3 février, saint Anschaire, évêque de Brême et Hambourg : 8 sept 801 à Corbie en Picardie – 3 février 865 à Brême en Allemagne.

3 février, saint Anschaire, évêque de Brême et Hambourg : 8 sept 801 à Corbie en Picardie – 3 février 865 à Brême en Allemagne.

Saint Anschaire, évêque de Brême et Hambourg : 

8 sept 801 à Corbie en Picardie – 3 février 865 à Brême en Allemagne.

 

Anschaire ou Anskar ou Oscar naquit le 8 septembre 801 à Fouilloy, près de Corbie, en Picardie. Il perdit sa mère à cinq ans. Son père, retenu par ses fonctions à la cour de Charlemagne, le confia aux religieux de l’important monas­tère de Corbie. Elevé aux saints Ordres, il enseigna d’abord dans ce même monastère, puis dans le nouveau Corbie de Saxe, fondé à la suite des con­quêtes de Charlemagne (823).

 

Sur ces entrefaites, le roi de Jutland, chassé de ses Etats par les « terribles Nor­mands », s’était réfugié à la cour de Louis le Débonnaire, et y avait reçu : le baptême. Lorsqu’il rentra dans son royaume, il demanda au roi de France quelques missionnaires zélés pour l’accompagner et l’aider à ache­ver la conversion de son peuple. Anschaire fut le seul qui voulut d’abord accepter ce poste (826). Il trouva ensuite un compagnon dans la per­sonne d’Autberg. A eux deux ils convertirent un grand nombre de païens. Ils ouvrirent un séminaire pour y former des collaborateurs : les premiers qui y furent reçus étaient des jeunes gens rachetés de l’esclavage ; il s’y joignit quelques jeunes personnes de condition libre. Ce fut de cette pé­pinière que sortirent les premiers évêques de la Suède et du Danemark.

 

En 829, le roi de Suède, à son tour, fit demander à Louis le Débon­naire des missionnaires pour évangéliser son royaume. Le roi fit venir Anschaire du Danemark et le chargea de cette mission en Suède. Le vais­seau qui portait les nouveaux missionnaires fut totalement pillé par les pirates ; plusieurs des religieux découragés parlaient de retourner en Saxe. Mais Anschaire parvint à remonter leur courage. Dieu bénit leurs travaux : la moisson recueillie fut si abondante qu’à peine avait-on le temps d’instruire tous ceux qui demandaient le baptême.

Ravi des progrès que la foi de Jésus-Christ faisait dans ces contrées et désireux de donner plus de stabilité à ces nouvelles chrétientés, Louis le Débonnaire exécuta le plan de son père, Charlemagne, en établissant un siège métropolitain à Hambourg (834). Cardant pour lui le Dane­mark et le nord de l’Allemagne, Anschaire confia la Suède à son parent Gauzbert, construisit sa cathédrale à Hambourg, et y créa un monastère qu’il peupla de religieux venus de Corbie. La prise et le pillage de la ville de Hambourg par les Normands, en 845, ne le découragèrent pas.

Le siège de Brême étant devenu vacant, Louis le Germanique le réunit à celui de Hambourg, sous l’administration unique d’Anschaire.

 

Dans le nord, Gauzbert avait été chassé de Suède par une émeute.

Anschaire n’hésita pas à aller lui-même rétablir les choses ; son zèle y eut le plus grand succès. Après avoir établi de bons ministres pour y continuer l’œuvre du Seigneur, il rentra à Brême.

L’apôtre n’avait point absorbé en lui le religieux, et les fonctions épiscopales n’avaient pas diminué ses austérités. Anschaire suivait en cela l’exemple de saint Martin, qu’il s’était proposé comme modèle. Comme saint Rembert (4 février), son disciple, successeur et biographe, se risquait un jour à lui parler de ses miracles qu’il avait opérés par ses prières et l’onction de l’huile sainte, il disait que : s’il avait quelque crédit auprès de Dieu, il ne lui demanderait qu’un seul miracle, celui de devenir un homme de bien.

 

Saint Anschaire rendit son âme à Dieu à Brême le 3 février 865, il y a 1150 ans

 

Le protestant Münter a dit de lui : des églises et des couvents lui ont été dédiés ; des fêtes ont été instituées en son honneur, et quoique le protestantisme ait renversé ses autels, il ne serait pas juste que la mé­moire d’un homme qui a été le bienfaiteur de tant de générations fût oubliée

Il n’est que juste aussi de rappeler que l’Apôtre de la Suède et du Danemark est une des gloires de la France missionnaire.

* * *

Dans l’ordre de la nature, Dieu pourvoit à tout : les êtres se multiplient d’eux-mêmes. Mais les âmes, Dieu ne leur donne la vie surnaturelle que par la main du prêtre. « Comment croira-t-on en Celui dont on n’a pas entendu parler ? Et comment en entendra-t-on parler s’il n’y a pas de prédicateur ? » (Rom. X. l)  Si nous ne voulons pas le salut des infidèles, ils ne seront pas sauvés. Le doux saint François de Sales disait en parlant de la prédication apostolique : « il ne faut pas s’en mêler si l’on n’est résolu à mille travaux et à mille traverses. »

Actualités de la Paroisse - articles récents

Annonces

Chers paroissiens

Dans l’attente des nouvelles mesures gouvernementales et épiscopales, voici quelques soutiens de notre prière !

Père Jérôme PAYRE

Semaine du 22 au 28 novembre
Afin de rester unis dans la prière, la messe est célébrée cette semaine à 18 h 30, sauf jeudi à 10 heures.

Chapelet
15 h à la Madeleine
Mercredi 25 novembre
Samedi 28 novembre

Pour laisser le Christ régner sur nous
et préparer le temps de l’Avent

Adoration du saint Sacrement et
permanence pour le sacrement du
pardon et les Confessions
14 h église Notre Dame
Mardi 24 novembre
‘ Jeudi 26 novembre
‘ Vendredi 27 novembre

Dans l’attente des orientations du gouvernement et de nos évêques…

Homélie de la Solennité du Christ Roi de l’Univers du Père Jérôme PAYRE

Homélie Solennité du Christ Roi – 22 Novembre 2020

Venez les bénis de mon Père. Recevez en héritage le royaume préparé pour vous (Mt 25)
C’est l’ultime enseignement de Jésus, avant d’entrer dans la Passion et de vivre la Résurrection.
Au début de son ministère, Jésus, dans les Béatitudes, avait proclamé heureux ceux qui voulaient le suivre, le recevoir et l’imiter, Lui, le pauvre, le doux, l’affamé, le miséricordieux, le coeur pur, le persécuté ! Dans cet enseignement, Notre Seigneur juge, rassemble, lance un appel : “Venez !”

(suite…)

Messe en direct de Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l’Univers

En raison du coronavirus Covid-19 et du reconfinement, la messe de ce dimanche est célébrée en direct depuis la cathédrale par Mgr Nourrichard, notre Évêque.

Les Services de la Communication et de la PLS poursuivent leurs efforts pour alimenter notre vie de prière. Grand merci à Mme Jacotte Faivre du Paigre et au P. Jérôme Payre pour leurs contributions, sans oublier l’équipe technique de la Cathédrale pour la diffusion de la messe dimanche !

Vous trouverez donc ci-joint, pour cette 4ème semaine de confinement (en priant pour que ce soit la dernière !), la proposition de célébration pour la fête du Christ Roi de l’Univers. Par ailleurs, je vous rappelle le lien pour participer à la célébration eucharistique à la Cathédrale d’Evreux : https://evreux.catholique.fr/agenda/fetes-et-celebrations/messe-en-direct-du-Christ-Roi

D’autre part, comme pour les semaines précédentes, différentes propositions nous sont faites par le P. Jérôme Payre. Pour ne pas encombrer nos boites mails, vous les trouverez directement sur le site internet diocésain, par le lien suivant : https://evreux.catholique.fr/actualites/Covid-19-et-diocese/prier-pendant-ce-temps-de-retraite-forcee Il s’agit :

  • d’un message du P. Jérôme Payre intitulé « SDPLS 18 novembre »,
  • d’une méditation de la Parole de Dieu du Christ Roi effectuée par les Sœurs Passionnistes de Croisy,
  • d’une proposition de prière d’adoration ainsi que des Complies de ce jeudi soir,
  • d’une invitation du Pape François à participer à l’adoration eucharistique mondiale du samedi 21 novembre
  • d’une lectio divina pour le Christ Roi.

Restons unis dans la prière et l’attention fraternelle. Et bonne fête du Christ Roi de l’Univers !

P. Michel DAUBANES
Vicaire Général

« Opération fromages de Noël 2020″

L’Association Notre-Dame d’Évreux vous propose à nouveau cette année, le délicieux Comté fruité d’été, affinage 15/ 18 mois, de fabrication artisanale dans un des plus hauts villages du Jura, par paquets de 500 g ou de 1 kg, ( 24,50 € le kg), que vous pourrez partager en famille ou entre amis au moment des fêtes de Noël et de fin d’année. Qualité assurée par le producteur.

Cette vente participera au financement de personnes âgées, malades, handicapées ainsi qu’à de jeunes collégiens, lycéens et étudiants qui se mettront à leur service au prochain pèlerinage diocésain à Lourdes, du mardi 20 Juillet au lundi 26 Juillet 2021.

De nouveaux protocoles d’accueil tenant compte du contexte sanitaire sont en cours d’élaboration.

La crise sanitaire implique aussi d’assurer de notre soutien, les lieux d’hébergement « Marie Saint Frai » qui accueillent les Personnes malades ou handicapées à Lourdes.

Nous comptons sur votre aide et votre solidarité sans lesquelles rien n’est possible.

N’hésitez-pas à faire profiter vos familles, voisins, proches, collègues et amis de cette belle action solidaire.

Nous proposons des morceaux d’environ 500 g ou 1 kg qui seront facturés au poids, sur la base de 24,50 euros/kg

Règlement à réception, par chèque à l’ordre de HNDE. Ne pas les rédiger avant la livraison. De coupe artisanale, les morceaux ne font pas exactement 500 g ou 1kg.

Date limite de commande : 06/12/2020 midi – Date de livraison : à partir du 20.12.2020

(suite…)

Propositions pour la semaine

Chers paroissiens,

Cela n’exclût pas les initiatives que vous pouvez prendre, j’en ai des échos et je me réjouis !

Père Jérôme PAYRE

Chapelet
15 h à l’église de la Madeleine
Mercredi 18 novembre

Adoration du saint Sacrement et confession
15 h église notre Dame
Jeudi 19 novembre
Vendredi 20 novembre


9 h 30 : église notre Dame
Samedi 21 novembre, présentation de Notre Dame au Temple

Suite à la rencontre avec le Premier Ministre et le Ministre de l’Intérieur du 16 novembre 2020

Ce lundi 16 novembre 2020, Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France (CEF) et le Père Hugues de Woillemont, Secrétaire général de la CEF ont rencontré, avec les autres représentants des cultes, le Premier Ministre Monsieur Jean Castex et Monsieur Gérald Darmanin, Ministre de l’Intérieur, afin d’étudier les éventuelles évolutions des modalités d’exercice du culte dans le contexte sanitaire présent.
Cette concertation s’inscrivait dans le calendrier rappelé par le Conseil d’État dans sa décision rendue le 7 novembre 2020.

Le Premier Ministre a fermement redit que les conditions sanitaires ne permettaient pas aujourd’hui une reprise des célébrations publiques. Il a chargé le ministre de l’Intérieur de préparer sans tarder, en lien avec les représentants des cultes, les protocoles nécessaires à une reprise maîtrisée à partir du 1er décembre selon ce que les conditions sanitaires permettraient.

(suite…)

Homélie de la messe du 33ème dimanche du Temps Ordinaire du Père Jérôme PAYRE

Homélie 33ème Dimanche – A – 15 Novembre 2020

“Entre dans la joie de ton Seigneur” (Mt 25, 13)
Jésus nous appelle à la joie (cf. Toussaint : “Heureux…” (Mt 5). La joie promise aux pauvres, doux, aux miséricordieux, coeurs purs, artisans de paix, persécutés est la joie qui habite le coeur de Dieu, joie qui est le fruit de l’Esprit Saint (Ga 5). La joie de Dieu habite l’Évangile (Lc 15 ;2 ; 19 ;24 ; Mt 2…). La joie de Dieu nous déborde, nous enveloppe, nous envahit.

(suite…)

État de la pauvreté en France

Dans son rapport 2020 sur l'”État de la pauvreté en France”, le Secours Catholique analyse en détail le budget des foyers les plus modestes et pointe les arbitrages impossibles auxquels ils doivent faire face. L’alerte est donnée sur la dégradation du niveau de vie des ménages en situation de précarité, de plus en plus de ménages ne percevant même aucune ressource.

https://bit.ly/32D5vMe

Quête annuelle pour le Secours catholiquehttps://bit.ly/3kuNea5

Mgr Aupetit aux étudiants : quand humour et courage sont présents !

Chers paroissiens,
Mardi dernier, nous avons pu lire et méditer les textes de la parole de Dieu, que l’Eglise nous donne, comme une mère.

Des étudiants confinés dans la paroisse m’ont fait suivre ce lien, l’homélie de Mgr Aupetit, archevêque de Paris, sur ces textes (https://youtu.be/PLjQILPs2UI)Je vous invite à relire les textes et à écouter son homélie. Il nous invite à prendre de la hauteur sur les événements actuels et à nous enraciner dans l’unique Sauveur.

Saint Dimanche.

Père Jérôme PAYRE