31 décembre – Saint Sylvestre 1er, pape.

Messes du 25 au 31 janvier 2021

Semaine 4

Lundi 25 janvierConversion de st Paul, Apôtre

  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00 – Fête pour les Soeurs de saint Paul de Chartres

Mardi 26 janvier – S. Thimothée et S. Tite, évêques

  • Messe à l’oratoire st Gabriel (centre Bethléem) à 17:00

Mercredi 27 janvier – Ste Angèle Merici, vierge

  • Messe à l’église de la Madeleine à 10:30 avec les enfants du catéchisme

Jeudi 28 janvier – S. Thomas d’Aquin, prêtre et docteur de l’Eglise

  • Messe à l’oratoire st Gabriel (centre Bethléem) à 17:00

Vendredi 29 janvier – de la férie

  • Messe à 15:00 à Korian – le Doyenné.

Samedi 30 janvierde la férie

  • à préciser

Dimanche 31 janvier – 4ème Semaine du Temps Ordinaire

  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00

Messes du 18 au 24 janvier 2021

Semaine 3

Lundi 18 janvierde la férie

  • (retraite des prêtres à l’abbaye de Mondaye)

Mardi 19 janvier – de la férie

  • (retraite des prêtres à l’abbaye de Mondaye)

Mercredi 20 janvier – S. Fabien, pape et martyr. Saint Sébastien, martyr

  • (retraite des prêtres à l’abbaye de Mondaye)

Jeudi 21 janvier – Ste Agnès, Vierge et martyre

  • (retraite des prêtres à l’abbaye de Mondaye)

Vendredi 22 janvier – S. Vincent, diacre et martyr

  • (retraite des prêtres à l’abbaye de Mondaye)

Samedi 23 janvierde la férie

  • Messe anticipée à l’église de Rugles à 16:30

Dimanche 24 janvier – 3ème Semaine du Temps Ordinaire

  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00

31 décembre – Saint Sylvestre 1er, pape.

Sylvestre doit son illustration en grande partie aux mémorables événements qui se produisirent sous son long pontificat …

Né à Rome vers l’année 270, il succéda au pape Melchiade en 314 (33ème pape). Son avènement à la chaire de saint Pierre coïncida avec le triomphe de l’Eglise en la personne de Constantin, premier empereur chrétien, qui venait d’entrer à Rome, vainqueur de ses adversaires et du paganisme.

Sans doute, Sylvestre n’eut pas la joie de baptiser Constantin, qui, selon un usage assez fréquent, attendit la fin de sa vie pour se faire régé­nérer dans les eaux du baptême ; mais l’Evêque de Rome et l’Eglise bénéficièrent très largement de la tolérance, puis d’une protection de plus en plus officielle.

Constantin ne se contenta pas de faire restituer aux égli­ses tous les biens qui leur avaient été enlevés pendant les persécutions, il dota royalement celles qu’il faisait construire et celles qui existaient déjà. Pour la seule ville de Rome, ce furent la basilique de Latran, le baptistère de Constantin, Saint-Pierre du Vatican, Saint-Paul-hors-les-Murs, Sainte-Agnès, Saint-Laurent, Saints Pierre-et-Marcellin, etc … Il aménagea les catacombe.

 

Le premier Concile général de toute l’Eglise, convoqué par Constan­tin, à Nicée, en 325, fut l’événement le plus considérable du pontificat de saint Sylvestre. Trois questions d’inégale importance firent l’objet des discussions conciliaires. L’hérésie d’Arius fut de beaucoup la plus impor­tante. Sous prétexte de défendre l’unité de Dieu, ce prêtre d’Alexandrie enseignait que le Père seul, dans la Trinité, était éternel ; et que le Fils, puisqu’il avait été engendré, n’était qu’une créature. Un jeune diacre, nommé Athanase, y confondit victorieusement Arius, malgré ses subti­lités et ses appels au bras séculier. Le Concile inséra le mot « Consubs­tantiel » dans le « Credo », connu sous le nom de « Symbole de Nicée », et que chante encore l’Eglise à la messe dominicale. D’un commun accord, on décida que désormais partout la fête de Pâques serait célébrée le di­manche après la pleine lune qui suit l’équinoxe du printemps.

Saint Sylvestre mourut en pleine paix de l’Eglise, le 31 décembre 335, après un pontificat de vingt-deux ans, deux ans avant l’empereur Constantin. Il fut mis au tombeau en ce jour, au cimetière de Priscille sur la nouvelle voie Salarienne.

Il est le seul pape, avec saint Grégoire le Grand, qui soit nommé dans les grandes Litanies des Saints. Il est l’un des premiers saints non martyrs qui furent l’objet d’un culte.

 

 

Actualités de la Paroisse - articles récents

Tout est lié, cinquième numéro

Découvrez le cinquième numéro de « Tout est lié », le webzine de la Conférence des évêques de France consacré à l’écologie intégrale et la vie religieuse, à l’occasion de la Journée Mondiale de la Vie Consacrée.
Le magazine s’enrichira en permanence de ce qui se vit partout dans l’Église et dans la société, à travers quatre rubriques, reprenant les grands axes de Laudato Si’ : constater, enraciner, comprendre et agir.
L’écologie intégrale est un chemin pour « faire Église » : ce magazine en est le reflet.

Lire la suite

Annonces

Vendredi 15 janvier,
Fête de saint Rémi

Chers paroissiens,
Nous voici une nouvelle fois bousculés dans nos habitudes… même si plusieurs d’entre nous arrivent avec courage à s’adapter à ces annonces du gouvernement et aux restrictions pour combattre ce virus et ses variants !
L’annonce d’un couvre-feu à 18 h impacte surtout la messe anticipée du samedi soir à Rugles.
Nous la proposons pour les 2 samedis à venir (16 et 23 janvier) à 16 h 30.
Qui sait, certains pourront peut-être plus facilement sortir qu’à 18 h 30, les journées commencent à rallonger.
Cela a aussi une incidence sur les messes en semaine.
Etant en retraite sacerdotale à l’abbaye de Juaye-Mondaye cette semaine, je vous porte dans ma prière. La semaine suivante, du 25 au 30 janvier, je célèbrerai en journée, en donnant priorité aux soeurs de saint Paul de Chartres.
Samedi 23 janvier : 16 h 30 messe anticipée du dimanche à Rugles
Dimanche 24 janvier : 11 h messe à la Madeleine
Lundi 25 janvier, fête de la conversion de saint Paul (fête pour les Soeurs de saint Paul de Chartres), messe à 11 h à l’église de la Madeleine
Mardi 26 janvier : 17 h oratoire saint Gabriel (centre Bethléem)
Mercredi 27 janvier, messe à 10 h 30 avec les enfants du catéchisme à Verneuil
Jeudi 28 janvier : 17 h oratoire saint Gabriel (centre Bethléem)
Vendredi 29 janvier, messe à 15 h à Korian – le Doyenné.
Samedi 30 janvier : à préciser
Dimanche 31 janvier : messe à 11 h à la Madeleine (profitons pour venir prier avec les fiancés qui se préparent au mariage et les jeunes qui démarrent leur formation pour la première communion et la profession de foi).
Le rythme de la paroisse semble ralenti, comme beaucoup d’activités dans notre pays.
Sachons profiter des temps possibles et proposés, sans nous lamenter sur un passé dépassé et sur ce que nous aurions pu vivre… l’aujourd’hui du Seigneur est riche !
Saint Joseph, que notre pape nous propose de découvrir ou redécouvrir, a connu, lui aussi, des changements de direction dans ses projets.
Que le Seigneur vous garde dans sa paix et vous donne la joie de prier comme Lui : Père, que tous soient un ! (Jn 17).
Père Jérôme, votre curé

Consignes sanitaires

Rappel des gestes barrières lors des cérémonies dans les églises

– Port du masque par les fidèles,

– Distribution effective à l’entrée des églises de gel hydro-alcoolique,

– Placement des fidèles avec 2 chaises vides entre elles (sauf pour les familles) et 1 rang neutralisé entre 2 rangées de chaises/bancs utilisés

– Eviter les regroupements à la sortie de messe sur le parvis

Les normes gouvernementales n’imposent aucune limite en nombre de personnes.

Révision de la loi bioéthique : invitation à 4 vendredis de jeûn et de prière

Cette démarche spirituelle pourra se vivre chacun chez soi, seul ou en famille, ou, si les normes sanitaires le permettent, en communauté.

Le projet de loi relatif à la bioéthique sera débattu en seconde lecture au Sénat en ce début d’année 2021. Les enjeux en sont capitaux pour notre pays.

Au-delà de cette loi, le Groupe bioéthique de la Conférence des Évêques de France invite à quatre journées de prière et de jeûne, les vendredis 15, 22, 29 janvier et 5 février.

Lire la suite

Une année 2021 plus riche que la simple trame des évènements de notre vie

Mgr Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et Président de la Conférence des évêques de France, formule le vœu qu’en 2021 nous prenions soin de Dieu dans nos vies : de Dieu en lui-même, de Dieu en nous-mêmes, de Dieu en les autres.
Nous serons alors de ceux qui montrent que la vie humaine est plus riche que la simple trame des évènements heureux ou malheureux qui la composent, de ceux qui veillent à nourrir leur vie spirituelle pour ne pas redevenir prisonniers du rythme frénétique de nos vies contemporaines.
Bonne et sainte année à tous !