Fête de la Sainte Famille

La fête de la Sainte Famille, une idée normande ! François de Laval, né à Montigny-sur-Avre, archidiacre d’évreux, devenu vicaire apostolique de la Nouvelle France sur ordre du Roi Louis…

Continuer la lecture Fête de la Sainte Famille

Homélie de la messe du Jour de Noël 2014 du Père Julien PALCOUX

+

Messe du Jour de Noël 2014

11h00 Notre-Dame

Frères et sœurs,

 

            Cette nuit, nous avons commémoré la naissance du Fils de Dieu dans notre chair ainsi que l’Avènement de notre Salut. Il est particulièrement intéressant de voir la richesse des différents textes que nous méditons à l’occasion de la Solennité de Noël. Dans la messe de la Vigile, nous avons surtout assisté aux préparatifs de la naissance de Jésus : nous avons réentendu la longue litanie des générations d’Abraham jusqu’à Jésus qui nous dit l’entrée de Dieu dans un monde, dans un peuple, dans une histoire. Lors de la messe de la Nuit, nous avons réentendu le récit de la naissance du Fils de Dieu dans une étable. Aujourd’hui, c’est un peu comme si nous prenions du recul par rapport à cet Evènement extra-ordinaire : celui qui a été un des disciples les plus proches de Jésus nous offre une sorte de synthèse sur l’Evènement même de Noël. Que retrouvons-nous dans cet Evangile ? 3 mouvements ! Tout d’abord la libre initiative toute puissante de Dieu qui vient dans le monde : « La Lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. » Puis, la liberté de l’homme : « Il était dans le monde, mais le monde ne l’a pas reconnu. (…) Il est venu chez les siens et les siens ne l’ont pas reçu. ». Et enfin la transformation chez ceux qui acceptent de l’accueillir : « Mais, à tous ceux qui l’ont reçu, Il leur a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu. » (suite…)

Continuer la lecture Homélie de la messe du Jour de Noël 2014 du Père Julien PALCOUX

Homélie de la messe de la Nuit de Noël 2014 du Père Julien PALCOUX

+

Messe de la Nuit de Noël

23h00 Eglise de La Madeleine

Frères et sœurs,

 

Plus de 2000 ans après la naissance du Fils de Dieu, la fête de Noël demeure une fête remplie de paradoxes. Il y a 2000 ans, dans une grotte de Bethléem, le Fils de Dieu venait au monde. Deux conceptions du pouvoir s’affrontaient : d’une part l’empereur affirmant son pouvoir politique par le recensement de « toute la terre » ; d’autre part Dieu manifestant son pouvoir dans un Amour qui se donne et ne demande qu’à être accueilli. Les Hébreux attendaient le Messie : Il vient ; il n’y a pas de place pour Lui.  On attend un Roi ; c’est un bébé qui arrive. Il y  a 2000 ans, la fête de Noël était déjà remplie de paradoxes. Aujourd’hui, c’est pareil. La fête de Noël est très populaire. Même les non-chrétiens la fêtent ! Mais en perçoivent-ils le sens profond ?

  (suite…)

Continuer la lecture Homélie de la messe de la Nuit de Noël 2014 du Père Julien PALCOUX

Homélie de la Solennité de Noël 2014, messe de la Vigile du Père Julien PALCOUX

+

Solennité de Noël 2014

Messe de la Vigile

19h00 Bourth

Frères et sœurs,

 

Nous entrons ce soir avec cette première messe de Noël dans la grande fête de la Naissance du Fils de Dieu parmi nous, il y a plus de 2000 ans.

            Cet Evangile que nous venons d’entendre est impressionnant : il nous dit en quelque sorte toute la distance que Dieu a abolie pour nous rejoindre ; il nous dit toute la profondeur et la lourdeur de notre humanité et de l’Incarnation. Plus qu’une vérité historique, cette triple énumération des 14 générations nous redit la logique divine qui préside à l’Incarnation : il s’agit de la logique de l’Amour. C’est parce que Dieu aime l’homme qu’Il entre dans notre monde, dans notre temps, dans notre histoire avec tout ce qu’il y a  de beau, mais aussi tout ce qu’il y a  de moche, de blessé, d’abîmé. Le prophète Isaïe le dit à sa manière dans la première lecture : « On ne t’appellera plus « la Délaissée », on n’appellera plus ta contrée : « Terre déserte », mais on te nommera : « Ma préférée », on nommera ta contrée « Mon épouse » car le Seigneur met en toi sa préférence. » Si nous fêtons Noël, c’est parce que Dieu a infiniment aimé l’homme et qu’Il a voulu le rejoindre, alors qu’il était embourbé, empêtré, dans son péché, ses compromissions, dans le mal. Mais à Noël, le Seigneur ne vient pas nous rejoindre en étant et en demeurant extérieur à nous et à notre humanité ; Il nous rejoint en venant de l’intérieur, en étant comme nous, en se faisant « Emmanuel », c’est-à-dire « Dieu avec nous ». (suite…)

Continuer la lecture Homélie de la Solennité de Noël 2014, messe de la Vigile du Père Julien PALCOUX