Homélie de la messe de la Fête Patronale de la Saint Martin Patrons d’Ambenay, de Cintray et de Francheville du Père Julien PALCOUX

Messes du 26 septembre au 2 octobre 2022

Semaine 39

Lundi 26 septembre – S. Côme et S. Damien, martyrs

Mardi 27 septembre – S. Vincent de Paul, prêtre

  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:30
  • Centre Bethléem à 16:30 – Patronage

Mercredi 28 septembre – S. Venceslas, martyr ; S. Laurent Ruiz et ses compagnons, martyrs

  • Centre Bethléem de 16:00 à 17:00 – L’éveil à la foi
  • Messe à l’église de la Madeleine à 18:30

Jeudi 29 septembre – Saint Michel, Saint Gabriel et Saint Raphaël, Archanges

Vendredi 30 septembre – S. Jérôme, prêtre et docteur de l’Eglise

  • Messe à l’église de la Madeleine à 18:30

Samedi 1 octobre – Ste Thérèse de l’Enfant Jésus, vierge et docteur de l’Église

  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00 avec les pompiers
  • Eglise de Rugles à 17:30 – Chapelet (Tous les 1er samedi du mois)
  • Messe anticipée à l’église de Rugles à 18:30

Dimanche 2 octobre – 27ème dimanche du Temps Ordinaire

  • Eglise de la Madeleine 9:45 – Adoration-confession
  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00
  • Eglise de la Madeleine à 18:00 – Vêpres et chapelet

Messes du 19 au 25 septembre 2022

Semaine 38

Lundi 19 septembre – S. Janvier, évêque et martyr

  • Messe à l’église de la Madeleine à 18:30

Mardi 20 septembre – S. André Kim Tae-gon, prêtre, S. Paul Chong Ha-sang, et leurs compagnons, martyrs

  • Messe chez les soeurs (matin)
  • Centre Bethléem à 16:30 – Patronage

Mercredi 21 septembre – Saint Matthieu, apôtre et évangéliste

Jeudi 22 septembre – de la férie

  • Basilique du Rosaire, installation du Père MIchel Daubanes, ancien vicaire général, recteur du sanctuaire de Lourdes à 11:15

Vendredi 23 septembre – S. Pio de Pietrelcina (Padre Pio), prêtre

  • Eglise de Bourth de 18:00 à 19:30 Réunion des parents

Samedi 24 septembre – de la férie

  • Eglise de la Madeleine à 14:00 – Adoration du saint Sacrement
  • Eglise de la Madeleine à 15:00 – Mariage Agathe Mallez et Charles Emmanuel Deveau
  • Messe anticipée à l’église de Juignettes à 18:30

Dimanche 25 septembre – 26ème dimanche du Temps Ordinaire

  • Eglise de la Madeleine 9:45 – Adoration-confession
  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00 présidée par Mgr Nourrichard et les Petits Chanteurs de St Louis
  • Eglise de la Madeleine à 18:00 – Vêpres et chapelet

Homélie de la messe de la Fête Patronale de la Saint Martin Patrons d’Ambenay, de Cintray et de Francheville du Père Julien PALCOUX

+

Fête Patronale de la Saint Martin

Patrons d’Ambenay, de Cintray et de Francheville

Frères et sœurs,

 

Avec quelques jours d’avance, nous honorons le saint  patron de notre village, St Martin, qui naquit en 316 en Pannonie à Sabaria en actuelle Hongrie. St Martin évangélisa profondément la Gaule ; c’est pourquoi bon nombre d’églises lui sont consacrées dans notre pays.  A l’occasion de la fête de St Martin, l’occasion nous est donnée de découvrir un peu plus profondément sa vie et son action, au-delà de l’image que nous avons tous qui est celle où nous voyons le saint, encore soldat, partager son manteau à l’entrée de la ville d’Amiens lors de l’hiver 338.

            St Martin était d’abord un homme de Dieu. Il naît dans une famille qui n’est pas chrétienne : son père, originaire de Pavie au nord de l’Italie, était tribun militaire de l’empire romain, c’est-à-dire, officier de l’armée romaine. Le jeune Martin, dont le prénom est étymologiquement lié à l’armée (Martin vient du Dieu latin Mars, Dieu de la guerre) est destiné à une carrière militaire un peu contre son gré. Mais, l’inclination récente que montre le jeune homme pour la foi chrétienne inquiète et agace son père qui précipite l’entrée de son fils dans l’armée : on entre normalement dans l’armée à l’âge de 17 ans ; c’est à 15 ans que Martin va faire son entrée dans l’armée.

            Envoyé en Gaule, Martin va se trouver confronté à un monde païen. C’est ici que vient se placer le récit que nous connaissons bien : Martin déchirant son manteau en deux et le remettant à un pauvre qui mourrait de froid. Mais le Christ qui l’attire de plus en plus à Lui va l’emporter sur sa carrière : Martin va quitter l’armée et, deux ans après, il va recevoir le baptême.

            Homme de Dieu, Saint Martin ne va cesser de s’opposer au culte des idoles. Homme de Dieu, St Martin  l’est encore lorsqu’il va fonder des ermitages pour pouvoir prier. Il va se mettre à l’école de St Hilaire, alors évêque de Poitiers depuis 350. Là, au côté de St Hilaire qui aura le même âge que lui, St Martin va s’opposer à l’arianisme, hérésie très répandue en Gaule à l’époque, hérésie qui conteste la divinité du Christ. St Hilaire veut faire du futur St Martin un prêtre et donc l’ordonner. Mais, c’est chose impossible car Martin a été dans l’armée. St Martin refuse donc aussi le diaconat et accepte la fonction d’exorciste.

            Mais cet homme de Dieu qui n’a cessé de chercher Dieu dans la prière comme les moines de l’époque, va accomplir sa foi chrétienne par la charité qu’on lui connait, reprenant ainsi les paroles de Jésus dans l’Evangile : « J’avais faim et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif et vous m’avez donné à boire ; j’étais nu et vous m’avez habillé. »

            Homme de Dieu par la prière, par la charité. Il est du reste intéressant de savoir qu’après avoir partagé son manteau en deux pour vêtir un pauvre, St Martin verra en songe le Christ lui apparaître vêtu du manteau qu’il venait de partager…

 

            Mais St Martin est aussi un évangélisateur redoutable. S’inscrivant dans le mouvement des moines évangélisateurs de l’époque, et plus particulièrement dans la mouvance des moines gallois débarquant sur les rivages de l’Armorique pour évangéliser la Gaule, St Martin va fonder des ermitages, lieux de prière et d’apprentissage de la vie chrétienne. Le premier à être fondé est celui de Ligugé. Plus tard, St Martin évêque, il fondera l’ermitage de Marmoutiers. Ces ermitages vont se révéler être de véritables bases stratégiques d’évangélisation. C’est à partir de ces lieux là que les campagnes vont être évangélisées. On y vit comme au temps des premiers chrétiens, mettant tout en commun et s’exerçant à la prière. St Jean-Baptiste inspire le style de vie de  ces ermites : vêtements les plus simples à l’image du grand saint qui était vêtu de poils de chameaux ; nourriture plus que frugale, à l’image de St Jean-Baptiste qui se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage.

            Avec le temps, St Martin laisse des disciples à la tête de ces ermitages et progressivement, on s’achemine vers la vie d’un monastère. Dans un premier temps, ces monastères vont vivre sous l’influence de l’église celte, grâce aux moines irlandais et gallois qui pénètrent de plus en plus dans les terres, avant d’être « rattrapés » par la règle bénédictine beaucoup plus douce et modérée.

            St Martin vit dans son ermitage à Ligugé lorsqu’en 371, l’évêque de Tours meurt. Les fidèles viennent l’enlever et le proclament, contre son gré, évêque de Tours le 4 juillet 371. Mais, devenu évêque, St Martin ne renoncera pas à son style de vie érémitique, si bien qu’il va insupporter ses autres confrères évêques qui désapprouvent ses mortifications fréquentes. Sous son épiscopat, l’évangélisation se déploie : lutte contre le culte des idoles ; destructions des sanctuaires païens, remplacés par des églises et des ermitages.

            St Martin était aussi un homme sage ; sur la fin de sa vie, à quelques jours de quitter notre terre, il est encore appelé pour rétablir la paix dans le clergé qui se divise. Il préférait mourir en paix, mais ira jusqu’au bout de sa mission illustrant la deuxième lecture que nous avons entendue :  « En effet, pour moi, vivre c’est le Christ, et mourir est un avantage. Mais si, en vivant en ce monde, j’arrive à faire un travail utile, je ne sais plus comment choisir. »

            Voici, Frères et Sœurs, rapidement esquissée la vie de notre saint patron. Que nous apprend St Martin, à nous aujourd’hui, dans le contexte ecclésial et de société qui est le nôtre ?

            St Martin nous apprend avant tout à être des hommes et des femmes de Dieu. Il nous apprend à aimer Dieu et à rechercher Dieu. Il nous apprend à être fidèle à Dieu dans la prière. Tout commence par là. La prière est le lieu où se construit la relation avec Dieu. St Martin nous apprend en outre qu’un chrétien n’est pas seulement quelqu’un qui prie, mais aussi quelqu’un qui met l’Evangile en acte et en pratique dans sa vie. Aimer Dieu et aimer son prochain. Enfin, St Martin est un exemple d’évangélisateur. Il a réussi à christianiser un pays complètement païen. Et comment cela ? En fondant des petites communautés de vie chrétienne où l’on priait, où l’on vivait la charité, où l’on s’aimait. De ce fait, ces communautés interrogeaient les gens du voisinage ; elles attiraient, parce que les gens qui y habitaient ne vivaient pas comme les autres. Ces communautés étaient le signe d’une autre réalité. Et lorsque les gens se convertissaient, alors ces communautés étaient un lieu de formation et de renforcement de la foi…St Martin nous invite à regarder comment sont nos paroisses. Sommes-nous perçus comme des communautés qui prient ? où l’on sait que l’on peut venir trouver Dieu ? des hommes et des femmes de Dieu ? Sommes-nous perçus comme des personnes qui s’aiment au sens chrétien du terme ?

            Confions à St Martin, l’Apôtre de la Gaule, notre souci de nouvelle évangélisation de notre pays, de notre société, de notre paroisse et de nos villages. Amen !

Actualités de la Paroisse - articles récents

Mgr Éric de Moulins-Beaufort de retour d’Ukraine : « nous avons rencontré des ukrainiens atteints dans leur chair, mais déterminés à mener le combat pour leur liberté. »

Au 208ème jour de guerre en Ukraine, le Président de la Conférence des évêques de France, Mgr Éric de Moulins-Beaufort, et le Secrétaire général de la Conférence des évêques de France, le père Hugues de Woillemont, ont rendu visite à son Excellence Sviatoslav Shevchuk, archevêque majeur de Kiev et primat de l’Église gréco-catholique ukrainienne. La délégation catholique française a prié avec les séminaristes gréco-catholiques de Kiev, a vu les traces laissées par les exactions à Boutcha et Irpin, a rencontré le métropolite Épiphane Doumenko, Primat de l’Église Orthodoxe d’Ukraine. Au nom des catholiques français, elle a assuré de son appui les Ukrainiens dans leur lutte pour une paix juste, et pour le bien de toute l’Europe. « Demandons à Dieu de vous accorder une paix dans la vérité et la justice, qui est la condition de l’amitié possible entre les peuples. », a dit Mgr Éric de Moulins-Beaufort….

Lire la suite

Homélie de la messe du 25ème Dimanche du TO du Père Jérôme PAYRE

Homélie 17 et 18 septembre 2022 – 25ème dimanche

Je voudrais qu’en tout lieu les hommes prient en élevant les mains, saintement…
Saint Paul exhorte, à travers son disciple bien aimé, Timothée, à prier : « faire des demandes, des prières, des intercessions et des actions de grâce pour tous les hommes, pour les chefs d’État et tous ceux qui exercent l’autorité, afin que nous puissions mener notre vie dans la tranquillité et le calme, en toute piété et dignité ».

(suite…)

Messes du 12 au 18 septembre 2022

Semaine 37

Lundi 12 septembre – Le Saint Nom de Marie

  • Messe à l’église de la Madeleine 10:00 – Suivie de la réunion funérailles

Mardi 13 septembre – S. Jean Chrysostome, évêque, docteur de l’Église

  • Rentrée pastorale des prêtres et diacres au Bec Hellouin

Mercredi 14 septembre – La Croix Glorieuse

  • Eglise de Bourth de 10:00 à 12:00 – Rentrée du Catéchisme pour tous les enfants
  • Messe à l’église de Bourth à 10:00
  • Eglise de la Madeleine à 18:00 – Chemin de croix et adoration

Jeudi 15 septembre – Notre-Dame des Douleurs

  • Messe chez les soeurs

Vendredi 16 septembre – S. Corneille, pape, et S. Cyprien, évêque, martyrs

  • Messe à l’Ehpad La Vernoline à 15:00

Samedi 17 septembre – S. Robert Bellarmin, évêque et docteur de l’Eglise

  • Eglise de la Madeleine à 9:00 – Laudes et messe
  • Eglise de la Madeleine de 10:00 à 12:00 – Ménage
  • Messe anticipée à l’église de Rugles à 18:30

Dimanche 18 septembre – 25ème dimanche du Temps Ordinaire

  • Eglise de la Madeleine 9:45 – Adoration-confession
  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00
  • Eglise de la Madeleine à 18:00 – Vêpres et chapelet

Messes du 5 au 11 septembre 2022

Semaine 36

Lundi 5 septembre – de la férie

Mardi 6 septembre – de la férie

Mercredi 7 septembre – de la férie

  • Messe à l’église de la Madeleine à 9:00 avant la récollection des catéchistes

Jeudi 8 septembre – Nativité de la Vierge Marie

  • Messe patronale à l’église de Bâlines à 18:30

Vendredi 9 septembre – S. Pierre Claver, prêtre

  • Ehpad Korian Rugles à 15:00 – Assemblée de prière ou chapelet

Samedi 10 septembre – de la férie

  • Messe à l’église de Courteilles à 11:00 (40 ans de mariage)
  • Messe anticipée à l’église de Chéronvilliers à 18:30

Dimanche 11 septembre – 24ème dimanche du Temps Ordinaire

  • Eglise de la Madeleine 9:45 – Adoration-confession
  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00

Messes du 29 août au 4 septembre 2022

Semaine 35

Lundi 29 août – Martyre de S. Jean Baptiste

  • Eglise de la Madeleine à 17:30 – Adoration du saint Sacrement et confession
  • Messe à l’église de la Madeleine à 18:30

Mardi 30 août – de la férie

  • Messe à l’église de la Madeleine à 18:30

Mercredi 31 août – de la férie

  • Messe à l’église de la Madeleine à 18:30

Jeudi 1 septembre – de la férie

  • Messe centre Bethléem – Oratoire St Gabriel à 17:00

Vendredi 2 septembre – de la férie

  • Messe centre Bethléem – Oratoire St Gabriel à 9:00
  • Ehpad La Vannerie à 15:00 – Assemblée de prière ou chapelet
  • Eglise de la Madeleine de 18:00 à 19:00 – Adoration du St Sacrement

Samedi 3 septembre – S. Grégoire le Grand, pape et docteur de l’Eglise

  • Eglise de la Madeleine à 9:00 – Laudes et messe
  • Eglise de Rugles à 17:30 – Chapelet (Tous les 1er samedi du mois)
  • Messe patronale à l’église de St Antonin à 18:30

Dimanche 4 septembre – 23ème dimanche du Temps Ordinaire

  • Eglise de la Madeleine à 9:45 – Adoration
  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00

Messes du 22 au 28 août 2022

Semaine 34

Lundi 22 août – La Vierge Marie, Reine

  • Eglise de la Madeleine à 17:30 – Adoration du saint Sacrement et confession
  • Messe à l’église de la Madeleine à 18:30

Mardi 23 août – Ste Rose de Lima, vierge

Mercredi 24 août – Saint Barthélémy, apôtre

  • Messe à l’église de la Madeleine à 18:30

Jeudi 25 août – S. Louis ; S. Joseph de Calasanz, prêtre

  • Eglise de la Madeleine à 17:30 – Adoration du saint Sacrement et confession
  • Messe à l’église de la Madeleine à 18:30

Vendredi 26 août – de la férie

  • Messe à Korian Rugles à 15:00

Samedi 27 août – Ste Monique

  • Eglise de la Madeleine à 9:00 – Laudes et messe
  • Messe anticipée à l’église de Bois-Arnault à 18:30

Dimanche 28 août – 22ème dimanche du Temps Ordinaire

  • Messe à l’église Bourth à 9:15
  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00