Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil » Blog et Site Internet

Homélie de la messe du Pèlerinage à la Cathédrale Notre-Dame d’Evreux du Père Julien PALCOUX

+

Pèlerinage à la Cathédrale Notre-Dame d’Evreux

Dans le cadre de l’année Jubilaire de la Miséricorde

Samedi 4 Juin 2016

Chers frères et sœurs pèlerins,

Nous vivons notre démarche jubilaire paroissiale le jour où l’Eglise, au lendemain de la Solennité du Sacré-Cœur de Jésus, fête le Cœur Immaculée de Marie.

Regardons donc le Cœur de Marie, et voyons non seulement les Trésors qu’il y a dedans mais aussi demandons à Marie, Mater Misericordiae, comme nous le chantons dans le Salve Regina, qu’elle nous aide à accueillir la miséricorde divine et à devenir des Apôtres de la Miséricorde.

La Sainte Vierge Marie est d’abord celle qui a accueilli la Miséricorde de Dieu, en accueillant Celui qui est la Miséricorde, Jésus, Fils de Dieu. Marie est le cœur qui a dit « oui » à Dieu et qui s’est laissé toucher à la fois par l’amour infini de Dieu et par la détresse des hommes. Sa vie est entièrement offerte à la miséricorde, à tel point que lorsqu’elle ouvre son cœur à la prière, voilà ce qu’elle dit : «  Sa miséricorde s’étend d’âge en page sur ceux qui le craignent. » « Sur ceux qui le craignent », cela veut dire : sur ceux qui l’aiment, qui le respectent, qui craignent de l’offenser. Marie nous apprend donc à accueillir dans nos vies la miséricorde de Dieu, cet Amour qui vient non pas nous juger, nous condamner, nous enfermer, mais nous pardonner, nous relever, nous guérir et nous libérer.

En accueillant la Miséricorde de Dieu, Marie entre de ce fait dans le Sanctuaire de la Miséricorde par l’Amour. Elle nous redit que lorsque nous accueillons Dieu, c’est Lui en fait qui nous accueille en Lui. Elle nous redit que la perfection chrétienne se trouve dans l’Amour qui a sa source en Dieu, dans la charité, et non dans la perfection morale. Ce qui sauve, c’est l’Amour. Confions à Marie au cours de cette messe tous les pardons, qui fondamentalement sont des refus d’aimer, que nous avons du mal ou à demander, ou à donner ou à recevoir.

Enfin, en accueillant la miséricorde, Marie devient l’instrument de la Miséricorde, et même la « Mère » Mater Misericordiae. Qu’elle nous apprenne à devenir nous-aussi des témoins, des artisans de la miséricorde dans nos familles, nos relations, notre paroisse.

Que la Vierge Marie nous bénisse ; qu’elle veille sur nous, nos familles, notre paroisse. Amen !

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Votre mail n'est jamais publié ou partagé ! Les champs marqués * sont requis *

*

*

*

T e x t e s   d u   j o u r
H o r a i r e s   d e s   m e s s e s
I N F O