Que retiendra-t-on du voyage de François en Turquie ? Des gestes forts et des interventions clés.

C’était un geste étonnant et inattendu : voir le patriarche Bartholomée poser sa main sur la tête de l’évêque de Rome et y déposer un baiser, lors de la prière œcuménique à l’église patriarcale Saint-Georges. Sans oublier les nombreuses interventions du Pape en faveur des chrétiens du Moyen-Orient et de la paix, sur la liberté religieuse, la nécessité du dialogue interreligieux et bien sûr, l’œcuménisme entre les Églises. Incontournable : sa splendide catéchèse sur l’Esprit Saint, qui façonne et conduit l’Église. Morceaux choisis d’un déplacement essentiel.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.