Homélie de la messe du 5ème dimanche de Pâques du Père Julien PALCOUX

Messes du 18 au 24 janvier 2021

Semaine 3

Lundi 18 janvierde la férie

  • (retraite des prêtres à l’abbaye de Mondaye)

Mardi 19 janvier – de la férie

  • (retraite des prêtres à l’abbaye de Mondaye)

Mercredi 20 janvier – S. Fabien, pape et martyr. Saint Sébastien, martyr

  • (retraite des prêtres à l’abbaye de Mondaye)

Jeudi 21 janvier – Ste Agnès, Vierge et martyre

  • (retraite des prêtres à l’abbaye de Mondaye)

Vendredi 22 janvier – S. Vincent, diacre et martyr

  • (retraite des prêtres à l’abbaye de Mondaye)

Samedi 23 janvierde la férie

  • Messe anticipée à l’église de Rugles à 16:30

Dimanche 24 janvier – 3ème Semaine du Temps Ordinaire

  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00

Messes du 11 au 17 janvier 2021

Semaine 2

Lundi 11 janvierde la férie

  • Messe à l’oratoire st Gabriel (centre Bethléem) à 18:45

Mardi 12 janvier – de la férie

  • Messe d’inhumation de monsieur BONTE à Notre Dame à 14:30

Mercredi 13 janvier – S. Hilaire, évêque et docteur de l’Eglise

  • Messe à l’église de Rugles à 10:30

Jeudi 14 janvier – de la férie

  • Messe à l’oratoire saint Gabriel à 18:30

Vendredi 15 janvier – de la férie

  • Messe chez les soeurs à 11:30

Samedi 16 janvierde la férie

  • Messe anticipée à l’église de Rugles à 16:30

Dimanche 17 janvier – 2ème Semaine du Temps Ordinaire

  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00

Homélie de la messe du 5ème dimanche de Pâques du Père Julien PALCOUX

+

5èm dimanche de Pâques

Célébrations des professions de foi

Chers enfants,

 

Vous allez faire votre profession de foi. Qu’est-ce que cela veut dire ? cela veut dire que vous allez dire « oui » à votre baptême, au baptême que vos parents ont demandé pour vous. Vous allez dire, en faisant votre profession de foi, que vous souhaitez devenir chrétiens et vivre votre foi.

C’est cela la profession de foi. Cela n’est pas le ticket de sortie du catéchisme ; c’est au contraire le « oui » que vous venez dire à Dieu. Trop souvent malheureusement, la profession de foi est vue par les parents, par les familles, comme la fin de l’initiation chrétienne. Alors que si l’on réfléchit, c’est tout l’inverse. Vous venez dire oui à votre baptême. Et, quand on dit « oui » à Dieu, « oui » à son baptême, la cohérence c’est de continuer à pratiquer. C’est aussi simple et logique que cela. Je vais prendre une image très claire pour vous aider à comprendre si cela n’était pas suffisamment clair : c’est comme si un homme se mariait à l’église avec sa femme, et dès le lendemain, la quittait pour aller en voir une autre ! C’est incohérent ! Et si cela se passait comme cela, mieux vaudrait ne pas se marier à l’église. Eh bien, de la même manière, si après la profession de foi, vous envisagez d’abandonner la pratique de la vie chrétienne, mieux vaut ne pas faire sa profession de foi !

Alors, à quoi cela vous engage-t-il de faire votre profession de foi ?

Nous allons regarder la première lecture. Dans la première lecture, St Luc nous raconte que la communauté chrétienne s’accroît de manière importante ; beaucoup de juifs se convertissent à la foi chrétienne. Cette croissance de la communauté ne va pas sans quelques problèmes : les juifs et les païens se disputent, les frères de langue grecque se plaignant que leurs veuves sont délaissées…La toute jeune Eglise répond à ce problème en choisissant 7 hommes qui vont au service des tables : c’est l’origine de l’institution des diacres. Qu’est-ce que ce passage nous apprend ? Eh bien, que lorsque l’Eglise est dans une dynamique de croissance, premièrement, il y a des problèmes, des petites difficultés, qui font partie justement de cette dynamique de croissance, de cette « crise » de croissance ; et deuxièmement, que lorsqu’il y a des problèmes dans l’Eglise, l’Esprit-Saint sait souffler les réponses adéquates pour aider l’Eglise.

Votre profession de foi, chers enfants, s’inscrit, dans le fond, dans une dynamique de croissance. Dans la forme, c’est autre chose, et certes discutable ; mais, ce qui m’intéresse, c’est que dans le fond, vous vous inscrivez dans une dynamique de croissance ; car, on ne peut pas considérer que des enfants qui disent « oui » à leur baptême, soient le reflet d’une dynamique de décroissance.

            Pour vous aussi, l’incorporation dans la communauté chrétienne n’est pas sans difficultés ; à commencer au sein même de vos familles, où, alors qu’un certain nombre d’entre vous, auriez envie de pratiquer plus régulièrement, ce sont parfois vos familles qui freinent ou bloquent par exemple pour être plus réguliers à la messe du dimanche. En dehors de vos familles, dans notre société, on sait que les chrétiens, et notamment les catholiques, sont ceux dont on se moque le plus souvent et le plus facilement. On n’ose rien dire sur les autres religions, de peur d’être racistes ou antisémites. Mais, on ne se gêne pas pour les chrétiens. Alors, il est vrai que ce n’est pas facile pour vous d’être chrétiens à votre âge. Mais, là aussi, comme dans les actes des Apôtres, dans la première lecture, l’Esprit-Saint vient vous aider. Et comment cela ? en venant confirmer votre foi, en venant l’affermir face à toutes les difficultés que vous rencontrez et que nous rencontrons. L’Eglise vous propose le sacrement de la confirmation pour solidifier votre foi et pour faire de vous les disciples de Jésus dans le monde dans lequel vous vivez. Sans le sacrement de la confirmation, votre baptême n’est pas accompli, n’est pas achevé. Si l’on doit considérer qu’il y a une fin à l’initiation chrétienne, c’est par la confirmation, mais certainement pas par la profession de foi.

            Alors, que vous dire d’autre ? Que Jésus compte sur vous pour annoncer l’Evangile ! Bien souvent d’ailleurs, sans vous en rendre compte, vous évangélisez déjà vos parents, vos familles, par votre ouverture de cœur à Dieu. Jésus sera toujours là à vos côtés pour vous aider, vous guider, vous nourrir, pour que vous soyez vraiment heureux. Mais tout cela Jésus vous le donnera à la condition que vous gardiez votre cœur ouvert à Lui. Sinon, vous ne pouvez pas attendre que Dieu vous donne ce que vous ne permettez pas qu’Il vous donne.

Reprenez pour vous les paroles que prononce Pierre dans la deuxième lecture : c’est vraiment comme si c’était écrit pour vous : « Vous aussi, soyez les pierres vivantes qui servent à construire le Temple spirituel. » Cela veut dire : vous êtes les pierres qui construisez l’Eglise. Il dit encore : « Ainsi donc, honneur à vous qui avez la foi, mais pour ceux qui refusent de croire, l’Ecriture dit : « La pierre éliminée par les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle, une pierre sur laquelle on bute, un rocher qui fait tomber. » »Autrement dit : heureux êtes-vous d’avoir la foi !

            Alors, chers enfants, rendons grâce à Dieu pour le don de la foi qu’Il vous a fait, et gardez dans votre cœur que Dieu compte sur vous et qu’Il a une mission pour chacun de vous ! Que la Vierge Marie veille sur vous et protège votre foi. Amen !

Actualités de la Paroisse - articles récents

Annonces

Vendredi 15 janvier,
Fête de saint Rémi

Chers paroissiens,
Nous voici une nouvelle fois bousculés dans nos habitudes… même si plusieurs d’entre nous arrivent avec courage à s’adapter à ces annonces du gouvernement et aux restrictions pour combattre ce virus et ses variants !
L’annonce d’un couvre-feu à 18 h impacte surtout la messe anticipée du samedi soir à Rugles.
Nous la proposons pour les 2 samedis à venir (16 et 23 janvier) à 16 h 30.
Qui sait, certains pourront peut-être plus facilement sortir qu’à 18 h 30, les journées commencent à rallonger.
Cela a aussi une incidence sur les messes en semaine.
Etant en retraite sacerdotale à l’abbaye de Juaye-Mondaye cette semaine, je vous porte dans ma prière. La semaine suivante, du 25 au 30 janvier, je célèbrerai en journée, en donnant priorité aux soeurs de saint Paul de Chartres.
Samedi 23 janvier : 16 h 30 messe anticipée du dimanche à Rugles
Dimanche 24 janvier : 11 h messe à la Madeleine
Lundi 25 janvier, fête de la conversion de saint Paul (fête pour les Soeurs de saint Paul de Chartres), messe à 11 h à l’église de la Madeleine
Mardi 26 janvier : 17 h oratoire saint Gabriel (centre Bethléem)
Mercredi 27 janvier, messe à 10 h 30 avec les enfants du catéchisme à Verneuil
Jeudi 28 janvier : 17 h oratoire saint Gabriel (centre Bethléem)
Vendredi 29 janvier, messe à 15 h à Korian – le Doyenné.
Samedi 30 janvier : à préciser
Dimanche 31 janvier : messe à 11 h à la Madeleine (profitons pour venir prier avec les fiancés qui se préparent au mariage et les jeunes qui démarrent leur formation pour la première communion et la profession de foi).
Le rythme de la paroisse semble ralenti, comme beaucoup d’activités dans notre pays.
Sachons profiter des temps possibles et proposés, sans nous lamenter sur un passé dépassé et sur ce que nous aurions pu vivre… l’aujourd’hui du Seigneur est riche !
Saint Joseph, que notre pape nous propose de découvrir ou redécouvrir, a connu, lui aussi, des changements de direction dans ses projets.
Que le Seigneur vous garde dans sa paix et vous donne la joie de prier comme Lui : Père, que tous soient un ! (Jn 17).
Père Jérôme, votre curé

Consignes sanitaires

Rappel des gestes barrières lors des cérémonies dans les églises

– Port du masque par les fidèles,

– Distribution effective à l’entrée des églises de gel hydro-alcoolique,

– Placement des fidèles avec 2 chaises vides entre elles (sauf pour les familles) et 1 rang neutralisé entre 2 rangées de chaises/bancs utilisés

– Eviter les regroupements à la sortie de messe sur le parvis

Les normes gouvernementales n’imposent aucune limite en nombre de personnes.

Révision de la loi bioéthique : invitation à 4 vendredis de jeûn et de prière

Cette démarche spirituelle pourra se vivre chacun chez soi, seul ou en famille, ou, si les normes sanitaires le permettent, en communauté.

Le projet de loi relatif à la bioéthique sera débattu en seconde lecture au Sénat en ce début d’année 2021. Les enjeux en sont capitaux pour notre pays.

Au-delà de cette loi, le Groupe bioéthique de la Conférence des Évêques de France invite à quatre journées de prière et de jeûne, les vendredis 15, 22, 29 janvier et 5 février.

Lire la suite

Une année 2021 plus riche que la simple trame des évènements de notre vie

Mgr Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et Président de la Conférence des évêques de France, formule le vœu qu’en 2021 nous prenions soin de Dieu dans nos vies : de Dieu en lui-même, de Dieu en nous-mêmes, de Dieu en les autres.
Nous serons alors de ceux qui montrent que la vie humaine est plus riche que la simple trame des évènements heureux ou malheureux qui la composent, de ceux qui veillent à nourrir leur vie spirituelle pour ne pas redevenir prisonniers du rythme frénétique de nos vies contemporaines.
Bonne et sainte année à tous !

Homélie de la messe du Baptême de notre Seigneur du Père Jérôme PAYRE

Homélie Baptême de notre Seigneur – accueil et bénédiction des fiancés 10 janvier 2021

Tu es mon Fils bien aimé, en toi je trouve ma joie (Mc 1, 15).
A Noël, le Christ est révélé par les anges aux bergers. A l’Epiphanie, Jésus est adoré aux Mages grâce à l’étoile qui les guide. Au baptême, le Père manifeste son Fils au peuple élu, qui avait le désir de conversion, en suivant saint Jean le Baptiste. Et aujourd’hui, dans l’Eucharistie, Jésus se donne à nous, dans sa Parole et par son Corps et son sang : venez à moi, vous tous qui avez soif (Is).
Nous venons à Jésus, vainqueur du monde. Nous venons à Lui avec un GPS : gratuité, parole et salut.

(suite…)

Paroisse : Centre paroissial Bethléem

A partir du mardi 12 janvier 2021 les permanences reprendront du mardi au samedi de 9:30 à 12:00

Tél : 02 32 32 06 56

Nous vous demandons de respecter scrupuleusement les gestes barrières (masque obligatoire, gel et distanciation) ainsi que les consignes qui vous sont indiquées sur place