Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil » Blog et Site Internet

Homélie de la Vigile pascale du Père Jérôme PAYRE

Homélie Vigile pascale 20 avril 2019- C

« Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? »
En cette nuit très sainte, nous renouvelons notre foi en Jésus, le Vivant. Nous choisissons le Seigneur Jésus. Nous vivons cette Vigile dans un monde instable, dans notre Église défigurée, attaquée, mais debout, à l’image de Notre Dame de Paris, avec au centre la croix lumineuse du Christ. Le Vivant n’est pas au tombeau. Il est à nos côtés. Il nous fait vivre !

1 – Les femmes cherchent le Seigneur
Les femmes ont du courage pour aller au tombeau. Elles surmontent leur peur ou le danger d’être reconnues comme disciples du Christ. Ces femmes ont suivi le Seigneur en Galilée.
Leur présence est un geste d’amour envers Jésus. Elles veulent honorer la dépouille du Seigneur avec les aromates. Mais il n’est pas au tombeau. Il n’est pas ici, il est ressuscité !
Les deux hommes indiquent à ces femmes désemparées, saisies de crainte, où chercher le Seigneur. Rappelez-vous ce qu’il vous a dit : Il faut que le Fils de l’homme soit livré aux mains des pécheurs, crucifié et que le 3ème jour il ressuscite. Rappeler, c’est la mission de l’Esprit Saint : l’Esprit Saint, le Paraclet, vous rappellera mes paroles et vous enseignera (Jn 14, 26). Se rappeler, c’est l’attitude de Notre-Dame, qui garde dans son coeur (Lc 2, 19.51).
La grâce de Pâques, c’est de trouver le Christ dans les Écritures et de nous laisser transformer par cette Parole de Vie ! L’Esprit Saint a parlé par les prophètes. Et la Parole envoie en mission, les femmes vont vers les Onze, l’Église naissante.
2 – Saint Pierre
Comme les Apôtres, Pierre écoute le témoignage des femmes. « Ces propos parurent délirants, et ils ne les croyaient pas ». Ne blâmons pas trop vite les Onze. Ils ont peur. Judas a trahi, Pierre a renié. Le Maître est mort comme un esclave. Même si Jésus leur a annoncé sa passion et sa résurrection, l’annonce Il n’est pas ici, il est ressuscité ! ne suffit pas.
Pierre va au tombeau. Il voit les linges, eux seuls et il s’en retourna chez lui, tout étonné.
Pierre n’a pas encore compris jusqu’où va la puissance du Christ rédempteur. Certes, il a fait l’expérience de son regard plein de miséricorde et de Pardon après son reniement.
Avec Pierre, nous découvrons un autre lieu où chercher Jésus ressuscité. La foi n’est pas au bout de notre intelligence ou de nos raisonnements. Ce n’est pas à l’homme de dire à Dieu ce qu’il doit faire. La foi est un don de Dieu, la foi est une illumination, une vie nouvelle.
Dans l’exhortation Christus vivit (aux jeunes, 25/03/2019), le Pape François écrit « le Christ, par amour, s’est livré jusqu’au bout pour te sauver. Ses bras sur la Croix sont le signe le plus beau d’un ami qui est capable d’aller jusqu’à l’extrême… Ce Christ qui nous a sauvés de nos péchés sur la croix, continue de nous sauver et de nous racheter aujourd’hui, avec le même pouvoir de son don total. Regarde le Christ, accroche-toi à Lui, laisse-toi sauver, parce que ceux qui se laissent sauver par lui sont libérés du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l’isolement (CV 118-119).
3) Et nous ce soir !
Croire en Jésus, c’est découvrir que Dieu croit en moi plus que je crois en lui. C’est l’expérience des catéchumènes. Avec Jésus la vie est différente. Quand on ne croit pas au miracle, il faut quelque chose qui dans notre vie, nous rappelle à l’ordre (maladie, décès, amitié, …). Le souffle de Dieu envahit, nous traverse. L’Esprit saint est celui qui permet d’être en paix, en harmonie. Dieu t’aime infiniment, il me cherche pour te sauver.
Pierre et son successeur le Pape François nous invitent à nous unir à Jésus, spécialement à travers les sacrements que nous célébrons ce soir : Baptême et Confirmation, Eucharistie. « Celui qui nous remplit de sa grâce, qui nous libère, qui nous transforme, qui nous guérit et nous console, est quelqu’un qui vit. C’est le Christ Ressuscité, plein de vitalité surnaturelle, revêtu d’infinie lumière ». (CV 124). Voilà ce que le baptême va réaliser en vous.
En cette nuit très sainte, nous célébrons le triomphe du Christ sur le péché, et nous accueillons sa puissance de vie, spécialement dans la sainte Eucharistie, car Il vit le Christ, il te veut vivant (CV1).

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Votre mail n'est jamais publié ou partagé ! Les champs marqués * sont requis *

*

*

*

T e x t e s   d u   j o u r
H o r a i r e s   d e s   m e s s e s
I N F O