Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil » Blog et Site Internet

Homélie de la messe du 3ème dimanche de l’Avent du Père Jérôme PAYRE

Homélie 3ème dimanche de l’Avent 15-16 décembre 2018 – C

A la triple question « Que devons-nous faire ? », Paul répond « Soyez dans la joie, le Seigneur est proche ! »
Saint Paul continue de nous guider en ce temps de l’Avent. Quand Paul écrit ces versets aux Philippiens, il ne veut pas parler de Noël, de la naissance de Jésus. Quand Paul enseigne « le Seigneur est proche », il nous invite à accueillir le Christ dans notre vie, nos familles, notre monde… Car c’est sûr, le Seigneur vient. A travers ces textes, nous entrons dans le sens profond de l’Avent : Attente, conversion, joie !
1 – Le temps de l’attente
Chaque année, le temps liturgique de l’Avent nous fait contempler non pas Jésus qui va naître, non pas les nombreuses années de l’Ancien Testament, mais la présence certaine dans notre monde du Sauveur. Et depuis la naissance de Jésus à Bethléem, depuis la venue dans notre monde du Fils bien-aimé du Père, depuis sa mort violente sur la croix et sa résurrection, nous préparons son retour, nous attendons qu’il règne totalement sur nous, en nous ! C’est pourquoi, chaque jour, nous prions : « Père, que ton règne vienne ! ».
Attendre le Sauveur qui vient dans sa gloire, qui vient pour nous renouveler, c’est une vraie source de joie. Le prophète Sophonie invite, au 7ème siècle, le peuple d’Israël à se mettre au service du Seigneur qui règne sur son peuple et dans l’histoire. Un jour le Seigneur dira non seulement à chacun de nous « j’ai en toi ma joie et mon allégresse ! » mais à toute l’Eglise. Déjà, au baptême, la voix du Père s’est fait entendre pour Jésus et le Peuple : « Tu es mon enfant bien-aimé ! » (Mc 1)
2 – La conversion
La triple question « que devons-nous faire ? », dans sa répétition, nous enseigne la soif des foules, de ces hommes, de ces soldats, à changer de vie. La prédication de St Jean Baptiste est une proclamation publique d’un message de repentance, de conversion, en vue du pardon des péchés. Personne n’est exclu du Salut. Jean-Baptiste invite la foule à partager avec qui est dans le besoin, la nécessité ; aux collecteurs d’impôts, il demande l’honnêteté et aux soldats d’être justes et dans la vérité.
Mais Jean sait qu’il ne peut réaliser lui-même ce pardon. Il invite à regarder Jésus, le Fils de Dieu venu en ce monde chercher et sauver ce qui était perdu (Lc 19, 10). Jean désigne l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde et qui donne par sa vie, la joie au monde.
Ce sera aussi la question des foules au matin de la Pentecôte (Ac 2), lorsque St Pierre annonce que Jésus crucifié est ressuscité, qu’Il est le Messie attendu par le peuple juif : « Ce Jésus que vous avez crucifié, Dieu l’a ressuscité. » Et l’Esprit Saint promis par le Père, l’Esprit qui crée en nous un coeur nouveau capable désormais d’aimer à la manière de Jésus, cet Esprit est donné à toute l’Eglise. C’est la réalisation annoncée par le prophète Joël « Voici venir le temps où je répandrai mon Esprit sur tous les hommes, vos fils et vos filles prophétiseront… » (Ac 2, 17).
3 – Soyez dans la joie !
L’appel que lance St Paul est audacieux, voire scandaleux pour beaucoup de nos contemporains. La joie chrétienne est d’abord un acte de foi. « Le Seigneur est proche ». C’est la raison de notre joie. Mais la joie chrétienne jaillit de la foi, de la rencontre avec Jésus Sauveur : Dieu est venu visiter le monde nous le connaissons, avec ses violences, ses mensonges, ses erreurs, ses réussites, son espoir. C’est un peu en nous encore l’Ancien Testament, Dieu a du travail. Reconnaissons que nous sommes aussi traversés par ces égarements, ces oublis de Dieu, de la fraternité, de la communion entre nous.
Dans La Joie de l’Evangile (2013), le Pape écrit : « Avec Jésus, la joie naît et renaît toujours » (EG1) et « personne n’est exclu de la joie que nous apporte le Sauveur « (EG3) Jésus est notre joie ! Jésus est proche par sa tendresse, son pardon, sa miséricorde infinie, il est si patient avec nous. Nous le rencontrons dans cette Eucharistie

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Votre mail n'est jamais publié ou partagé ! Les champs marqués * sont requis *

*

*

*

T e x t e s   d u   j o u r
H o r a i r e s   d e s   m e s s e s
I N F O