Messes du 16 au 22 mars 2020

Lundi 16 mars –  De la Férie

 >  

Mardi 17 mars –  S. Patrice, évêque

>     

Mercredi 18 mars –  S. Cyrille, évêque, docteur de l’Église 

  >

Jeudi 19 mars –  Saint Joseph, époux de la Vierge Marie

  >

Vendredi 20 mars – De la Férie

  Conseil presbytéral
  Rencontre de préparation au mariage à 20:00, Rugles (à confirmer)

Samedi 21 mars – De la Férie

>

Dimanche 22 mars – 4ème Dimanche de Carême

>

Messes du 9 au 15 mars 2020

Lundi 9 mars – Ste Françoise Romaine 

  Messe de carême école saint Nicolas à 17:00
  Rencontre EAL Verneuil, presbytère Notre Dame à 18:00

Mardi 10 mars –  De la Férie

  Centre Bethléem à 16:00 – Patronage
  Messe à l’église de Rugles à 18:30

Mercredi 11 mars –  De la Férie

  Messe à l’église de Francheville à 18:30

Jeudi 12 mars –  De la Férie

  < 

Vendredi 13 mars – De la Férie

   Retraite de confirmation à ND de Montligeon
   Messe à l’église de la Madeleine à 11:45 – Chemin de croix à 12:15    
   Rencontre des catéchistes du doyenné de 18:00 à 22:00
   Rencontre des parents pour la 1ère communion et la profession de foi à 20:00

Samedi 14 mars – De la Férie

  Retraite de confirmation à ND de Montligeon 
  Messe anticipée à l’église de Rugles à 18:30

Dimanche 15 mars – 3ème Dimanche de Carême  

Eglise de la Madeleine de 9:45 à 10:45 – Exposition du Saint Sacrement

Messe annulée

Pour rester unis dans la prière

Chers paroissiens,

Ce soir, je viens vers vous avec une proposition très simple.
Plusieurs d’entre vous me disent prendre le temps de prier, se contactent pour prier avec d’autres, en famille, entre amis…tout en restant chez soi (nous l’avons bien intégré !).
En vous écoutant, je me suis dis que nous pourrions sans doute arriver à remplir une journée entière et entourer la paroisse et l’Eglise et le monde de notre prière, heure après heure.

Avec des exemples (bien réels, je vous rassure 😉), voici une grille, avec des créneaux de 30 mn, de 6 h à minuit.
Je vous propose de me répondre par mail ou sms en m’indiquant votre créneau horaire et votre mode de prière (chapelet, lecture méditée de la parole, louange, oraison, chemin de croix, laudes, vêpres, complies…)
Je remplirai la grille et vous la renverrai régulièrement. L’enjeu est que d’ici 3 ou 4 jours, nous puissions avoir l’ensemble bien rempli…. Même s’il sera possible de s’inscrire après.
N’ayez pas peur de proposer des créneaux horaires qui vous conviennent… il y aura forcément des heures plus propices à la prière, et je les indiquerai.

Il va de soi que si vous désirez prier la nuit, j’ajouterai votre créneau.
Pour la nuit du jeudi au vendredi saints, je vous ferai une proposition d’inscription pour que nous puissions veiller avec notre Seigneur une heure, pour ne pas entrer en tentation.

Je vous remercie de votre coopération à l’oeuvre de Dieu, car la prière est la force du chrétien qui participe ainsi à l’avènement du Règne de Dieu.
Je confie ce petit projet à Notre Dame de la Confiance !

Père Jérôme PAYRE

Message des Évêques de France à leurs concitoyens et aux catholiques

Notre pays, avec de nombreux autres, traverse une grande épreuve. Le chef de l’État nous appelle à laisser de côté nos divisions et à vivre ce temps dans la fraternité.

C’est pourquoi nous avons voulu que ce message destiné en premier lieu aux catholiques s’adresse aussi à tous nos concitoyens sans distinction.

Pour télécharger le message ►cliquer ici

Saint Joseph : le pape appelle à prier le chapelet à 21h

Pour les soignants qui « risquent leur vie » au service des malades

Le pape François invite les Italiens à prier le chapelet le 19 mars 2020, à 21h, en la fête de saint Joseph, et à intercéder spécialement pour les malades du Coronavirus et pour ceux qui « risquent leur vie » pour les soigner.

Au terme de l’audience générale qu’il célébrait en streaming ce 18 mars, le pape a évoqué en effet la fête de cet « homme juste et sage » : « Dans sa vie, dans son travail, dans sa famille, dans la joie et dans la souffrance, il a toujours cherché et aimé le Seigneur. »

« Invoquez-le toujours, a-t-il encouragé, spécialement dans les moments difficiles et confiez votre existence à ce grand saint. »

Le pape s’est alors uni à l’appel des évêques italiens « qui en ce temps de crise sanitaire ont promu un moment de prière pour tout le pays » : « Chaque famille, chaque fidèle, chaque communauté religieuse : tous unis spirituellement ce soir à 21h pour réciter le chapelet, avec les Mystères lumineux. »

« Marie, Mère de Dieu, salut des malades, nous conduit au visage lumineux et transfiguré du Christ et à son Cœur ; tournons-nous vers elle par la prière du chapelet, sous le regard aimant de saint Joseph, gardien de la Sainte Famille et de nos familles. »

« Demandons, a-t-il alors recommandé, que (saint Joseph) protège de façon spéciale nos familles, qu’il protège nos malades et les personnes qui prennent soin de nos malades : médecins, infirmières, infirmiers, volontaires, qui risquent leur vie dans ce service. »

Épidémie Coronavirus – Covid-19 :

Rappels

1. Aucune messe (dominicale, de semaine, de funérailles) avec une assemblée, de quelque taille qu’elle soit, ne doit être célébrée. Les églises peuvent ouvertes, avec moins de 20 personnes en prière individuelle et à distance les unes des autres.

2. Pour les obsèques, elles peuvent pour le moment être célébrées dans les églises. L’assemblée devra être inférieure à 20 personnes et celles-ci devront se répartir dans l’ensemble de l’église.
Il faut reporter la célébration eucharistique à des temps meilleurs. Seul celui qui préside bénit le corps avec l’eau bénite ; les autres s’approchent et s’inclinent sans toucher le cercueil et font le signe de croix sur eux-mêmes.

3. Baptêmes, mariages, confirmations, professions de foi, premières communions, sont à reporter à des temps meilleurs.

Covid-19 : Message de Mgr Eric de Moulins-Beaufort à ses frères évêques

Chers amis,

Après la déclaration du Président de la République hier soir et le confinement annoncé pour au moins 15 jours, voici quelques rappels, quelques points d’attention, une suggestion à venir.

Rappels :

1. Aucune messe (dominicale, de semaine, de funérailles) avec une assemblée, de quelque taille qu’elle soit, ne doit être célébrée. Les églises peuvent ouvertes, avec moins de 20 personnes en prière individuelle et à distance les unes des autres.

2. Si vous jugez possible qu’une messe soit célébrée pour des communautés religieuses bien déterminées, il convient absolument que ce soit sans aucune personne étrangère à la communauté ; que le prêtre reste à distance des Soeurs. Il serait sage que la communion soit distribuée par une des religieuses.

3. Pour les obsèques, elles peuvent pour le moment être célébrées dans les églises. L’assemblée devra être inférieure à 20 personnes et celles-ci devront se répartir dans l’ensemble de l’église.
Il faut reporter la célébration eucharistique à des temps meilleurs. Seul celui qui préside bénit le corps avec l’eau bénite ; les autres s’approchent et s’inclinent sans toucher le cercueil et font le signe de croix sur eux-mêmes.

4. Baptêmes, mariages, confirmations, professions de foi, premières communions, sont à reporter à des temps meilleurs.

5. Pour les scrutins * , le Service national de la catéchèse et du catéchuménat (SNCC) fournit aux diocèses les éléments nécessaires pour les circonstances actuelles.

6. Les confessions doivent se faire dans des lieux qui permettent un mètre de distance et de ne pas se tenir face à face.

Lire l’article

Paroisse

Centre paroissial BETHLEEM

fermé

Contacts :

02.32.32.06.56

3ème message de Mgr Nourrichard

Chers frères prêtres et diacres,

Dans le contexte actuel, je me tiens en permanence en contact avec la CEF, la Préfecture d’Evreux ainsi que l’Archevêque de Rouen.

Je répète et confirme ce que j’ai déjà écrit ou répondu au téléphone à certains d’entre vous.

– Aucune célébration publique n’est possible jusqu’à nouvel ordre (y compris les messes de semaine).

– Les baptêmes sont à reporter à une date ultérieure sauf en cas de danger de mort.

Les mariages sont aussi à reporter.

La situation est différente pour les inhumations. Elles sont toujours possibles à l’église, aux conditions que je vous ai déjà exprimées dans mon dernier message d’hier. A savoir la mise en œuvre des gestes barrières (Lavage des mains fréquent, distance entre chaque personne, pas de serrage de mains et d’embrassades, éternuements dans le coude, utilisation de mouchoirs à usage unique), le fait de ne pas dépasser 100 personnes, le respect des distances entre chacun (1 chaise sur 2 et 1 banc sur 2), l’appel pressant aux personnes de plus de 70 ans et aux enfants et aux jeunes de demeurer chez eux. Les familles en deuil sont invitées en fait à sensibiliser leurs proches quant à la participation aux célébrations. Il sera toujours possible de prévoir une célébration, éventuellement une messe pour le défunt avec tous ceux qui le souhaitent ultérieurement.

Des questions demeurent quant aux Rameaux et à la Semaine sainte. La Préfecture m’avertira s’il y a des modifications à apporter dans les jours qui viennent.

Avec ma prière et mon amitié paternelle.

+ Christian NOURRICHARD

Evêque d’Evreux

Pour la paroisse :

Mariages, pas d’affolement, car le premier est le 6 juin. Pour les baptêmes, le premier est le 12 avril, jour de Pâques. On attend encore un peu.

Homélie du 3ème dimanche de Carême du Père Jérôme PAYRE

Homélie 3ème dimanche de Carême 14 et 15 mars 2020

Si tu savais le don de Dieu…
Après le désert et la montagne du Thabor, nous rencontrons Jésus au bord d’un puits. Et nous
sommes témoins d’une rencontre étonnante. Jésus parle avec une femme, qui est une samaritaine.
En effet, depuis le retour de l’exil à Babylone (6ème siècle), juifs et samaritains sont ennemis.
Cette femme vient puiser de l’eau à midi, l’heure la plus chaude. Au moins, elle ne rencontrera pas
les villageois. Elle pensait être tranquille. Et Jésus est là : « Donne-moi à boire ! ».
1) Il est midi et Jésus a soif
C’est la sixième heure. C’est l’heure à laquelle le vendredi saint Jésus sera mis en croix. Et de
nouveau, sur la croix, notre Sauveur dira ; J’ai soif ! (Jn 19).
L’Evangile de saint Jean nous fait donc marcher du puits de Jacob en Samarie au pied de la croix.
Nous sommes en Carême, et nous cherchons à aimer toujours plus Jésus. Et cet amour est possible,
car l’amour de Dieu a été répandu en nos coeurs par l’Esprit saint qui nous a été donné (Rm 5,5). Le
carême invite chacun à revenir de tout son coeur vers Jésus (mercredi des cendres) et à vérifier
notre relation profonde à Jésus. Pour Benoît XVI, le Carême est une invitation à donner davantage
de temps à Dieu, dans la prière, la lecture de sa Parole et les sacrements (17 février 2013).
Quelle est notre volonté de rencontrer Jésus dans la prière personnelle ou liturgique (même si
l’épidémie actuelle pourrait nous ralentir ou nous effrayer), par la lecture de l’Evangile, la
méditation du chapelet ou l’adoration eucharistique.
Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, mon Père l’aimera et nous viendrons à Lui (Jn 14, 23).
2) Un drôle de dialogue, Jésus est fatigué
Jésus est fatigué par la route, par la chaleur, les tensions qui déjà émergent autour de sa
prédication, de sa personne. Plus encore, Jésus passe du temps à prier, à guérir les malades, à
enseigner. Ma nourriture est de faire la volonté de mon Père. Cette volonté, c’est de nous chercher,
de nous attendre, de nous sauver… et nous sommes lents à nous convertir. Jésus est fatigué de
notre lenteur. Cette femme dialogue avec Jésus. Elle se moque de Jésus au début (tu n’as rien pour
puiser… serais-tu plus grand que Jacob ?), mais elle se laisse aimer par le Seigneur qui ne la juge
pas. Elle découvre que Jésus est le Messie. Jésus parle en vérité avec cette femme, qui a soif
d’aimer et d’être aimée. Mais le dialogue devient surprenant. S’il y a une soif d’aimer dans le coeur
de cette femme comme dans le nôtre, Jésus nous révèle que Dieu a lui aussi soif d’aimer et d’être
aimé. Il y a dans le coeur de Dieu comme un manque, une soif d’aimer à l’infini, soif d’amour gratuit,
soif d’adorateurs. J’ai voulu répondre, en ce temps de carême, voire de peur, à une demande de
prière, à la soif qui habite nos coeurs en vous invitant à venir adorer le Seigneur. C’est facile. Le
Père cherche des adorateurs. Le Père nous attire, nous attend. Puisons à la source de l’Eucharistie.
3) Elle laisse sa cruche, Jésus est Sauveur
Cette femme vient puiser de l’eau et rencontre Jésus. La foi nait dans son coeur. L’eau vive que
Jésus promet coule en elle. Dans sa joie, elle laisse sa cruche et elle devient amphore, source pour
son village : Venez voir ! Cette femme est devenue apôtre. Venir à Jésus, marcher avec Jésus est
la première attitude de la foi (Jn 1). Croire, c’est vivre avec le Seigneur et se laisser enseigner,
illuminer. Le disciple voit autrement. Il regarde avec les yeux de Dieu. La 3ème attitude, c’est de
demeurer avec Jésus, ce que les Samaritains font. Jésus demeure avec eux, avec nous encore ce
matin dans sa Parole et la sainte Eucharistie. Jésus nous devance, veut nous combler. Il a soif que
nous ayons soif de Lui ! Laissons Jésus, par son coeur transpercé sur la Croix, répandre son Amour
infini, gratuit, transformant et nous devenons des sources, des amphores.
La joie de l’Evangile remplit le coeur et la vie de tous ceux qui rencontrent Jésus (François, EG 1

Dimanche 15 mars 2020

Chers paroissiens,
Après la déclaration du premier ministre hier soir, notre évêque a réagi dans le message ci-dessous.Concrètement, ce matin et jusqu’à nouvel ordre, aucune messe ne sera célébrée en public.

Entre 9 h 45 et 10 h 45, le saint sacrement sera tout de même exposé à l’église de la Madeleine avec la prière des laudes.La prière personnelle, par l’angelus, notamment sera un lien profond et puissant pour notre paroisse.Unissons nos prières en invoquant la Vierge Marie ; poursuivons notre montée vers Jérusalem

La Prière de l’Angélus

V. L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie
R/ Et elle conçut du Saint-Esprit.

Je vous salue Marie, pleine de grâce,
Le Seigneur est avec vous,
Vous êtes bénie entre toutes les femmes,
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, mère de Dieu,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
Maintenant, et à l’heure de notre mort.

V. Voici la Servante du Seigneur
R/ Qu’il me soit fait selon votre parole.

Je vous salue Marie…

V. Et le Verbe s’est fait chair
R/ Et il a habité parmi nous.

Je vous salue Marie…

V. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
R/ Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.

Prions :
Que ta grâce, Seigneur, se répande en nos cœurs. Par le message de l’ange, tu nous as fait connaître l’Incarnation de ton Fils bien aimé, conduis-nous, par sa passion et par sa croix jusqu’à la gloire de la résurrection. Par le Christ, notre Seigneur.

R/ Amen. —
Père Jérôme PAYRE

Message de Mgr Nourrichard Évêque d’Évreux, à la suite de l’lntervention télévisée du 1er ministre :

Chers Amis,

Vous avez reçu ce matin un premier message concernant l’état douloureux causé par l’épidémie du coronavirus. J’ai reçu dans l’après-midi plusieurs messages pour me remercier.

Je viens d’entendre la déclaration du Premier ministre. Les églises peuvent rester ouvertes sans qu’il n’y ait de cérémonie. Je vous demande donc, si cela vous est possible, de ne pas célébrer de messe demain dimanche ainsi que les jours qui suivent jusqu’à nouvel ordre.

J’insiste pour que nous demeurions en prière les uns avec les autres. Il est toujours possible d’accueillir la Parole de Dieu chez soi (vous pouvez utiliser Prions en Eglise, Magnificat, toutes autres livres de messe ou encore ouvrir la Bible et également bénéficier de la messe télévisée Antenne 2 ou KTO sans omettre la possibilité de la radio).

Ces dispositions sont tout à fait exceptionnelles en raison de la situation sanitaire préoccupante.

L’action de Jésus n’a jamais déresponsabilisé les hommes.

Nous demeurons unis dans la prière et la solidarité nationale.

+ Christian NOURRICHARD
Evêque d’Evreux

Messes 3ème Dimanche de Carême

Messes anticipées samedi 14 mars

  • 18 h 15 à Notre Dame de Verneuil
  • 18 h 30 à Saint Germain de Rugles

Dimanche 15 mars

Messes annulées

Message du Père Jérôme PAYRE

Chers paroissiens,
les nouvelles vont vite… et chaque jour, voire chaque demi-journée, des directives arrivent, depuis quelques semaines et surtout depuis l’allocution du président de la République.Les média bien utiles pour nous informer peuvent aussi créer un climat répétitif qui devient anxiogène (je suis surpris par le silence qui semble s’installer dans nos rues). Mais notre foi en Jésus Ressuscité et notre conversion en ce temps de carême nous invitent à renouveler notre prière en profondeur et à nous sentir encore plus proches les uns des autres, sans être les uns à côté des autres 🙂 !
Demandons les uns et les autres, les uns pour les autres la grâce d’une conversion en ce Carême 2020, qui restera dans nos esprits.
Pour vivre dans la prière, les média nous aident et Internet peut aussi venir à notre aide voici quelques liens utiles :aelf.org pour avoir les lectures bibliques, la bible, les offices (laudes, vêpres, complies…)fr.zenit.org
Il faut aussi penser à nous organiser.A l’heure actuelle, ce que nous retenons, pour ce qui nous concerne :- les personnes de plus de 70 ans sont invitées à rester à la maison, pour éviter tout contact et ne pas être contaminées- les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits (dans les média, pas une allusion aux messes de ce dimanche… !)- les directives antérieures pour la communion et le geste de paix- les inhumations où seul le célébrant utilise l’eau bénite- les règles d’hygiène sans cesse rappelées
j’ai donc, après avoir pris avis, décidé ce qui suit pour les messes de ce dimanche : messes anticipées samedi 14 mars 18 h 15 à Notre Dame de Verneuil 18 h 30 à Saint Germain de Rugles

dimanche 15 mars 9h 15 messe aux Barils 9h  45 adoration à la Madeleine 11 h Messe à La Madeleine (avec une liturgie de la Parole pour les jeunes enfants, à la sacristie)11 h 15 messe à Notre Dame
une seule porte d’entrée sera ouverte pour compter les personnes… afin de ne pas dépasser 100 !
nous adopterons la même configuration la semaine prochaine messes anticipées samedi 21 mars 18 h 15 à Notre Dame de Verneuil 18 h 30 à Saint Germain de Rugles
dimanche 22 mars
9h 15 messe à Francheville 9h 45 adoration à la Madeleine 11 h Messe à La Madeleine 11 h 15 messe à Notre Dame

Je me permets de vous rappeler aussi que la messe est célébrée en semaine, et que nous ne sommes pas encore tout à fait 100 à ces messes… il reste environ 80 à 90 places… cette épidémie peut aussi être l’occasion de découvrir ou redécouvrir la messe de semaine, spécialement en temps de carême.
De plus, le chapelet et l’adoration eucharistique nous soutiendront efficacement.
Je m’engage à vous informer des modifications éventuelles et des directives que nous recevront de notre évêque ou de l’Etat.je vous assure de ma proximité dans la prière et de ma volonté que chacun puisse s’approcher de Jésus, le connaitre, l’aimer et Le suivre pour Le faire connaitre et aimer !saint dimanche Aimons simplement redire cette prière à la Vierge Marie, Patronne Principale de la France et notre Mère !

Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions,
Sainte Mère de Dieu.
Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve,
mais de tous les dangers délivre-nous toujours,
Vierge glorieuse et bénie.


Père Jérôme PAYRE

Eglise de la Madeleine : Vendredi 13 mars

Alors que nos aînés ne vont plus bénéficier pour quelques temps de la présence du Seigneur dans son Eucharistie et de la visite des équipes d’aumônerie, voici un petit rappel avec un ajout pour ce vendredi 13 mars.L’isolement causé par la maladie ou la vieillesse sera encore plus lourdement ressenti. N’hésitons pas à nous retrouver pour prier ensemble et présenter au Seigneur les membres souffrants de son corps, que sont les personnes âgées, isolées, les martyrs, les victimes de ce coronavirus… et tant d’autres situations. le chemin de croix est bien une prière actuelle, en union avec Jésus, notre Sauveur.

Père Jérôme PAYRE

Revenez à moi, de tout votre coeur, dit le Seigneur (du prophète Joël)
11 h 45 : messe à la Madeleine
12 h 15 : chemin de croix


Élections municipales 2020

Les élections municipales en France se dérouleront les 15 et 22 mars 2020. Quel est le rôle de l’Église ?  Il s’agit de « porter au cœur de la vie sociale les appels de l’Évangile : fraternité, solidarité, respect de la personne dans sa dignité et sa liberté, attention prioritaire à toutes les formes de souffrance, de misère, d’exclusion », comme l’explique Monseigneur Ginoux, évêque de Montauban.

L’Église reconnaît le pluralisme politique et n’appelle pas à voter pour tel ou tel parti mais elle encourage les chrétiens à placer leurs choix et leurs engagements « sous l’éclairage du Christ ».

Élections municipales 2020

EPHAD

Face à l’épidémie du coronavirus toutes les visites et célébrations dans les EPHAD sont interrompues pour une durée indéterminée. Minimum un à deux mois. 

Contact rapide

PAGES (en construction)