Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil » Blog et Site Internet

Homélie de la messe du 5ème dimanche de Carême (3ème scrutin pour les catéchumènes) du Père Julien PALCOUX

+

5ème Dimanche de Carême

3ème scrutin

Frères et sœurs,

Chers amis catéchumènes,

 

En entendant ce bel Evangile de la Résurrection de Lazare, la liturgie nous met sous les yeux ce qui constitue le cœur de notre foi, à savoir le fait que Jésus est ressuscité d’ente les morts. Être baptisés, devenir chrétien, c’est non seulement croire que Jésus est ressuscité d’entre les morts (ce qui n’a rien de facile) et c’est entrer dans ce mouvement de transformation de notre être fait pour la vie divine. Le baptême nous fait entrer dans ce mouvement de transformation.

            Dans l’Evangile, Jésus affermit la foi de ses proches en la Résurrection. Lorsqu’on lui annonce que Lazare est au plus mal, Il choisit délibérément de rester sur place deux jours. Il sait que Lazare va mourir ; mais Il veut que ses proches vivent avec Lui ce mystère de la résurrection. Et  nous avons de très beaux actes de foi. Tout d’abord Marthe : « Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort.  Mais je sais que maintenant encore, Dieu t’accordera tout ce que tu lui demanderas. » Puis, Marie, sa sœur : « Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort. » La proximité que les sœurs ont avec Jésus, la connaissance qu’elles ont de Lui, l’Amour qu’elles lui portent, leur font pressentir la Toute Puissance d’intercession de Jésus. Mais Jésus veut les conduire plus loin : « Moi, je suis la Résurrection et la Vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt vivra ; et tout homme qui vit et qui croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » Autrement dit Jésus appelle Marthe et Marie à s’unir à ce qu’Il va vivre. Il les appelle en quelque sorte à vivre la disparition de leur frère dans l’acte de foi de sa future Passion et Résurrection.

Et Jésus continue jusqu’à ce que Marthe confesse : « Oui Seigneur ; tu es le Messie, je le crois. » C’est-à-dire frères et sœurs qu’il ne peut y avoir de foi en la Résurrection de Jésus, sans union, sans communion personnelle avec la personne de Jésus.  C’est la question qui nous est posée à nous baptisés, à vous futurs baptisés : comment cherchons-nous à mieux connaître le Christ Jésus ? Quels moyens prenons-nous pour approfondir notre relation avec Jésus ? Le baptême n’est pas une fin en soi ; il est un début ; c’est le début d’une relation. Mais cette relation doit se construire.

 

            L’affermissement de notre foi en la Résurrection nous permet alors d’affronter les évènements et les épreuves de la vie, tout comme Jésus a affronté la mort de son ami Lazare. Jésus non plus ne s’est pas dérobé devant la Passion qui approchait. Il y est allé et jusqu’au bout. La Résurrection du Christ qui anéantit la mort ne peut avoir lieu que parce que Jésus est mort. Si Jésus n’était pas mort, la Résurrection n’aurait pu avoir lieu. Nous avons souvent la tentation que telle ou telle chose, tel ou tel évènement n’ait pas lieu ; mais ceci n’est pas chrétien. Ce qui est chrétien, c’est d’assumer les évènements de la vie, sachant que Dieu seul a la puissance pour transformer ces évènements, non pas en faisant qu’ils n’aient pas lieu, mais en les transformant de l’intérieur. Et notre foi en la Résurrection de Jésus vient nous affermir et nous consolider pour affronter les évènements de notre vie. Parce que nous savons que Dieu seul peut faire sortir le bien d’un mal ; Dieu seul peut faire jaillir la vie de la mort.

Frères et sœurs, nous sommes aujourd’hui ces disciples contemporains de Lazare, Marthe et Marie que Jésus vient affermir dans notre foi en sa Résurrection. Nous qui avons été baptisés, nous sommes entrés dans cette régénération que Jésus a inaugurée. Prions pour que la foi de nos amis catéchumènes s’affermissent ; pour qu’ils aient le désir de continuer à construire cette relation avec le Christ et pour qu’ils trouvent leur place dans notre famille qui les attend avec joie. Amen !

(lire plus)
⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Votre mail n'est jamais publié ou partagé ! Les champs marqués * sont requis *

*

*

*

T e x t e s   d u   j o u r