Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil » Blog et Site Internet

Homélie de la messe du 12ème Dimanche du Temps Ordinaire du Père Julien PALCOUX

+

12ème Dimanche du Temps Ordinaire

« Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. » : Frères et sœurs, nous sommes ici au cœur de la foi chrétienne. Ces paroles sembleront dures à certains, voire même inacceptables ; et pour d’autres, elles sont la clé de vie qui permet de traverser les épreuves et de donner sens à ce qui, en apparence, n’en a pas.

Jésus n’a jamais parlé pour plaire ni pour séduire. Il y a dans ses paroles un appel à une conversion radicale. Tout comme il y a un appel radical à la conversion après la bonne réponse de Pierre. Il faut se remettre dans le contexte. Jésus demande à ses disciples qui Il est pour la foule. Et lorsqu’Il leur demande qui Il est pour eux, il n’y pas grande réponse, si ce n’est Pierre qui répond de manière juste : « Le Messie de Dieu. » Mais, alors, tout Juif attend le Messie ! Il faudrait donc annoncer partout qu’on sait qui Il est, où Il est : c’est Lui, Jésus de Nazareth. Et réaction du Messie lui-même : « Et Jésus leur défendit de le révéler à personne. » Certainement, cette réponse de Jésus a dû les surprendre, les plonger dans l’incompréhension. Bien sûr, Jésus a ses raisons : son heure n’est pas encore venue, les temps ne sont pas prêts, ses disciples ne sont pas prêts. Ils sont trop dans l’attente d’un Messie triomphant, tout-puissant. Et Jésus enfonce le clou : « Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. » En fait, Jésus les invite à une triple conversion radicale : conversion de leur image de Dieu et du Messie ; conversion de leurs attentes de Dieu et conversion de leur manière de vivre.

Cette conversion passe par ce que vivra le Messie : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que le troisième jour il ressuscite. » C’est la Passion et la Résurrection qui sont annoncées ici. Dans ces paroles de Jésus se retrouve toute la puissance de la Croix : signe d’injustice, de mort, mais aussi signe de Vie et de Résurrection. Demandons-nous comment nous regardons la Croix dans notre vie chrétienne ; quel sens donnons-nous au signe de croix que nous faisons. Signe de mort ? signe de vie ? Dans notre vie, le signe de croix risque de s’être banalisé. La croix signifie les deux : elle est signe de mort et de Vie. Même les Bibles souvent font l’impasse sur la signification de Vie de la croix. Bien souvent, nous lisons en petite phrase introductrice de ces passages : « Première annonce de la Passion ; deuxième annonce de la Passion. » Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que le terme des paroles de Jésus, leur sens ultime, sont orientés vers la Vie par l’annonce de la Résurrection. C’est toute la richesse de ce signe chrétien : la mort et la vie, la Vie divine par la mort, l’injustice de la mort et le triomphe de la Vie.

Déjà, l’Ancien Testament préparait la profondeur du mystère de la Croix. Vous vous souvenez de ce passage dans le désert où le peuple Hébreu, après avoir rejeté Dieu, était mordu par des serpents et n’avait la vie sauve qu’en regardant une bannière sur laquelle était clouée un serpent mort : annonce de la croix et de sa puissance de vie. Vous avez entendu la première lecture qui laisse la parole au prophète Zacharie : « Ils lèveront les yeux vers Celui qu’ils ont transpercé ; ils feront sur lui une lamentation comme sur un fils unique. (…) En ce jour-là, il y aura une source qui jaillira de la maison de David : elle les lavera de leur péché de leur souillure. » Annonce du mystère de la rédemption. La conversion à laquelle nous appelle Jésus passe par le fait d’expérimenter la vie que donne la Croix. Fondamentalement, on ne peut être chrétien sans passer par la croix.

Ces dernières décennies, la spiritualité de la croix a été bien souvent décriée, caricaturée, présentée comme une attitude masochiste et malsaine. Il en ressort surtout que ceux qui ont une telle attitude ne sont pas entrés dans la profondeur du mystère de la Croix et ne s’en tiennent qu’à une conception superficielle. Un chrétien ne recherche pas la croix. Mais si la souffrance, la maladie, les épreuves, le malheur le touchent, il sait qu’il peut vivre sa croix en communion avec Jésus, et, par conséquent, communier à et faire l’expérience de la puissance de vie divine qui jaillit de la Croix. Cette puissance de vie divine ne peut être donnée que par Jésus qui en est la source et que par la qualité de Communion que nous vivons , que nous avons avec Jésus. La croix est aussi le lieu de l’offrande de soi.

« Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive. » dit Jésus.

« Qu’il renonce à lui-même » : Jésus nous invite à ne pas nous rechercher nous-même dans notre vie ; à ne pas faire passer notre intérêt d’abord. C’est une vérité révélée par la foi chrétienne, avant la vertu laïque moderne de l’altruisme, que l’on ne devient soi-même que par et grâce aux autres. C’est une des conséquences de notre habitation trinitaire.

« Qu’il prenne sa croix chaque jour » : Jésus nous invite à unir nos peines, nos souffrances à Lui, à les lui offrir. Il nous invite aussi à nous donner aux autres par amour tous les jours : c’est une des significations de la Croix.

« Qu’il me suive » : Jésus nous redit que nous ne sommes pas seuls sur ce chemin. Lui l’a déjà vécu pour nous. Tout se joue dans la Communion que nous avons avec Lui.

Frères et sœurs, en ce dimanche prions pour que les chrétiens redécouvrent le Trésor et la Puissance de Vie de la Croix. Portons dans notre prière tous ceux qui rejettent la Croix du Christ et qui s’enferment dans leur souffrance. Prions aussi pour nos frères et sœurs chrétiens qui risquent leur vie à cause d’un signe de croix, pour tous ceux qui sont martyrisés en raison de leur foi chrétienne. Que la puissance de Vie divine transfigure les croix de nos existences. Amen !

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Votre mail n'est jamais publié ou partagé ! Les champs marqués * sont requis *

*

*

*

T e x t e s   d u   j o u r