Homélie de la messe du Christ Roi du Père Jérôme PAYRE

Classement par Catégories

Homélie Christ Roi – 23-24 novembre 2019- C

“On venait de crucifier Jésus”
Cette phrase est terrible. La mise à mort d’un innocent, la mise en croix de Jésus ne peut être un acte banal, ordinaire. Cette scène nous émeut, dans sa simplicité mais aussi dans sa radicalité. Aujourd’hui, avec moi dit Jésus ! Si Jésus a été trahi, renié, rejeté, injurié, si on s’est moqué de Jésus, dans l’Évangile, c’est encore vrai aujourd’hui ! La fête du Christ Roi de l’Univers nous montre le champ immense de la mission. Pour nous, baptisés, “Jésus est le coeur de notre vie !”
1 – Jésus est roi
“On venait de crucifier Jésus…”. Malgré les moqueries ou l’indifférence, il y a cet écriteau : “Celui-ci est le Roi des Juifs”. A ceux qui entrent dans Jérusalem pour la Pâque, Pilate désigne la véritable mission de Jésus ; Il est ROI ! Pilate invite à la foi. A la naissance de Jésus, Hérode, dans sa jalousie, a fait massacrer les enfants. Pourquoi la venue de Jésus, le Fils de Dieu, celui à qui tout appartient, déchaîne-t-elle la haine, une telle violence jusqu’aujourd’hui ?
Parce que l’Amour n’est pas aimé, parce que l’orgueil de l’homme n’a pas d’autre limite que l’Amour accueilli ; c’est ce reconnait le bon larron. “Pour nous, c’est juste !”
Jésus est venu chercher et sauver ce qui était perdu. Nous avons été transférés dans le Royaume de son Fils bien-aimé” (Col). Cela se fait par le sang de sa croix.
Proclamer que Jésus est roi, c’est le coeur de l’Évangile, de notre foi chrétienne. Croire que Jésus est roi, c’est le laisser régner sur nous par son Esprit Saint. Par Jésus ressuscité, le monde (loisirs, politique, économique, voire ecclésial) n’est pas égaré mais appelé à une révolution, une rénovation. Il s’agit de notre conversion : Souviens toi de moi, Jésus !
2 – L’hostilité et l’indifférence
Car Satan est l’ennemi de Dieu, le Diable est le Tentateur, le diviseur. Jusqu’au bout il fait retentir ce cri : Si tu es le Fils de Dieu. Satan est le menteur. Il installe le doute dans nos coeurs, spécialement dans le coeur des jeunes, des animateurs. Ce qui arrive à Jésus dans l’Évangile se produit aussi pour vous, chers jeunes : on se moque aussi de vous, on vous offre des boissons diverses pour étancher votre soif de vérité, d’amour, de bonheur et de liberté.
Or le Christ nous a arrachés au pouvoir des ténèbres. Nous ne sommes pas au service du péché, du mal, du mensonge. Laissons le Christ nous illuminer par son Esprit Saint. Par la confession, nous laissons le Christ prendre le pouvoir en nous et répandre sa miséricorde.
Je cite les évêques de France (10/11/2019) : “Déjà brillent dans nos villes et villages les décorations de Noël : tant est grand le désir de vendre et d’acheter. En l’enfant de Bethléem, Dieu renouvelle son alliance avec l’humanité entière… Cet enfant-là, ce Jésus, il vaut la peine de tout quitter pour le suivre”. Apprenons à discerner, regardons le Christ Crucifié qui nous a aimés.
3 – La confiance
Cet évangile nous remplit de la joie de Dieu : “Aujourd’hui, avec moi tu seras dans le Paradis”. Pour Jésus qui est Roi et qui a tout pouvoir, il n’y a pas de délai ! Aujourd’hui. L’affirmation de Jésus est solennelle : “Amen je te le dis” ; nous pouvons faire confiance à Jésus. Il est Roi, Premier né d’une multitude. “Tout subsiste en lui”. Il a tout pouvoir. Il règne.
Avec moi. C’est la promesse de Jésus à celui qui se convertit, qui se tourne vers Lui. Etre avec le Christ pour toujours, dans une plénitude voilà le “paradis”.
Déjà, par la foi nous sommes avec Jésus. Par la sainte Eucharistie, Jésus est avec nous, demeure en nous et nous en Lui. Le Christ répand son Amour pour bâtir l’Eglise, Il est le chef, la tête. Comme David, et plus que lui, nous avons reçu l’onction de l’Esprit Saint. Il est notre force, notre lumière, l’Esprit de Vérité et le Défenseur dans le combat pour aimer Jésus et le faire aimer.
Jésus, Roi d’Amour, j’ai confiance en toi ! Donne ta lumière pour Te servir de tout mon coeur !

Messes du 10 au 16 août 2020

Semaine 32

Lundi 10 août – Saint Laurent, diacre et martyr

Mardi 11 août – Ste Claire, vierge

Mercredi 12 août – Ste Jeanne-Françoise de Chantal, religieuse

Jeudi 13 août – S. Pontien, pape, et S. Hippolyte, prêtre, martyrs.

Vendredi 14 août – S. Maximilien Kolbe, prêtre et martyr

Samedi 15 août – Assomption de la Vierge Marie

  • Messe à l’église Notre-Dame à 11:00

Dimanche 16 août – 20ème dimanche du Temps Ordinaire

  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00