Jubilé, voyages, œcuménisme : retour sur l’année 2016 du Pape François

Audiences, Angélus, célébrations eucharistiques ou Jubilés thématiques. Cette année, 3,9 millions de fidèles ont participé à des événements en présence du Pape François à Rome. C’est ce qu’indique ce vendredi…

Continuer la lecture Jubilé, voyages, œcuménisme : retour sur l’année 2016 du Pape François

Homélie de la Messe du Jour de Noël du Père Julien PALCOUX

+

Messe du Jour de Noël

Mais tous ceux qui l’ont reçu, ceux qui croient en son Nom

Il leur a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu.

Chers frères et Sœurs,

La fête de Noël ne fait pas renaître en ce jour le Fils de Dieu. Il est né une fois pour toute dans l’histoire, et il ne reviendra pas renaître. La liturgie nous permet de faire mémoire de cet Evènement inouï de la naissance du Fils de Dieu dans notre monde, dans notre temporalité, et elle permet d’en actualiser les effets pour nous. Mais, justement, quels sont les effets pour nous de la Nativité du Fils de Dieu ? Que nous apporte la fête de Noël ?

Avec la fête de Noël, on pourrait dire que le Salut devient possible, non plus en espérance, mais en acte. Avant la naissance du Fils de Dieu, le salut était possible en espérance parce que Dieu est bon et qu’Il a fait connaître son intention de sauver tout homme. Avec Noël, le salut devient accessible et possible en acte. St Jean nous dit dans l’Evangile : « Mais tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu. » Avec Noël, les natures humaines et divines, séparées par le péché, se retrouvent en communion ; elles se réconcilient. Le Fils de Dieu, en devenant Fils de l’homme, permet à l’homme de devenir fils de Dieu. En parlant de ceux qui accueillent le Fils de Dieu, St Jean continue : « Ils ne sont pas nés de la chair et du sang (…) ; ils sont nés de Dieu. » (suite…)

Continuer la lecture Homélie de la Messe du Jour de Noël du Père Julien PALCOUX

Homélie de la Messe de la Nuit de Noël du Père Julien PALCOUX

+

Messe de la Nuit de Noël

Un enfant nous est né, un Fils nous a été donné.

Chers frères et sœurs,

Le Fils de Dieu est né dans un monde très paradoxal. Noël est la nuit des paradoxes. On a d’une part un empereur tout puissant, Auguste, qui veut recenser toute la terre et d’autre part un bébé, Lui vrai Roi de l’univers visible et invisible, qui est donné. On a d’un côté un pouvoir qui veut maîtriser et un autre qui se propose. Tout le monde juif attend le Messie et il sera exclu, pas de place pour Lui dans la salle commune. L’Ange annonce aux bergers : « Aujourd’hui vous est né un Sauveur » et le signe est « Un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. »

Par bien des aspects aussi aujourd’hui, notre monde présente de multiples paradoxes. On sent une grande aspiration à la paix, quand on fait des Lois pour exclure ou règlementer la présence dans le monde de Celui qui est source de paix. Surtout, qu’Il reste à sa place ! On veut sauver la planète, protéger la création, quand on organise par la Loi la destruction de la vie. On veut aider les familles tout en relativisant la modèle familial issu de la nature. La Bonne Nouvelle de ce soir, c’est que Dieu ne découvre pas les paradoxes, les contradictions de notre monde, puisqu’Il est déjà venu dans un monde similaire. Mais toutes ces difficultés n’empêchent pas Dieu de nous rejoindre. Ce soir, ce que Dieu nous redit, c’est que rien ne peut l’empêcher de nous rejoindre. Rien ni personne. Aucune situation n’est trop compliquée pour empêcher Dieu de nous rejoindre. (suite…)

Continuer la lecture Homélie de la Messe de la Nuit de Noël du Père Julien PALCOUX

Homélie de la Messe de la Vigile de Noël du Père Julien PALCOUX

+

Messe de la Vigile de Noël

Pour nous les hommes et pour notre salut, Il descendit du Ciel ;

Par l’Esprit-Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie et s’est fait homme.

Chers frères et Sœurs,

La fête de Noël peut se résumer en deux mots, ou plutôt en deux prénoms : Emmanuel et Jésus. Ces deux prénoms de l’Enfant Divin qui va naître donnent le cœur nucléaire de ce que nous fêtons ce soir : l’Amour et le Salut. L’Eglise exprime ce mystère dans le Credo par ces mots : Pour nous les hommes et pour notre salut, Il descendit du Ciel ; par l’Esprit-Saint, il a pris chair de la Vierge Marie et s’est fait homme.

La fête de Noël nous redit tout d‘abord que nous sommes aimés de Dieu. Si Dieu n’en avait rien à faire de nous, de sa créature, des hommes, Il ne nous aurait pas rejoints dans notre monde. Noël est en quelque sorte la réponse à tous ceux qui se demandent où est Dieu, ce qu’il fait. A tous ceux qui se disent : « Je ne crois pas en Dieu, car s’il existait, il n’y aurait pas de guerre, de morts injustes, de maladies, de catastrophes naturelles », Dieu répond en se donnant lui-même, en nous rejoignant. Il nous dit : c’est parce que je t’aime que je te rejoins et que je veux venir dans ta vie. (suite…)

Continuer la lecture Homélie de la Messe de la Vigile de Noël du Père Julien PALCOUX