Les attaques des 7, 8 et 9 janvier ont donné lieu à une déferlante d’émotion et de protestations comme en atteste l’immense manifestation du 11 janvier. Le slogan « je suis Charlie », s’il témoigne d’une légitime et belle solidarité avec les victimes des tueries, est cependant jugé réducteur par bon nombre d’éditorialistes et blogueurs catholiques.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.