Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil » Blog et Site Internet

Homélie de la Solennité de la Saint Jean-Baptiste du Père Julien PALCOUX

+

Solennité de la Saint Jean-Baptiste

Frères et sœurs,

Curieusement, la fête de la St Jean-Baptiste est demeurée très populaire : qui n’a jamais entendu parler de la St Jean ? des feux de la Saint Jean ? Mais c’est aussi une fête qui s’est très grandement déchristianisée. Du reste, la mention de St Jean-Baptiste dans nos textes liturgiques a aussi reculé : il était autre fois invoqué dans le « Confiteor » (le « Je confesse à Dieu »), dans les prières d’offertoire, avant la Communion. S’il demeure dans la prière eucharistique n° 1, appelée le Canon Romain, il n’ a pas été remis dans les autres. Cet effacement peut correspondre à ce qui peut être considéré comme sa devise : « Il faut qu’Il grandisse et que moi je diminue » dira-t-il à propos de Jésus. Mais, c’est en tout cas un saint très actuel, car sa mission est de préparer la venue de Jésus. Or aujourd’hui, combien avons-nous besoin de « Saints Jean-Baptiste » pour préparer la venue du Messie dans nos cœurs, dans notre monde…

Je voudrais regarder ce grand saint, celui dont Jésus dira qu’  « il n’en a pas existé de plus grand que lui sur terre » selon 3 images caractéristiques.

La première se trouve dans l’Introït de la messe du Jour : « Il y eut un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean. Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière. » Rendre témoignage à la Lumière : voici un des aspects de la mission de St Jean-Baptiste. Sa fête coïncide avec le Solstice d’été, c’est-à-dire le moment où le jour, la lumière du soleil, dure le plus longtemps. Fêter St Jean-Baptiste, c’était fêter la lumière, le Soleil, ce qui explique certainement pour une part la popularité de cette fête. Cet élément devient plus intéressant lorsque que l’on considère une de ses paroles à propos de Jésus : « Il faut qu’il croisse et que moi je diminue ». Après le solstice d’été, la lumière du soleil commence effectivement à diminuer jusqu’au solstice d’hiver, le 25 décembre, date de la naissance de Jésus où là, la lumière du jour va commencer à ré-augmenter, le Christ étant la « Vraie Lumière qui éclaire tout homme » pour reprendre les mots de St Jean. Que nous apprend cette coïncidence avec le cycle naturel de la lumière ? Cela nous apprend que St Jean-Baptiste est celui qui nous apprend à laisser la place à Dieu dans nos projets, dans nos cœurs, dans nos vies. Combien de personnes, même chrétiennes, ne laissent pas Dieu se déployer dans leur vie, dans leur cœur ? On croit en Lui ; on Le prie, mais on Le laisse aussi parfois bien de côté pour qu’il ne nous embête pas trop ! St Jean-Baptiste nous redit que Dieu n’est pas une menace pour nous et qu’Il est à mettre en premier. Beaucoup de choses seraient plus simples si dans nos vies, dans l’Eglise, Dieu était mis en premier, si on acceptait de lui laisser la place, si on acceptait de s’effacer.

La deuxième image est liée au désert. « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert » dira St Jean-Baptiste pour parler de sa mission. St Augustin fait une lecture très intéressante du lien entre Jean-Baptiste et Jésus, entre la voix et la Parole. Il fait remarquer que le plus important est certes la Parole, mais que la Parole n’est rien sans la voix qui la porte. Bien sûr, cette image dit l’intimité qu’il y a, fondamentalement, entre Jean-Baptiste et Jésus, Fils de Dieu. Et cette intimité se joue, se construit dans le rapport à la Parole, à la prière. St Jean-Baptiste est aussi l’homme de la prière, de celui qui prie au désert, là où, dans le silence, on entend le mieux Dieu. Regarder St Jean-Baptiste comme l’homme du lien intime avec Dieu, comme l’homme de la prière, devient alors éclairant si nous considérons que dès avant sa naissance, il est le don divin longtemps invoqué par ses parents dans leur prière. Si nous considérons que l’annonce de sa naissance a lieu dans le lieu réservé à la prière, le Temple de Jérusalem. Si nous considérons que sa naissance est l’occasion d’une prière de louange et d’action de grâce envers l’œuvre de Dieu, cette prière que nous rechantons tous les matins aux Laudes qui est le Benedictus. St Jean-Baptiste est l’homme de l’intimité avec Jésus, avec Dieu, par la prière, par le contact avec la Parole de Dieu. Il nous redit que dans la prière, nous goûtons aussi la même intimité ; nous pouvons la vivre. Dans la prière, Dieu nous touche et nous touchons Dieu.

La dernière image que je retiens, ou plutôt la dernière parole que je reprends, est celle de St Jean-Baptiste qui invite ses disciples à suivre désormais Jésus. Nous connaissons cette parole parce qu’elle nous prépare à recevoir Jésus dans notre cœur avant chaque communion : « Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. » St Jean-Baptiste est celui désigne le Messie et qui engage à le suivre. Il est, pourrait-on dire, le saint patron des missionnaires et des Apôtres. Aujourd’hui, dans une société qui peine à rester fidèle à ses racines chrétiennes, qui peine à les vivre, dans une Eglise qui bien souvent ne sait pas quoi inventer pour transmettre la foi chrétienne, St Jean-Baptiste vient nous redire que la première chose est de savoir reconnaitre où est Dieu et de savoir inviter à se mettre à sa suite. Si les baptisés savaient plus précisément où trouver Dieu dans leur vie, alors ils sauraient aussi être plus invitants pour se mettre à sa suite. Certes notre Eglise manque de prêtres, de religieux, de religieuses, mais elle manque aussi de chrétiens authentiques qui sont serviteurs de la rencontre avec le Seigneur.

Frères et sœurs, demandons à St Jean-Baptiste qu’il nous aide à approfondir notre communion avec Jésus dans l’intimité de la prière, dans la qualité de nos communions, spirituelles ou eucharistiques. Qu’il aide l’Eglise et les chrétiens à être plus missionnaires et plus évangélisateurs. Demandons lui aussi les Apôtres dont l’Eglise a besoin pour sa mission. Amen !

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Votre mail n'est jamais publié ou partagé ! Les champs marqués * sont requis *

*

*

*

T e x t e s   d u   j o u r
H o r a i r e s   d e s   m e s s e s
I N F O