Site en reconstruction

Site en maintenance et réconstruction

Messes du 6 au 12 juillet 2020

Lundi 6 juillet – Ste Marie Goretti, vierge et martyre

Messe à l’église de la Madeleine à 18:30

Mardi 7 juillet – De la Férie

Messe à l’église de Rugles à 18:30

Mercredi 8 juillet – De la Férie

Pastorale de proximité – Visite dans l’une des familles à 18:00

Jeudi 9 juillet – S. Augustin Zhao Rong, prêtre, et ses comagnons, martyrs

Messe à l’église de la Madeleine à 9:00

Vendredi 10 juillet – De la Férie

Messe à l’église de la Madeleine à 9:00

Messe à l’EPHAD de Rugles à 15:00

Samedi 11 juillet – S. Benoît, abbé (Fête en Europe)

Messe à saint Germain de Rugles à 18:30

Dimanche 12 juillet – 15ème dimanche du Temps Ordinaire

Messe à l’église de Bourth à 9:15

Messe à l’église de la Madeleine à 11:00

Je donne à la quête

Je donne au denier

Messes du 13 au 19 juillet 2020

Lundi 13 juillet – S. Henri

Messe à l’église Notre-Dame à 19:00

Mardi 14 juillet – S. Camille de Lellis, prêtre

Messe à l’église Notre-Dame à 9:00

Messe à l’église de Rugles à 18:30

Mercredi 15 juillet – S. Bonaventure, évêque et docteur de l’Eglise

Pastorale de proximité : Visite et Messe dans une des familles en ayant exprimé le besoin 

Jeudi 16 juillet – Notre-Dame du Mont Carmel

Messe à l’église de la Madeleine à 18:30

Vendredi 17 juillet – De la Férie

Pastorale de la santé à 15:00 

Samedi 18 juillet – De la Férie

Messe à l’église de la Madeleine à 9:00

Messe à saint Germain de Rugles à 18:30

Dimanche 19 juillet – 16ème dimanche du Temps Ordinaire

Messe à l’église de Bourth à 9:15

Messe à l’église de la Madeleine à 11:00

Je donne à la quête

Je donne au denier

“La force dans l’épreuve”, les mots du Pape dans la pandémie

Un livre rassemblant huit interventions du Pape François au cours de ces derniers mois est publié en langue française par la Librairie Éditrice Vaticane et les éditions Bayard ce mercredi 8 juillet. En une centaine de pages, “La force dans l’épreuve” permet de trouver de l’espérance et du soutien en cette période de pandémie…suite

Nos familles – La Vidéo du Pape 7 – Juillet 2020

La famille a besoin d’être protégée.
Les dangers auxquels elle est confrontée sont nombreux : rythme de vie actuel, stress…

Les parents oublient parfois de jouer avec leurs enfants.
L’Eglise doit encourager les familles et être à leur côté afin qu’elles découvrent des chemins leur permettant de surmonter toutes ces difficultés.
Prions pour que les familles d’aujourd’hui soient accompagnées avec amour, respect et conseil. Et, de manière particulière, pour qu’elles soient protégées par les États.

Édito Vacances 2020

L’été : une occasion de partages variés…

Nous sommes encore marqués par l’épidémie de la COVID 19. Nous savons que nous devons demeurer vigilants. Le virus existe toujours. Cette période dramatique a toutefois permis de révéler des aspects porteurs d’espérance pour notre avenir commun. Cet été est l’occasion d’inscrire dans nos pratiques ces nouveaux modes de vie que nous appelons de nos vœux…Lire la suite

Bel été à vous !

+ Christian NOURRICHARD – Évêque d’Évreux

Homélie de la messe de Saint Pierre et Saint Paul du Père Jérôme PAYRE

Homélie 28 juin 2020 – Saints Pierre et saint Paul

Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ?
Aujourd’hui, avec Timothée qui fait sa première communion, nous nous approchons de Jésus pour affermir notre foi. La fête des Apôtres Pierre et Paul, nourrit notre foi en l’Eucharistie, les saints nous conduisent à Jésus. Avec toute l’Eglise, nous professons : Avec Toi, Jésus, notre vie n’est pas la même. A qui irions-nous Seigneur, tu as les paroles de la vie éternelle (Jn 6, 70) affirme Pierre après le discours de Jésus sur le Pain de vie, la sainte Eucharistie.

Homélie de la messe de Saint Pierre et Saint Paul du Père Jérôme PAYRE

Homélie 27 juin 2020 animation KATORIN – Notre DAME

De l’argent et de l’or, je n’en ai pas ; mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ le Nazaréen, lève-toi et marche.
Notre richesse, c’est Jésus ! Notre foi repose sur la foi et l’amour de Pierre et de Paul, dont nous célébrons le martyre. Comme Pierre et Jean, nous n’avons pas d’autres moyens pour annoncer Jésus et servir l’Eglise que de reconnaitre que Dieu est le Maitre, Jésus le Seigneur et l’Esprit saint notre vie. Notre richesse, c’est l’amour que Jésus a pour nous, un amour qui bouleverse, qui fait confiance, qui guérit, qui fortifie : m’aimes-tu ?

Feuille de messe du 12ème dimanche du T.O.

Chers paroissiens,
en cette fête du sacré Coeur de Jésus, voici la feuille de messe pour ce samedi et dimanche. A télécharger ou à imprimer, je vous rappelle le port du masque et le gel qui sera disponible à l’entrée de l’église.

Regardons Celui que nous avons transpercé et adorons Celui qui nous a tant aimés !

Père Jérôme PAYRE

L’autre appel du 18 juin

En ce jour du 5e anniversaire de la publication de l’encyclique Laudato si’, il peut être bon de rendre grâce pour le chemin parcouru par ce texte mais aussi par chacun de nous. Malgré les inerties, les pandémies, les conflits, etc.

« Dieu qui nous appelle à un engagement généreux et à tout donner, nous offre les forces ainsi que la lumière dont nous avons besoin pour aller de l’avant. Au coeur de ce monde, le Seigneur de la vie qui nous aime tant, continue d’être présent. Il ne nous abandonne pas, il ne nous laisse pas seuls, parce qu’il s’est définitivement uni à notre terre, et son amour nous porte toujours à trouver de nouveaux chemins. Loué soit-Il !

(Enc. LS par. 245)

source

Laudato Si’

Jeudi 16 juillet : Journée pour les jeunes

Journée pour les jeunes de 11 à 18 ans du diocèse à la Basilique Notre Dame de la Couture à Bernay le jeudi 16 juillet 2020 de 9h30 à 17h !! Inscris toi auprès de ton responsable d’aumônerie, de ton animatrice en pastorale ou des responsables de ton mouvement !!

Programme

Homélie de la fête du Corps et du Sang du Christ du Père Jérôme PAYRE

Homélie fête du corps et du sang du Christ – 14 juin 2020 – Jubilé d’Argent

Celui qui me mange, vivra par moi.
Vivre de Jésus, vivre pour Jésus, c’est la sainteté (Vatican II et Gaudete et exusltate).
L’Eucharistie est donnée, célébrée pour devenir des saints. Nous sommes à Capharnaüm, au bord du lac de Galilée, là où Jésus a appelé ses disciples.
La fête du Saint Sacrement fait revivre le mystère du jeudi saint à la lumière de la résurrection.
La fête Dieu ravive notre foi en la présence vivante, lumineuse de Jésus dans l’Eucharistie, adorée, célébrée, reçue et vécue. Au Cénacle, le jeudi saint, Jésus se donne par amour dans l’Eucharistie et le sacerdoce. Célébrer un jubilé sacerdotal en cette solennité est une vraie grâce, un précieux soutien du Seigneur, une exigence, car l’Eucharistie contient tout le trésor de l’Eglise, le Christ Sauveur (Presb.ordinis 5).

Paroisse : Feuille de messe du dimanche de la fête du Corps et du Sang du Seigneur

Chers paroissiens,

Voici la feuille de messe pour ce dimanche les conditions sanitaires ne changent pas encore, nous n’imprimons pas les feuilles que tous peuvent toucher. Merci donc de venir avec votre feuille imprimée ou sur les téléphones, tablettes et ordinateurs ! pensez aussi à votre masque et au gel.
Belle fête du saint Sacrement 

Père Jérôme PAYRE

Vendredi 19, à 18 h 30, en la fête du Sacré Coeur, notre évêque célébrera à la cathédrale une messe pour les personnes décédés pendant le confinement.

Compassion pour le monde – La Vidéo du Pape 6 – Juin 2020

Là où il y a de la douleur, là où il y a de la souffrance, là où il y a des épreuves, le Cœur de Jésus est là. Personne n’est seul. Le message du pape François nous rappelle qu’il existe un chemin pour aider quiconque en a besoin. Un chemin pour se connecter avec le Cœur de Jésus, avec son style et ses gestes, et qui conduit à incarner dans la vie une mission de compassion pour le monde. Il nous exhorte à nous approcher de ce chemin du cœur car il est capable d’accueillir « tout le monde dans la révolution de la tendresse  

Vous pouvez découvrir son appel vidéo de ce mois et prier pour cette intention: pour que tous ceux qui souffrent trouvent des chemins de vie, en se laissant toucher par le Cœur de Jésus…Suite

+

Saint Just, saint patron de Bourth

15 ème  dimanche du Temps ordinaire

Chers frères et sœurs,

 

Connaissez-vous votre saint patron ? St Just, en latin Justus (celui qui aide)  était évêque de Lyon au IVème siècle. Issu d’une famille aristocratique, il naît à Tournon sur les bords du Rhône. Formé à l’école de St Paschase, archevêque de Vienne, il devient tout d’abord diacre de cette même église avant d’être élu évêque par les fidèles de la capitale des Gaules.

            Je voudrais vous faire connaître quelques aspects de sa vie à travers l’Evangile que la liturgie nous donne en ce 15 ème dimanche du Temps ordinaire.

L’Evangile que nous venons d’entendre nous redit cette vérité, propre à l’Eglise Catholique, à savoir que le Seigneur appelle qui Il veut pour assurer la mission de gouvernement de l’Eglise. St Marc dit très simplement : « Jésus appelle les Douze. » La première lecture nous redisait l’origine du prophète Amos que le Seigneur avait appelé à sa suite : il était bouvier. L’appel à la mission, au ministère, dépend de la libre initiative de Dieu. St Just s’inscrit dans une période bien particulière où l’appel de Dieu pour gouverner son Eglise passait, à cette époque,  très souvent par le peuple de Dieu. C’est le peuple de Lyon qui réclame Just pour qu’il devienne leur pasteur. Tout comme le peuple de Tours captura St Martin pour qu’il devienne leur évêque. Fêter en ce jour St Just nous conduit à honorer le peuple de Dieu qui parfois est bien plus ouvert et perméable aux inspirations divines que ne peut l’être la hiérarchie ecclésiastique.

L’Evangile nous présente une deuxième caractéristique du pasteur que Jésus appelle et de la mission qui lui est confiée : « Il leur donnait pouvoir sur les esprits mauvais. » écrit St Marc. Il s’agit ici évidemment d’une allusion aux pouvoirs sacramentels. Mais, on peut l’entendre différemment, à la lecture de la vie de St Just. St Just eut, dans son épiscopat, à affronter et à combattre l’hérésie arienne, l’hérésie qui contestait la divinité de Jésus. C’est ainsi que l’on retrouve St Just comme participant au concile d’Aquilée en 381. Ce  concile était demandé par les Ariens qui voulaient que l’Eglise revienne sur la condamnation des thèses ariennes. Mais St Ambroise s’opposa à la tenue d’un concile général et permit la tenue d’un concile provincial auquel St Just participa parmi les 32 évêques issus de la Gaule. Il exprima son refus de l’arianisme et condamna les évêques ariens Pallade et Sécondien. La charge d’évêque comporte donc aussi la mission de s’opposer aux esprits mauvais afin de sauvegarder l’orthodoxie de la foi catholique. C’est une des missions des évêques : préserver le peuple de Dieu de l’erreur et de la corruption de la foi.

Dernière caractéristique que je retiens propre à la charge pastorale évoquée dans l’Evangile qui rejoint la vie de notre saint patron : « Il leur prescrivit de ne rien emporter pour la route si ce n’est un bâton ; de n’avoir ni pain, ni sac, ni sandales. » Je vais revenir sur ces conditions d’exercice de la mission apostolique. Mais elles rejoignent de manière étonnante un aspect de la vie de St Just. Lorsqu’il  revient du concile d’Aquilée, il vécut comme un échec le fait de n’avoir pu éviter le lynchage d’un homme qui avait trouvé protection dans sa cathédrale. En conséquence, il abandonna sa charge pastorale et partit faire pénitence en Egypte dans le désert de Scété où il se retira dans un monastère comme simple moine. Il refusa de revenir dans son diocèse alors qu’on venait le rechercher. Les Lyonnais réussirent à rapatrier son corps une fois mort et il fut enseveli dans la basilique des Macchabées qui devint la basilique Saint-Just.

Alors, pourquoi une dévotion à St Just à Bourth ? Eh bien, ce sera l’objet de l’homélie de l’année prochaine.

Je voudrais revenir sur les conditions de la mission apostolique que Jésus présente dans l’Evangile de ce jour. Elles sont particulièrement rudes : « Il leur prescrivit de ne rien emporter pour la route si ce n’est un bâton ; de n’avoir ni pain, ni sac, ni sandales, ne prenez pas de tunique de rechange. » Jésus appelle ici à une simplicité de vie. Cette simplicité, cette pauvreté évangélique, garantit le fait que les appelés ne cherchent pas d’abord leur propre intérêt, leur propre confort, mais qu’ils recherchent l’accomplissement de la mission qui leur a été confiée. Cette pauvreté est la garantie que l’œuvre qui va s’accomplir est l’œuvre de Dieu et non celle des hommes. Elle favorise un abandon et une remise confiante entre les mains de Dieu qui ordonne et dispose toute chose. Et surtout, cette pauvreté, elle appelle à un discernement. En fait, dans l’exercice de la mission, tout n’a pas la même importance. Il y a un discernement à effectuer, des choix à faire. Aujourd’hui, en raison notamment du nombre de prêtres moins important, nous connaissons dans certains domaines de la pastorale des conditions d’exercice de la mission plus difficiles et plus arides. Ces conditions nous rendent plus pauvres dans l’exercice de la mission apostolique et appellent un discernement plus aigü. C’est le travail de l’équipe pastorale et des équipes locales. Pour notre part, en maintenant ce qui nous paraît essentiel, c’est-à-dire la célébration des messes dans l’ensemble des églises de la paroisse, nous honorons comme priorité le renforcement du catéchisme, ré-ouvrant au maximum des premières années de catéchisme dans le maximum de villages et nous essayons de réveiller la majorité des chrétiens endormis, d’autant plus exigeants avec l’Eglise qu’ils sont moins pratiquants. Dans ce travail de réveil que nous entreprenons, nous souhaitons aussi aider les mentalités à changer par rapport à la déchristianisation. Les églises sont faites pour être ouvertes et non fermées. N’importe qui doit pouvoir venir prier à l’église. Nous travaillons à ce que les paroissiens se connaissent mieux et s’apprécient mieux permettant ainsi de redécouvrir l’aspect familial et communautaire de l’Eglise qui fait que toute personne, quelle que soit son âge, son statut, sa génération puisse se sentir en famille.

Tels sont les choix que nous faisons. Mais ces derniers, qui portent du fruit d’ailleurs, présupposent que l’on consente à la situation actuelle ; que l’on fasse le deuil des nostalgies d’il y a quelques années pour pouvoir, à l’écoute de l’Esprit-Saint et du Christ, en communion avec le pasteur de la paroisse, agir réellement et efficacement dans la réalité telle qu’elle est. Confions tout ce travail et ce discernement spirituel et pastoral à l’intercession de notre saint évêque de Lyon, St Just. Amen !

Contact rapide

Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil

Communauté de Saint-Germain de Rugles 

Communauté de Verneuil sur Avre 

Communauté des Six Clochers – Bienheureuse Euphrasie Brard 

Centre paroissial BETHLEEM