Homélie de la messe du 32ème dimanche du Temps Ordinaire du Père Jérôme PAYRE

Homélie de la messe du 32ème dimanche du Temps Ordinaire du Père Jérôme PAYRE

Homélie 32ème Dimanche – A – 8 Novembre 2020

“Veillez donc car vous ne savez ni le jour ni l’heure” (Mt 25, 13)
Au milieu de la nuit, le Seigneur, Époux de l’Église, vient, comme c’est au milieu de la nuit qu’Il fit sortir d’Égypte son peuple (Ex 12). C’est la nuit que l’Époux vient nous conduire à la salle de noces. Voilà le Royaume : être présent(e) au Seigneur vivant.
Des nuits, il y en a de diverses sortes, et comme le dit le Pape François dans sa méditation du 27 mars, la pandémie et ses conséquences sont une nuit pour notre monde.

1 – Pourquoi veiller ?
Parce que Jésus nous le demande. C’est une bonne raison. Jésus demande à ses disciples de veiller. Il le fera, au soir du Jeudi Saint, en prenant avec lui Pierre, Jacques et Jean. A Gethsémani, le Sauveur prie son Père et demande aux disciples de veiller, car “la chair est faible. Veillez pour ne pas entrer en tentation !” Veiller pour ne pas céder aux assauts de Satan, qui cherche à nous assoupir, à nous endormir, par des doctrines erronées, des nouvelles qui tournent en boucle qui nous angoissent, nous découragent devant la situation du monde : “À quoi bon ? ” entend-on parfois.
Nous veillons parce que nous ne savons pas quand le Seigneur viendra, c’est notre foi : le Seigneur vient dans les sacrements aujourd’hui (certes, c’est plus compliqué avec le confinement) et le Christ vient pour rassembler l’humanité rénovée, libérée du péché et il la présentera à son Père.
Notre vie chrétienne est une marche à la rencontre de Jésus Seigneur, l’Époux qui vient, qui nous désire avec lui, dans la salle des noces. Tout est prêt pour les noces, l’Époux nous attend nous ouvrira, car ceux qui se sont endormis, Dieu les remmènera avec lui (1Th 4).
2 – Comment veiller ?
Avec de l’huile ! Sages ou insensées, les jeunes filles – qui représentent l’Église, chacun de nous – ont une lampe, mais toutes n’ont pas de réserve d’huile. La lampe (comme les talents dimanche 15) ne suffit pas. Ce qui manque, c’est l’huile. L’huile permet l’onction, geste biblique. L’onction, c’est le geste liturgique qui donne l’Esprit Saint. Pensons à l’onction de Saint Chrême au Baptême (tu es membre du Corps du Christ, tu participes à sa dignité de prêtre de prophète et de Roi, à la Confirmation (sois marqué de l’Esprit Saint, le don de Dieu) et à l’Ordination. “Les lampes s’éteignent” L’Esprit Saint est encore là, prêt à embraser, illuminer les coeurs pour la rencontre avec le Seigneur. Comment vivifier notre foi en l’Esprit Saint, la vive flamme d’Amour de St Jean de la Croix ? En faisant un acte de foi. “Je crois, Esprit Saint que tu es Seigneur, tu donnes la vie (Credo). Tu me vivifies, tu demeures en moi pour que je ressemble à Jésus et tu
construis l’Eglise. Tu es ma force pour vivre comme Jésus. » L’Esprit Saint n’est jamais loin de celui qui l’appelle. Adorons l’Esprit Saint qui nous a faits enfants de Dieu ! Il dirige notre prière, nous rend acteurs du Royaume ; Il a parlé par les prophètes et nous révèle le visage et les actions de Dieu dans l’Écriture. L’Esprit Saint est l’artisan de notre sainteté, nous pousse à faire le bien sans relâche, même en ce nouveau confinement.
3 – Avec qui veiller
La période que nous vivons nous prive de prière liturgique, communautaire. Nous prions avec toute l’Église : “Notre Père…” Nous veillons avec ceux qui nous sont chers, ceux qui nous demandent de prier avec et pour eux. Le Pape François insiste sur cette “veille fraternelle”, cette “vigilance” les uns sur les autres. Non pas “surveiller” mais “veiller sur”. « Joseph est “gardien” parce qu’il sait écouter Dieu, il se laisse guider par sa volonté, et justement pour cela il est encore plus sensible aux personnes qui lui sont confiées ; il sait lire avec réalisme les évènements, il est attentif à ce qui l’entoure, et il sait pendre les décisions les plus sages. En lui, chers amis, nous voyons comment on répond à la vocation de Dieu, avec disponibilité, avec promptitude, mais nous voyons aussi quel est le centre de la vocation chrétienne : le Christ ! (inauguration du pontificat 19/03 2013)

Actualités de la Paroisse - articles récents

La Conférence des évêques de France dépose un référé liberté

Dans sa déclaration du jeudi 26 novembre, le Premier ministre a annoncé une jauge de 30 personnes pour les célébrations religieuses dès ce dimanche. Cette jauge n’est ni compréhensible ni acceptable en l’état. En conséquence, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France (CEF), réuni hier soir, a décidé de déposer un référé liberté au Conseil d’État dès ce matin, les évêques estimant qu’ils ont le devoir de veiller à la liberté de culte dans notre pays.

Les réactions nombreuses reçues de fidèles, y compris d’autres religions, nous poussent à demander que le droit soit dit. Par ailleurs, un rendez-vous est prévu dimanche 29 novembre à 18h avec le Premier ministre. Participeront à cette rencontre : Mgr Éric de Moulins-Beaufort, Président de la CEF, Mgr Dominique Blanchet et Mgr Olivier Leborgne, vice-présidents, ainsi que deux autres évêques et le Secrétaire général de la CEF, le Père Hugues de Woillemont. Ils espèrent que ce rendez-vous sera enfin un vrai moment de concertation.

Dans l’attente de l’aboutissement de ces deux démarches, les règles fixées par le Premier ministre sont en vigueur même si nous sommes tous conscients des grandes difficultés dans lesquelles ces décisions gouvernementales placent les fidèles.

Puisse le recours au droit contribuer à apaiser les esprits. Il est clair pour nous tous que la messe ne peut pas devenir un lieu de combat et de revendication mais rester un lieu de paix et de communion.

Le premier dimanche de l’Avent doit nous tourner paisiblement vers le Christ qui vient.

Communiqué en PDF

L’Église fait face au second confinement

Messes Avent 2020

Chers paroissiens,
Comme annoncé dans le mail précédent, voici la programmation des messes… pour les semaines à venir, dans la limite de 30 au moins pour ce premier dimanche….

Comme nous l’avions programmé et je m’en réjouis, nous pourrons célébrer dimanche à 11 heures la confirmation de 5 paroissiens, qui désirent vivre plus pleinement de l’Esprit saint et donc être disponibles pour étendre le règne du Christ.

Je compte sur votre prière, pour Laura, Anastasia, Hélène, Paul-Alexandre et Merwann.
Ils sont, ainsi que leur famille, parrain ou marraine et les servants d’autel, prioritaires pour participer à la messe, ainsi que les personnes en charge de la préparation de l’église et de l’animation.

C’est pourquoi, en concertation avec le Père Floribert, que je remercie, j’ai décidé de célébrer une messe samedi soir à 18 h 30 et dimanche à 9 h 30 à la Madeleine, pour permettre aux quelques uns d’entre vous qui le désirent vivre de l’Eucharistie. 

A cette heure, je ne connais pas les indications pratiques du protocole sanitaire en place. Je vous remercie de l’accueil que vous ferez dans les dimanches à venir aux consignes données.Je ne peux que faire appel à votre patience, déjà bien mise à l’épreuve. Je le sais !

Je verrai dans les semaines à venir si nous pouvons étendre les propositions de prière et de messes. En semaine, nous sommes toujours très loin des 30 personnes. Alors, si vous hésitez,, profitez des messes de semaine… le Seigneur est là, Il nous attend dans le sacrement de son autel !
Comptez sur ma prière, pour que le Seigneur nous donne la joie de nous retrouver pour Le célébrer, L’adorer et Le servir de tout notre coeur.

Bel Avent !

Père Jérôme PAYRE

Prier chez soi le 1er Dimanche de l’Avent

Chers paroissiens, 

Voici un premier message ce soir. C’est celui de notre vicaire général, transmettant les documents pour prier. Je me permets de pointer le montage sur la crèche, que certains vont peut être reconnaitre 🙂 !
Dans un autre message je vous communiquerai les heures des messes pour samedi et dimanche, sur la paroisse. Et je vous inviterai aussi à noter les heures des messes de semaine….où jamais nous ne sommes 30 personnes…. Donc, on a de la place !!!
Demain, nous fêtons La Vierge Marie, dans son sanctuaire de la Rue du Bac, à la médaille miraculeuse.O Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recourt à vous !

Père Jérôme PAYRE

Aux prêtres, diacres, …  et diocésains

Comme vous le savez, à nouvelle année liturgique,…nouvelles mesures applicables pour nos célébrations ! Même si elles ne sont pas sans poser de problèmes, nous nous en réjouissons !

A partir de ce samedi 28 novembre, la célébration des messes avec assemblée est donc possible, dans la limite de 30 personnes. Pour des raisons diverses, il nous a semblé bon de continuer à vous proposer, au moins pour ce week-end, divers supports pour notre prière. Que les Services de la Communication, de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle et du Web direct de la Cathédrale en soient vivement remerciés !

Vous trouverez donc ci-joint, pour ce 1er dimanche du temps de l’Avent une proposition de célébration pour chez soi. Le lien pour participer à la célébration eucharistique à la Cathédrale d’Evreux est le suivant : https://evreux.catholique.fr/agenda/fetes-et-celebrations/messe-en-direct-du-1er-dimanche-de-l-avent-AB

D’autre part, de multiples propositions nous sont faites par le P. Jérôme Payre. Vous les trouverez directement sur le site internet diocésain, par le lien suivant : 

https://evreux.catholique.fr/actualites/Covid-19-et-diocese/prier-pendant-ce-temps-de-retraite-forcee

Il s’agit :

  • d’une lettre de sa part,
  • d’un montage sur « La crèche, un moyen pour prier »,
  • d’une proposition de prière d’adoration du Saint Sacrement,
  • du texte de l’audience du Pape François du 18 novembre
  • différentes prières devant la Crèche.

Bon temps de l’Avent à tous ! En union de prière fraternelle,

P. Michel DAUBANES
Vicaire Général

Jauge à 30 personnes ce dimanche : une mesure qui demeure irréaliste et inapplicable

C’est avec regret que la Conférence des évêques de France (CEF) apprend que la jauge de 30 personnes par lieu de culte pour les célébrations est maintenue pour ce dimanche. Après l’appel du Président de la République à l’issue de son discours du mardi 24 novembre, elle attendait une rectification de cette mesure et la mise en place d’une « jauge réaliste » dès ce 28 novembre. Il n’en est rien !

(suite…)

La CEF attend une jauge réaliste pour le nombre de fidèles autorisés aux célébrations publiques

Suite à l’incompréhension manifestée par les catholiques et d’autres quant au nombre de 30 personnes autorisées à assister à une célébration publique à partir du 28 novembre, le Président de la CEF, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, et le Président de la République, M. Emmanuel Macron, ont eu un échange téléphonique hier soir, 24 novembre.

Il ressort qu’une jauge réaliste, tout en restant stricte, sera définie d’ici jeudi matin pour une mise en application en deux étapes : samedi 28 novembre puis après la réévaluation du 15 décembre.

C’est dans cette perspective que la CEF continue son dialogue avec les services du Premier Ministre et du Ministre de l’Intérieur.

Communiqué CEF du 25/11/20

(suite…)

Entrée en Avent

Pendant l’Avent, les chrétiens préparent la venue du Fils de Dieu.

Du 29/11/2020 au 25/12/2020

C’est aussi l’entrée pour les catholiques dans une nouvelle année liturgique. Nous commençons l’année B

En savoir +