Lettre pastorale de Mgr Nourrichard – Septembre 2020

Messes du 30 novembre au 6 décembre 2020

Semaine 49

Lundi 30 novembreS. André, Apôtre

  • Messe à l’église Notre-Dame à 18:30

Mardi 1 décembre – Bienheureux Charles de Foucauld

  • Début de la neuvaine de l’Immaculée Conception
  • Eglise Notre-Dame à 14:00 – Adoration du Saint Sacrement et permanence pour le sacrement du pardon et confessions
  • Messe à l’église Notre-Dame à 18:30

Mercredi 2 décembre – De la Férie

  • Eglise de la Madeleine à 15:00 – Chapelet

Jeudi 3 décembre – S. François Xavier, prêtre

  • Eglise Notre-Dame à 17:30 – Adoration du Saint Sacrement et permanence pour le sacrement du pardon et confessions (prière pour les vocations)
  • Messe à l’église Notre-Dame à 18:30

Vendredi 4 décembre – S. Jean de Damas, prêtre et docteur de l’Eglise

  • Eglise Notre-Dame à 17:30 – Adoration du Saint Sacrement et permanence pour le sacrement du pardon et confessions (premier vendredi du mois)
  • Messe à l’église Notre-Dame à 18:30

Samedi 5 novembre – De la Férie

  • Messe à l’église Notre-Dame à 09:00
  • Eglise de la Madeleine à 15:00 – Chapelet

Dimanche 6 décembre – 2ème dimanche de l’Avent

  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00

Lettre pastorale de Mgr Nourrichard – Septembre 2020

Le Verbe s’est fait chair.
Que fais-tu de ton frère ?

Dieu aime sa Création. Pour sauver les hommes de la mort et du péché, le Père envoie son Fils Jésus. Il partage notre condition humaine. Il devient vraiment l’un de nous en toute chose, excepté le péché.

L’Église, dans sa prière quotidienne, à travers les différents offices religieux qui structurent le déroulement de nos journées, chante ou proclame : ” Dieu viens à mon aide, Seigneur à notre secours “.

Tout au long de l’histoire, quelles que soient les cultures ou les époques, la condition humaine demeure identique. Seules sont modifiées nos existences. Les connaissances scientifiques, les moyens techniques et industriels que possèdent les hommes leur permettent d’améliorer ou pas les conditions de vie de leurs semblables.

Celui qui s’est fait le Serviteur de tous entraîne son Église à prendre soin des hommes qui lui sont confiés.

Regardons notre humanité en vérité avec Jésus : il dénonce le mal et le péché, il soigne avec compassion l’homme blessé, il le relève, il lui ouvre un avenir porteur d’espérance.

” Moi, Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par Moi ” (Jn 14,6).

Si nous prenons le temps de l’écouter, Jésus dit au fond du cœur de chacun : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » (Mc 10,51). Au XXIème siècle, comment témoigner de l’espérance que Jésus communique aux hommes ?

Avec l’année 2020, nous sommes entrés dans une nouvelle époque de l’histoire. Notre existence est impactée par différents phénomènes. Ceux-ci nous conduisent à reconsidérer la façon dont nous vivons. Arrêtons-nous aux phénomènes les plus marquants.

Partout, à travers le monde, la violence se déchaîne. Les conflits, les guerres, le terrorisme, les attentats subsistent ! Y compris sur notre territoire. La vie a perdu son caractère sacré. On le déplore également avec les réformes sociétales et les dérives imposées en bioéthique.

Le dérèglement climatique annoncé de longue date se confirme. Il produit des dommages considérables sur la nature ainsi que la santé des hommes.

L’écologie intégrale que souhaite le Pape François n’est pas une option ! Avec la pandémie, la COVID-19 rappelle aux hommes que leurs connaissances scientifiques, leurs prouesses techniques si belles soient-elles restent limitées. Il est urgent de retrouver de l’humilité et de nous engager dans la solidarité. Nous voyons se préciser une crise économique sans précédent. Elle s’abat sur le monde entier. Une fois encore, ce sont les plus pauvres, les plus vulnérables qui sont les premiers touchés.

Bon nombre de nos concitoyens ressentent de la déception, voire expriment de la révolte dans ce contexte. Ils sont devant une quantité d’incertitudes pour leur avenir. La crise des « gilets jaunes » a révélé le manque de reconnaissance ainsi que l’abandon de bon nombre d’entre eux par les responsables de la société.

Puisque demain la vie ne sera plus comme avant, comment sera-t-elle ? Nous sommes devant une question existentielle redoutable. Sans perspective favorable, le désespoir apparaît. Le Christ donne pleinement sens à notre vie. Nous sommes invités à ” rendre compte de l’espérance qui est en nous ” (1P 3, 15).

Notre Église aujourd’hui, accuse une perte de crédit. Dans beaucoup d’endroits, les enfants catéchisés sont moins nombreux, les demandes sacramentelles sont en baisse. Les actes de pédocriminalité commis par des ministres ordonnés ont accentué une perte de confiance ainsi qu’un grand malaise chez les baptisés, et bien au-delà. Etre disciple missionnaire aujourd’hui suppose courage et persévérance. Baptisés, nous sommes appelés à vivre en vérité notre foi dans notre relation à Dieu ainsi qu’à nos frères quels qu’ils soient.

Le Pape François nous encourage à la créativité. Avec son accord, nous avons reçu cet été de la Congrégation pour le Clergé une instruction intitulée : ” La conversion pastorale “. Cette conversion pastorale concerne la communauté paroissiale qui est au service de la mission évangélisatrice de l’Église. Elle entre dans le cadre de la réflexion que nous menons sur l’aménagement paroissial ainsi que sur les fraternités missionnaires qui prennent naissance.

Comment allons-nous, avec le Christ, être concrètement une Église qui prend soin ?

Jésus, tel le Samaritain de la parabole, ne cesse de prendre soin de l’humanité et de chacun de nous en particulier. Avec lui, prenons soin de nous-même pour être en capacité de prendre soin des autres dans nos relations quotidiennes, dans nos familles, dans nos communautés, et prenons soin de celles et ceux vers qui nous sommes envoyés. Le Seigneur nous veut debout, joyeux et en marche.

Plus particulièrement, en cette année pastorale, recevons les trois orientations suivantes :

►Persévérons dans l’accompagnement des jeunes pour leur permettre de se structurer dans leur vie humaine et chrétienne, d’en être les acteurs et de s’épanouir dans leur foi au service de leurs frères.

►Dans le contexte actuel, le Conseil diocésain de pastorale au terme d’un travail de plusieurs mois a rédigé un livret sur les abus sexuels. Ce livret se veut être un outil de sensibilisation à destination de tous et une base pour la formation de tous les acteurs engagés auprès des jeunes.

►Donnons toujours plus la place aux pauvres et aux exclus, ” ils sont les destinataires privilégiés de l’Évangile ” (Benoît XVI, Discours aux évêques du Brésil, 11 mai 2007). Cette année, nous inaugurerons « l’Espace Charles de Foucault », à La Madeleine (Évreux). Cet espace sera un lieu d’accueil et de convivialité pour toutes les personnes en relation avec les différents Services diocésains, Mouvements et Associations de fidèles engagés dans le domaine de la solidarité. Il constituera un lieu ressource pour les paroisses et Mouvements.
Accentuons nos efforts pour la promotion du développement humain intégral en cette année du 5ème anniversaire de l’encyclique Laudato Si du Pape François. Accueillons favorablement les propositions qui nous seront faites par le délégué diocésain à l’écologie intégrale.

Frères et Sœurs baptisés, avec le Christ, nous poserons au milieu de nos frères des actes d’Espérance. Il nous entraine à vivre en demeurant fraternels et heureux les uns avec les autres.

Évreux, le 1er septembre 2020

En la fête de tous les Saints et les Saintes du diocèse

+ Christian NOURRICHARD

Évêque d’Évreux

Pour télécharger la lettre pastorale au format pdf, ►cliquer ici

Actualités de la Paroisse - articles récents

S’il te plaît Marie

Voici la prière de Mgr Dubost, évêque administrateur du diocèse de Lyon,
pour la neuvaine « S’il te plaît Marie »,
du 30 novembre au 8 décembre


S’il te plaît Marie,
donne-moi tes mots pour témoigner de la grandeur de Dieu au coeur de l’incroyance, cette pandémie du monde moderne.
S’il te plaît Marie,
donne-moi le courage de porter Jésus en mon coeur pour pouvoir le donner au monde.
S’il te plaît Marie,
donne-moi d’accepter de ne pas comprendre et de faire confiance à la fidélité de Dieu.
S’il te plaît Marie,
donne-moi de ne pas chercher à me rassurer et donne-moi de croire que je peux quelque chose contre la maladie simplement en te priant.
S’il te plaît Marie,
donne-moi le courage de soutenir tous ceux qui luttent et font face à la Covid…Oui, éclaire leur coeur et leur intelligence.
S’il te plaît Marie,
donne-moi le coeur du Christ pour recevoir les plus pauvres comme des frères et des partenaires.
S’il te plaît Marie,
donne-moi ton humilité pour accueillir l’Esprit, même s’il me dérange, plutôt que les balivernes qui me confortent.
S’il te plaît Marie,
élargis mon coeur aux dimensions du tien et donne-moi le sens du bien de notre cité, de notre peuple, de notre humanité.
S’il te plaît Marie,
donne-moi de ne pas avoir peur de l’incertitude ou de l’épreuve et d’être certain de la fidélité absolue de Dieu.
S’il te plaît Marie,
prends ton tambourin, chante et fais-moi danser au rythme de notre Dieu.

« Opération fromages de Noël 2020″

L’Association Notre-Dame d’Évreux vous propose à nouveau cette année, le délicieux Comté fruité d’été, affinage 15/ 18 mois, de fabrication artisanale dans un des plus hauts villages du Jura, par paquets de 500 g ou de 1 kg, ( 24,50 € le kg), que vous pourrez partager en famille ou entre amis au moment des fêtes de Noël et de fin d’année. Qualité assurée par le producteur.

Cette vente participera au financement de personnes âgées, malades, handicapées ainsi qu’à de jeunes collégiens, lycéens et étudiants qui se mettront à leur service au prochain pèlerinage diocésain à Lourdes, du mardi 20 Juillet au lundi 26 Juillet 2021.

De nouveaux protocoles d’accueil tenant compte du contexte sanitaire sont en cours d’élaboration.

La crise sanitaire implique aussi d’assurer de notre soutien, les lieux d’hébergement « Marie Saint Frai » qui accueillent les Personnes malades ou handicapées à Lourdes.

Nous comptons sur votre aide et votre solidarité sans lesquelles rien n’est possible.

N’hésitez-pas à faire profiter vos familles, voisins, proches, collègues et amis de cette belle action solidaire.

Nous proposons des morceaux d’environ 500 g ou 1 kg qui seront facturés au poids, sur la base de 24,50 euros/kg

Règlement à réception, par chèque à l’ordre de HNDE. Ne pas les rédiger avant la livraison. De coupe artisanale, les morceaux ne font pas exactement 500 g ou 1kg.

Date limite de commande : 01/12/2020 midi – Date de livraison : à partir du 20/12/2020

(suite…)

Homélie de la messe du 1er dimanche de l’Avent du Père Jérôme PAYRE

Homélie 1er Dimanche de l’Avent – 29 Novembre 2020 B

Il a donné tout pouvoir à ses serviteurs … (Mc 13).
Le temps de l’Avent débute ce dimanche. L’Avent fait grandir notre désir de la venue de Dieu, de son emprise sur le monde (Cf. Christ Roi). Il rappelle que Dieu est le maître du monde. Nous sommes invités à orienter/réorienter notre vie, nos pensées, paroles, actions, vers le vrai visage de Dieu, un père, un ami. Le temps de l’Avent célébre la venue du Rédempteur, dans la mémoire joyeuse que Dieu s’est fait homme, que le Verbe s’est fait chair (Jn 1, 14) en Jésus, à Bethléem.

(suite…)

Décision du Conseil d’État du 29 novembre 2020 : le droit a été rétabli et la raison reconnue

Par sa décision du 29 novembre 2020, le juge des référés du Conseil d’État a retenu le caractère disproportionné de la mesure gouvernementale qui limitait à 30 le nombre de personnes autorisées à assister aux cérémonies religieuses dans les lieux de culte, en relevant qu’il n’y avait pas de justification à cette interdiction absolue et générale « alors qu’aucune autre activité autorisée n’est soumise à une telle limitation fixée indépendamment de la superficie des locaux en cause ».

(suite…)

Message pastoral pour l’Avent de Monseigneur Christian Nourrichard

Chers amis,

Aujourd’hui, nous entrons dans l’Avent, temps d’attente et d’espérance.

Pendant cette année si particulière marquée par la crise sanitaire de la Covid-19, nous avons souvent eu l’impression d’attendre : attendre de pouvoir sortir de nos maisons, de retrouver nos proches, de retourner à l’école ou au travail, de reprendre nos activités… Nous avons aussi dû patienter, et patientons encore, pour célébrer les mariages, les baptêmes et pour retourner à la messe sans contraintes. Ainsi, nos vies ont été bouleversées et un sentiment légitime d’inquiétude a pu apparaître.

L’Avent est un temps d’attente profondément différent parce qu’il se vit dans l’espérance. Nous cheminons avec une certitude : la venue de notre Sauveur. Dans la joie, nous attendons la naissance de Jésus-Christ qui s’est fait homme en naissant dans une mangeoire, avec humilité et simplicité.

Aujourd’hui, revivons ce Mystère vécu à Bethléem il y a 2 000 ans !

Vous allez probablement préparer votre crèche, peut-être aurez-vous la chance de le faire avec vos enfants ou petits-enfants. La crèche a ceci de merveilleux qu’elle nous fait toucher du doigt cet événement unique et extraordinaire qui a changé le cours de l’Histoire. Je voudrais donc vous inviter à contempler avec attention chaque élément et chaque personnage. Chacun porte un sens bien particulier ; mais tous se sont mis en chemin avec la même foi car ils savaient que dans la crèche, se trouvait le Messie, l’Essentiel.

Chers amis, je vous souhaite de vivre ce temps de l’Avent à l’image de ceux qui, lors de cette Nuit Sainte, se sont hâtés vers l’Enfant-Jésus, dans la joie, la confiance et l’espérance !

Bel Avent à tous !

+ Christian Nourrichard,
évêque d’Évreux

Message