Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil » Blog et Site Internet

Homélie de la Vigile Pascale du Père Julien PALCOUX

+

Vigile Pascale 2017

Frères et sœurs,

En cette nuit pascale, une caractéristique de la liturgie est la succession des lectures de l’Ancien Testament, qui permettent un regard sur ce que nous appelons l’Histoire Sainte, ou l’Histoire du Salut. Cette longue Histoire permet de comprendre à quel point le Salut que le Christ a opéré par sa Mort et sa Résurrection répond à un projet de Dieu depuis les origines.

Dans la Première Alliance, Dieu prépare de deux manières la venue du Fils de Dieu : Il annonce et il anticipe.

Il annonce par la bouche des Prophètes la venue du Messie, et le Salut qui l’accompagnera.

Il anticipe en posant pour son Peuple des actes de Salut, qui constituent des préfigurations du Salut à venir. C’est une caractéristique de l’Annonce prophétique : lorsqu’un prophète annonce un événement à venir, il pose un acte concret qui montre le caractère inéluctable de la réalisation de la prophétie.

De cette manière, Dieu libère son Peuple de l’esclavage d’Egypte, et annonce ainsi la libération de l’esclavage du péché. La nuée lumineuse protège les hébreux, et annonce ainsi le don de l’Esprit Saint qui nous prend sous son ombre et nous protège du mal. Dieu fait passer la Mer Rouge à son Peuple et annonce ainsi la victoire sur la Mort. Moïse fait jaillir l’eau du Rocher pour le Peuple qui a soif, et annonce ainsi l’eau qui coule du côté du Christ sur la Croix, et qui abreuvera par les sacrements tous ceux qui ont soif de l’Amour de Dieu. Dieu nourrit son Peuple au désert par la manne, et annonce ainsi la nourriture de l’Eucharistie. Dieu fait entrer son Peuple dans la Terre Promise, et annonce ainsi l’entrée dans l’Eglise de tous les croyants. Etc.…

Tous ces événements de la Première Alliance mettent en lumière la Puissance de ce que le Christ réalise pour nous. Ce sont déjà des événements extraordinaires, mais ils ne sont en réalité que de pâles préfigurations de ce qui se passe avec la venue du Christ. Si nous somme saisis par la merveille des œuvres réalisées par Dieu en faveur du Peuple d’Israël, combien plus devons-nous l’être de l’œuvre de Salut réalisée par le Christ. La Pâque du Christ accomplit pleinement et dépasse la Pâque des Hébreux. Le Passage du Christ de la Mort à la Vie accomplit pleinement la signification profonde du passage des Hébreux de l’esclavage à la liberté.

L’événement central du Salut, c’est donc la Passion, la Mort et la Résurrection du Christ. C’est ce qu’on appelle le Mystère Pascal, et qui nous sauve définitivement du pouvoir de Satan. Ce qu’il y a avant, ce sont des annonces et des préfigurations. Mais qu’y a-t-il après ?

Après, il y a les Sacrements. Les Sacrements sont les signes que le Christ nous a laissés, et qui permettent d’actualiser perpétuellement l’œuvre de Salut réalisée par le Christ.

Parmi les sacrements, c’est surtout du baptême dont je veux parler ce soir. En effet, le baptême, c’est la Pâque du Christ qui se réalise dans nos vies.

Pensons à la façon dont les premiers chrétiens adultes étaient baptisés :

Ils sortaient la nuit de Pâques du lieu qui leur était réservé, puis étaient plongés dans la cuve baptismale, et en sortaient pour pouvoir entrer pour la première fois dans l’église. Ce rite évoque deux choses :

  • D’une part les Hébreux qui sont partis d’Egypte de nuit, qui ont traversé la Mer Rouge pour pouvoir entrer bien après dans la Terre Promise, libérés de tout esclavage.

  • Et d’autre part le Christ, qui est mort la veille de la Pâque, dont le Corps a été déposé au tombeau avant la tombée de la nuit pour en ressortir Ressuscité et pouvoir entrer dans la Gloire de son Père.

Chers Anthony, Amandine, Jérémie, Lucie, Victoria et Aurèle, en étant baptisés dans cette nuit de Pâques, vous entrez dans cette histoire du Salut que nous venons de ré-entendre et en même temps cette libération définitive de la mort, acquise par le Christ, vous est donnée. Vous êtes plongés dans la Mort et la Résurrection de Jésus. Vous êtes marqués pour l’éternité par la victoire du Christ sur la Mort et le péché.

Les Sacrements nous font vivre au présent le Mystère du Christ mort et ressuscité. Ils actualisent ce que Jésus a vécu pour nous. L’action du Christ est cachée derrière des signes : l’eau du baptême, le Pain et le Vin de l’Eucharistie, l’huile de l’onction du Saint-Esprit. Mais pourtant, derrière ces signes, c’est bien Jésus qui est présent, qui nous purifie du péché, qui nourrit nos âmes, qui nous donne son Esprit Saint et nous fait entrer dans l’éternité.

Chers amis qui allez être baptisés dans quelques instants, gardez et cultivez cette fraicheur de cœur qu’ont les jeunes convertis. Vous rajeunissez l’Eglise. Par la jeunesse de votre foi, qui devra continuer à mûrir, réveillez les chrétiens endormis, les chrétiens de tradition qui s’assoupissent, dont les cœurs sont sclérosés, qui s’habituent aux compromissions, à la cohabitation avec le mal, avec l’esprit du monde. Appelez autour de vous à rejoindre l’Alliance avec Dieu dans l’Eglise. Vous avez un potentiel d’évangélisation que vous ne soupçonnez même pas ! L’Eglise qui vous accueille en cette nuit sainte compte sur vous qui êtes les disciples de Jésus de demain. Amen !

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Votre mail n'est jamais publié ou partagé ! Les champs marqués * sont requis *

*

*

*

T e x t e s   d u   j o u r