoît XVI s’inquiète de l’avenir de l’homme

Vendredi, dans son message de vœux à la Curie, Benoît XVI a repris la thèse du grand rabbin de France pour étayer l’opposition de l’Église à la théorie du genre.

Le pape a précisé les conditions du dialogue interreligieux et tiré les premières conclusions du Synode sur la nouvelle évangélisation….Suite

La Croix

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Benoît XVI nous offre deux nouveaux tweets, sur Marie et la Foi

Après les quatre premiers tweets du Pape mercredi dernier au terme de l’audience générale, Benoît XVI nous en offre deux autres. L’un sur Marie et le thème de la joie, en lien avec la catéchèse de ce mercredi.
« Marie vit avec joie l’annonce qu’elle sera Mère de Jésus, le Fils de Dieu fait homme. La vraie joie vient de l’union avec Dieu ». Voilà le texte de ce court message à l’adresse des plus de 2 millions de followers, dont plus de 46.000 francophones.Dans un autre tweet, toujours inspiré par sa catéchèse du jour, le Pape nous dit : “ La foi de chacun connaît des moments de lumière, mais aussi d’obscurité. Si tu veux marcher toujours dans la lumière, laisse-toi guider par la Parole de Dieu ».
Car c’est à la figure de la Vierge Marie que Benoît XVI a consacré la catéchèse de l’audience générale de mercredi matin. « La Vierge occupe une place particulière dans la période de l’Avent, a déclaré le Pape, car elle a attendu de manière unique la réalisation des promesses de Dieu, en accueillant dans la foi et dans sa chair Jésus, le Fils de Dieu, dans une totale obéissance à la volonté divine. » C’est pourquoi Benoît XVI a voulu pour cette catéchèse réfléchir sur la foi de Marie à partir du grand mystère de l’Annonciation.
Lire la suite

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Tous à Paris le dimanche 13 janvier 2013 !

 

 

La Paroisse se mobilise pour la prochaine manifestation du 13 Janvier 2013 à Paris contre le projet de loi «  mariage pour tous «  Une feuille d’inscription pour le transport en car est à votre disposition au Centre Béthléem. 

Venez nombreux ! 

EN SAVOIR +

Dossier : Le mariage et l’adoption pour des personnes de même sexe

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Messes semaine du 24 décembre au 30 décembre 2012

Lundi 24 décembre

 Messe à l’église de Francheville à 10:00

 Eglise de Francheville de 10:30 à 11:30 – Confessions

 Messe de la Vigile de Noël à 19:00 à l’église de Rugles 

 Eglise de la Madeleine à 22:30 – Veillée de Noël

 Messe de la nuit de Noël à 23:00 à l’église de la Madeleine

Mardi 25 décembre – Noël           

 Messe du jour de Noël à 10:30 à l’église Notre-Dame

Mercredi 26 décembre

 Messe à l’église de la Madeleine à 9:30 (Père Leraitre)

Jeudi 27 décembre

 Messe à l’église de la Madeleine à 9:30 (Père Leraitre)

Vendredi 28 décembre

 Messe à l’église de la Madeleine à 9:30 (Père Leraitre)

Samedi 29 décembre

 Messe à 18:30 à l’église de Rugles

Dimanche 30 décembre – La Sainte Famille

 Messe à 11:00 à l’église de la Madeleine

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Appel de l’Académie catholique de France pour les Chrétiens d’Orient

Dans une déclaration, l’Académie catholique de France interpelle le gouvernement français « pour que soient respectés les droits des Orientaux chrétiens à vivre en citoyens de plein exercice et notamment à pratiquer leur religion librement ».
« La situation tragique continûment imposée depuis plusieurs décennies aux chrétiens qui sont nés et vivent au Moyen Orient a désormais atteint un degré d’inhumanité intolérable ». Par sa déclaration solennelle du 13 décembre 2012, l’Académie catholique de France espère « un réveil immédiat des consciences et une mise en mouvement accélérée des corps de décision politiques et associatifs ». En décrivant le quotidien des Chrétiens d’Orient et en dénonçant leur statut « à part » en terre d’Islam, l’Académie souligne que « c’est aussi bien la présence du christianisme sur les terres de sa naissance, voici deux millénaires, qui est en jeu ».

Ils sont pour les Occidentaux un « modèle de proximité et de fraternité » estiment les auteurs qui souhaitent ainsi mobiliser le gouvernement français et l’Union Européenne pour le respect de la liberté religieuse.

 
⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Rapport Sicard : Mgr Podvin appelle à la vigilance

(Radio Vatican) « Il est très important, en démocratie, de rester des veilleurs ». Monseigneur Bernard Podvin, le porte parole de la conférence des évêques français, incite à la prudence sur le rapport Sicard. Un rapport voulu par François Hollande, qui ouvre la porte à une assistance médicalisée de la fin de vie mais rejette l’euthanasie active. Il a été remis au président de la république, mardi matin.
Composée de neuf membres, la « mission Sicard » a terminé ses consultations et remis les conclusions de sa réflexion au chef de l’Etat français mardi. Elle considère notamment que l’assistance au suicide peut être envisagée dans certains cas de maladie incurable et évolutive….

Lire la suite 

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami
T e x t e s   d u   j o u r