Paroisse Sainte Marie du Pays de Verneuil » Blog et Site Internet

Homélie de la messe du 7ème Dimanche de Pâques du Père Julien PALCOUX

+

7ème Dimanche de Pâques

Professions de Foi

Chers enfants,

Vous allez professer votre foi dans ce temps liturgique qui nous sépare de la Pentecôte, dans ce temps liturgique où l’Eglise se prépare à recevoir l’Esprit-Saint qui va venir lui donner les qualités et les aptitudes nécessaires à la mission qu’elle reçoit de Jésus.

Qu’est-ce que la profession de foi ? « Professer » sa foi, cela veut dire : être capable de dire sa foi devant les autres ; cela implique de la connaître et d’être capable de la justifier, d’en rendre compte. Chers enfants, vous appartenez à une génération où aujourd’hui, plus qu’auparavant, vous êtes capables d’affirmer votre foi. Dans un monde qui dilue les identités, culturelles, ethniques, religieuses, vous appartenez à une génération, pas forcément identitaire, mais en tout cas qui assume son identité, ce que tous les adultes dans l’Eglise ne comprennent pas forcément. Votre profession de foi est votre réponse à votre baptême ; elle constitue votre « oui » à votre baptême. Pour un certain nombre d’entre vous, vous avez été baptisés petits ; ce sont alors vos parents, parrains et marraines qui se sont engagés pour vous. Vient maintenant pour vous l’occasion de dire vous-même « oui » à Dieu. Pour d’autres, vous avez demandé le baptême au cours du catéchisme. Maintenant, après quelques années, vous avez choisi de redire vous-même « oui » à votre baptême. Dans ces deux cas, ce « oui » que vous allez dire, implique que vous souhaitez vivre votre baptême, vivre votre vie de chrétiens. Votre profession de foi est donc un « oui » à Jésus et non un ticket de sortie du catéchisme comme certaines familles le pensent trop souvent.

Dans la première lecture que nous avons entendue, nous voyons que le diacre Etienne est lapidé parce qu’il est disciple de Jésus et qu’il a refusé de renier sa foi. Vous aussi, chers enfants, vous faîtes l’expérience que professer sa foi dans le monde d’aujourd’hui vous expose ; alors votre vie n’est pas forcément en danger comme Etienne ou comme nos frères et sœurs chrétiens martyrs dans le monde ; mais votre foi vous expose bien souvent à la moquerie, aux critiques, à des réflexions malveillantes. Il arrive même que parfois, ces obstacles viennent de vos familles. Eh bien, c’est précisément parce que professer sa foi est difficile, parce que vivre sa foi est difficile, que Jésus promet l’Esprit-Saint à ses apôtres. Il sait que ces apôtres auront besoin d’une autre force pour devenir adultes dans la foi, pour devenir solides, pour devenir missionnaires. Vous aussi, chers enfants, ce qui affermira votre foi, ce qui vous fera devenir adultes dans la foi, c’est votre confirmation. Aujourd’hui, beaucoup de chrétiens sont comme des morts-vivants, subissant la vie, la supportant, la prenant dans le sens du vent. Aujourd’hui l’Eglise souffre d’avoir des chrétiens qui ne sont pas parvenus à une foi adulte, mature…et on s’étonne que d’autres religions prennent le dessus ! Mais ce qui manque, c’est le sacrement de la confirmation, qui vient confirmer votre baptême et qui vient affermir les dons du baptême ! C’est l’Esprit-Saint, reçu à la confirmation, qui vous permettra de porter ce que Jésus a encore à vous dire et qui vous permettra de le porter aux autres! Aujourd’hui, vous venez dire votre « oui » à Jésus ; mais si on lui dit « oui », c’est pour continuer ! et c’est parce que l’Eglise a besoin de vous !

Et vous, chers parents, comme je l’ai déjà dit lors des premières communions de vos enfants il y a quelques années, mais on commence à se connaître, vous voyez je me répète, mais c’est pour que ça rentre…les enfants ont besoin de vous, de votre soutien. Ils ont besoin que vous les aidiez à être fidèles à Dieu. Dans un monde où la fidélité est difficile, à tous niveaux, c’est Dieu qui peut seul venir affermir notre fidélité. Aidez vos enfants à faire le choix de Dieu ! à être fidèles à la messe du dimanche ! Il n’y a pas de plus grand service que vous puissiez leur rendre ! Il n’est pas juste que Dieu passe toujours après le sport, les grasses matinées, les loisirs. Bien sûr, aucune de ces choses ne sont mauvaises en soi ; mais ce qui n’est pas bon, c’est que Dieu soit mis de côté ! Et de fait, dans les choix, c’est toujours Lui qui sera mis de côté.

Chers enfants, Dieu compte sur vous pour que vous vous appropriiez la foi de l’Eglise, pour que vous l’aimiez, et pour que vous puissiez la redonner autour de vous. Cela, vous l’avez déjà commencé, car bien souvent dans vos familles, c’est vous qui avez été, sans forcément le savoir, les instruments de Dieu pour rapprocher vos parents de la foi et de l’Eglise. Vous voyez, Dieu passe par vous et Il compte sur vous.

Que la Vierge Marie, qui est devenue votre Maman au jour de votre baptême veille sur votre foi et la protège. Amen !

⇪ en haut ⇪ contact envoyer à un ami

Votre mail n'est jamais publié ou partagé ! Les champs marqués * sont requis *

*

*

*

T e x t e s   d u   j o u r
H o r a i r e s   d e s   m e s s e s
I N F O