Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil » Blog et Site Internet

Homélie de la Solennité de la Toussaint du Père Jérôme PAYRE

Homélie de la Toussaint 2018

Qui peut gravir la montagne du Seigneur ? La montagne est le lieu de la rencontre avec Dieu. La question du psaume devient : qui peut se tenir devant Dieu, qui peut vivre dans l’amitié de Dieu, qui peut recevoir la sainteté que Dieu veut pour nous, que Dieu nous communique par son Fils bien aimé, Jésus. Suivons Jésus, il gravit la montagne, s’assoie pour enseigner. Arrêtons-nous pour écouter le Seigneur.

1) Gravir la montagne avec Jésus Nous sommes au début du ministre public de Jésus. Il a reçu le baptême et a appelé les apôtres. Il prêche dans les synagogues. Déjà les foules le suivent. Jésus gravit la montagne avec ses disciples, pas toute la foule. Qui peut gravir la montagne du Seigneur ? Cette montagne, c’est Jérusalem et le temple saint. Pour le peuple juif, cela représentait des journées de marche, des rites de purification, l’offrande de sacrifices. Il fallait se concilier la bienveillance du Dieu très haut. Avec Jésus le Fils bien aimé du Père, le mouvement est différent. « Le Verbe s’est fait chair et il a demeuré parmi nous » (Jn 1,14). Dieu est descendu pour nous élever jusqu’à lui car l’homme malgré toute sa bonne volonté ne parvient pas de lui-même à changer son coeur. Il est venu nous chercher. A chaque messe, l’autel – cette table bien visible quand on rentre dans une église- nous rappelle le dernier repas de Jésus, mais aussi une autre montagne, le Golgotha où Jésus offre sa vie pour nous. Suivre Jésus pour le rencontrer, vivre en sa présence. C’est sans doute un des sens des pardons lors des fêtes patronales dans la paroisse. Si je n’ai pas encore une vue globale de tous ces saints, je trouve très beau à la fin de la messe d’aller au pied de la Croix pour bénir le Seigneur.

2) S’asseoir pour écouter l’enseignement du Sauveur Il est l’Agneau de l’apocalypse. Jésus n’est pas mort pour rien ! C’est par sa mort et sa résurrection que le salut est offert. Tout homme qui vient à Jésus, qui marche avec Jésus, qui croit en Lui reçoit le vêtement blanc du baptême et la marque de la confirmation. Ces sacrements nous font ressembler au Fils bien aimé, Jésus le Fils bien aimé. « Bien-aimés, voyez quel grand amour nous a donné le Père, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu » (1 Jn3). Ce n’est pas l’homme qui aurait pu imaginer cela ! Jésus nous propose un chemin de vie. C’est celui des Béatitudes, un chemin exigeant, difficile mais le chemin du bonheur. Dieu veut notre bonheur, la réussite de notre vie, mais une vie réussie n’est pas forcément réussir dans la vie, selon les critères de ce monde.

3) S’approcher de Jésus La fête de la Toussaint nous fait contempler Jésus le Sauveur, le saint de Dieu. Car les Béatitudes sont le portrait de Jésus. Les Evangiles ne sont pas d’abord un code de morale mais la révélation de Dieu, de son divin projet sur nous ! Bien-aimés, voyez quel grand amour nous a donné le Père, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu (1 Jn3). Dieu veut nous faire partager sa joie immense infinie, fruit de son amour (cf la joie de l’Evangile 1 que nous allons étudier jusqu’au carême). Le pope François a écrit une lettre sur l’appel à la sainteté : nous avons commencé à le travailler avec les catéchistes. Le saint croit en cet amour vivifiant qui transforme et se livre à cet Amour. Cet amour a un nom : c’est l’Esprit saint, l’Esprit qui fait de nous des saints. Le saint s’appuie non sur ses forces mais sur Dieu pour gravir la montagne, pour servir Dieu et ses frères, par la prière, les sacrements. Le synode vient de renouveler cet appel urgent à la sainteté : refus de la médiocrité et de la paresse spirituelle Heureux ! En avant ! Tant de saints prirent pour nous ! Ne passons pas à côté de notre bonheur. Tant de frères et soeurs aînés nous montrent le chemin de la joie, de la pureté, de la miséricorde ! Le monde a besoin de notre foi, de notre amour rayonnant. Le monde attend le passage des saints, là où les saints passent Dieu passe avec eux ! (St curé d’Ars

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Votre mail n'est jamais publié ou partagé ! Les champs marqués * sont requis *

*

*

*

T e x t e s   d u   j o u r
H o r a i r e s   d e s   m e s s e s
I N F O