14 février, saint Valentin prêtre et martyr vers 270.

14 février, saint Valentin prêtre et martyr vers 270.

Saint Valentin prêtre et martyr vers 270

Entre les glorieux martyrs qui, 14 février, saint Valentin prêtre et martyr vers 270.du temps de l’empereur Claude Il, rendirent témoignage à la vraie foi, en répandant leur sang pour confes­ser Jésus-Christ. le prêtre Valentin mérite une mention spéciale. Après avoir été arrêté et enchaîné, il fut mené devant l’empereur Claude qui se trouvait alors à Rome.

En le voyant, l’empereur lui dit sur un ton assez obligeant : « Pour­quoi. Valentin, ne veux-tu pas jouir de notre amitié, et veux-tu te joindre à nos ennemis ?

Valentin répondit : « Seigneur, si vous saviez le don de Dieu, vous seriez heureux et votre empire aussi ; vous rejetteriez le culte que vous rendez aux esprits immondes et à leurs idoles que vous adorez, et vous sauriez qu’il n’y a qu’un Dieu, qui a créé le ciel et la terre, et que Jésus­-Christ est son Fils unique. »

Un des juges, prenant la parole, demanda au martyr ce qu’il pensait des dieux Jupiter et Mercure.

Je pense qu’ils ont été des misérables, et qu’ils ont passé toute leur vie dans les voluptés et les plaisirs du corps.

Là-dessus, celui qui l’avait interrogé s’écria que Valentin avait blas­phémé contre les dieux et les gouverneurs de la République. Cependant le confesseur entretenait l’empereur qui semblait l’écoutait volontiers et prendre plaisir à ses discours, et dit à ceux qui l’entouraient : « Ecoutez la sainte doctrine que cet homme nous apprend. »

Le préfet de Rome, nommé Calpurnius, s’écria aussitôt : « Voyez-vous comme il séduit notre prince. Quitterons-nous la religion que nous avons sucée avec le lait et dans laquelle nous avons été nourris et ont vécu nos aïeux ? »

Claude craignant que ces paroles n’excitassent quelque trouble ou sédition dans la ville, abandonna Valentin au préfet, qui le mit à l’heure même entre les mains du juge Astérius, pour être examiné et châtié.

Astérius fit d’abord conduire son prisonnier dans sa maison. En y entrant Valentin éleva son cœur vers le ciel et pria Dieu qu’il lui plût d’éclairer ceux qui marchaient dans les ténèbres de la gentilité, en leur faisant connaître Jésus-Christ, la vraie lumière du monde.

Astérius, qui écoutait cette prière, dit à Valentin: « J’admire beau­coup ta prudence ; mais comment peux-tu dire que Jésus-Christ est la vraie lumière ?

– Il n’est pas seulement la vraie lumière, dit Valentin, mais il est l’unique lumière qui éclaire tout homme venant en ce monde.

– Si cela est ainsi j’en ferai bientôt l’épreuve : j’ai ici une petite fille adoptive qui est aveugle depuis deux ans ; si tu peux la guérir et lui rendre la vue, je croirai que Jésus-Christ est la lumière et qu’il est Dieu, et je ferai tout ce que tu voudras.

La jeune fille fut amenée au martyr qui, lui mettant la main sur les yeux, fit cette prière : « Seigneur Jésus-Christ, qui êtes la vraie lumière, éclairez votre servante. » A peine ces paroles avaient-elles été pronon­cées que la jeune fille recouvra la vue sur-le-champ.

Astérius et sa femme, se jetant alors aux pieds de leur bienfaiteur, le supplièrent de leur faire connaître ce qu’ils devaient faire pour être sauvés. Valentin leur commanda de briser les idoles qu’ils avaient, de jeûner trois jours, de pardonner à leurs ennemis, et enfin de se faire bap­tiser. Astérius exécuta tout ce qui lui avait été commandé, délivra les chrétiens qu’il tenait prisonniers, et fut baptisé avec toute sa famille, qui était composée de quarante-six membres.

L’empereur, informé de ce changement et craignant un mouvement d’opinion dans la ville s’il fermait les yeux sur cette infraction aux lois, fit arrêter Astérius et tous ceux qui avaient été baptisés, et les fit tortu­rer et mettre à mort.

Pour Valentin, père et maître de tous ces bienheureux martyrs, il fut enfermé dans une étroite prison, battu et brisé à l’aide de bâtons noueux. Enfin, le 14 février 268, il fut décapité sur la voie Flaminienne.

Epilogue

Le corps de Valentin fut inhumé à l’endroit même de son supplice par une pieuse matrone, nommée Sabinilla, qui le déposa dans sa propriété. Au IVe siècle, le pape Jules 1er fit construire une basilique qui fut très fréquentée. Elle fut restaurée au VIIe siècle, sous Honorius Ier (auj. porta del Popolo). Ce fut pendant longtemps le lieu d’un pèlerinage très fréquenté ; on l’abandonna au XIIe siècle, quand le corps de Valentin fut transféré dans l’église Sainte-Praxède. De Rome, le culte de S. Valentin passa à Terni où la piété populaire lui décerna le titre d’évêque ; on en vint à penser qu’il y avait deux personnages différents, mais il s’agit bien du même saint.

Le 15 février, les Romains célébraient avec faste le dieu Faunus Lupercus, dans une grande fête païenne dédiée à l’amour et à la fécondité. Pour contrer cette célébration, parfois débauchée, le Pape Gélase Ier, en 495, intervint dans cette pratique qu’il jugeait peu respectueuse envers les femmes et décida de marquer plus solennellement saint Valentin, mais sans autre raison. Ainsi fut supprimée progressivement la dernière fête païenne. Et une confusion entre différentes légendes du Moyen Age l’a fait devenir patron des fiancés, des jeunes gens et jeunes filles à marier.

Plusieurs saints nommés Valentin existent dans les écrits catholiques :

– Valentin prêtre et martyr de Rome : exécuté sous Claude II vers 270, Valentin aurait continué à marier les couples malgré l’interdiction prononcée par Claude II ;

– Valentin évêque et martyr de Terni : exécuté par un préfet du nom de Placide à une date indéterminée, Valentin aurait guéri le fils d’un philosophe et amené bien des Romains à se convertir au christianisme ;

– Valentin, martyr d’Afrique : peu de détails connus à son propos, sa fête est parfois donnée au 13 novembre.

Les deux premiers Valentins sont potentiellement les mêmes, les dates étant similaires et leur persécuteur étant le même. La Saint-Valentin aurait été fêtée à Rome et à Terni (séparés de 100 km) pour ensuite devenir deux fêtes distinctes. Certains spécialistes pensent cependant que deux Valentins ont bien existé dans la même période, la date de l’exécution du Valentin de Terni ayant été oubliée pour être ensuite fixée au 14 février.

À noter qu’en 1969, lors du concile Vatican II, l’Église fit un grand ménage dans les Saints officiellement reconnus, et Valentin fit parti du lot, ses origines étant ouvertes à débat. Ce sont Saints Cyrille et Méthode, évangélisateurs des Slaves, qui ont pris sa place au 14 février.

* * *

La Foi a assez de lumière pour ceux qui veulent voir, et assez de ténèbres pour ceux qui ne veulent pas voir. (Pascal.)

Actualités de la Paroisse - articles récents

Annonces

Chers paroissiens

Dans l’attente des nouvelles mesures gouvernementales et épiscopales, voici quelques soutiens de notre prière !

Père Jérôme PAYRE

Semaine du 22 au 28 novembre
Afin de rester unis dans la prière, la messe est célébrée cette semaine à 18 h 30, sauf jeudi à 10 heures.

Chapelet
15 h à la Madeleine
Mercredi 25 novembre
Samedi 28 novembre

Pour laisser le Christ régner sur nous
et préparer le temps de l’Avent

Adoration du saint Sacrement et
permanence pour le sacrement du
pardon et les Confessions
14 h église Notre Dame
Mardi 24 novembre
‘ Jeudi 26 novembre
‘ Vendredi 27 novembre

Dans l’attente des orientations du gouvernement et de nos évêques…

Homélie de la Solennité du Christ Roi de l’Univers du Père Jérôme PAYRE

Homélie Solennité du Christ Roi – 22 Novembre 2020

Venez les bénis de mon Père. Recevez en héritage le royaume préparé pour vous (Mt 25)
C’est l’ultime enseignement de Jésus, avant d’entrer dans la Passion et de vivre la Résurrection.
Au début de son ministère, Jésus, dans les Béatitudes, avait proclamé heureux ceux qui voulaient le suivre, le recevoir et l’imiter, Lui, le pauvre, le doux, l’affamé, le miséricordieux, le coeur pur, le persécuté ! Dans cet enseignement, Notre Seigneur juge, rassemble, lance un appel : “Venez !”

(suite…)

Messe en direct de Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l’Univers

En raison du coronavirus Covid-19 et du reconfinement, la messe de ce dimanche est célébrée en direct depuis la cathédrale par Mgr Nourrichard, notre Évêque.

Les Services de la Communication et de la PLS poursuivent leurs efforts pour alimenter notre vie de prière. Grand merci à Mme Jacotte Faivre du Paigre et au P. Jérôme Payre pour leurs contributions, sans oublier l’équipe technique de la Cathédrale pour la diffusion de la messe dimanche !

Vous trouverez donc ci-joint, pour cette 4ème semaine de confinement (en priant pour que ce soit la dernière !), la proposition de célébration pour la fête du Christ Roi de l’Univers. Par ailleurs, je vous rappelle le lien pour participer à la célébration eucharistique à la Cathédrale d’Evreux : https://evreux.catholique.fr/agenda/fetes-et-celebrations/messe-en-direct-du-Christ-Roi

D’autre part, comme pour les semaines précédentes, différentes propositions nous sont faites par le P. Jérôme Payre. Pour ne pas encombrer nos boites mails, vous les trouverez directement sur le site internet diocésain, par le lien suivant : https://evreux.catholique.fr/actualites/Covid-19-et-diocese/prier-pendant-ce-temps-de-retraite-forcee Il s’agit :

  • d’un message du P. Jérôme Payre intitulé « SDPLS 18 novembre »,
  • d’une méditation de la Parole de Dieu du Christ Roi effectuée par les Sœurs Passionnistes de Croisy,
  • d’une proposition de prière d’adoration ainsi que des Complies de ce jeudi soir,
  • d’une invitation du Pape François à participer à l’adoration eucharistique mondiale du samedi 21 novembre
  • d’une lectio divina pour le Christ Roi.

Restons unis dans la prière et l’attention fraternelle. Et bonne fête du Christ Roi de l’Univers !

P. Michel DAUBANES
Vicaire Général

« Opération fromages de Noël 2020″

L’Association Notre-Dame d’Évreux vous propose à nouveau cette année, le délicieux Comté fruité d’été, affinage 15/ 18 mois, de fabrication artisanale dans un des plus hauts villages du Jura, par paquets de 500 g ou de 1 kg, ( 24,50 € le kg), que vous pourrez partager en famille ou entre amis au moment des fêtes de Noël et de fin d’année. Qualité assurée par le producteur.

Cette vente participera au financement de personnes âgées, malades, handicapées ainsi qu’à de jeunes collégiens, lycéens et étudiants qui se mettront à leur service au prochain pèlerinage diocésain à Lourdes, du mardi 20 Juillet au lundi 26 Juillet 2021.

De nouveaux protocoles d’accueil tenant compte du contexte sanitaire sont en cours d’élaboration.

La crise sanitaire implique aussi d’assurer de notre soutien, les lieux d’hébergement « Marie Saint Frai » qui accueillent les Personnes malades ou handicapées à Lourdes.

Nous comptons sur votre aide et votre solidarité sans lesquelles rien n’est possible.

N’hésitez-pas à faire profiter vos familles, voisins, proches, collègues et amis de cette belle action solidaire.

Nous proposons des morceaux d’environ 500 g ou 1 kg qui seront facturés au poids, sur la base de 24,50 euros/kg

Règlement à réception, par chèque à l’ordre de HNDE. Ne pas les rédiger avant la livraison. De coupe artisanale, les morceaux ne font pas exactement 500 g ou 1kg.

Date limite de commande : 06/12/2020 midi – Date de livraison : à partir du 20.12.2020

(suite…)

Propositions pour la semaine

Chers paroissiens,

Cela n’exclût pas les initiatives que vous pouvez prendre, j’en ai des échos et je me réjouis !

Père Jérôme PAYRE

Chapelet
15 h à l’église de la Madeleine
Mercredi 18 novembre

Adoration du saint Sacrement et confession
15 h église notre Dame
Jeudi 19 novembre
Vendredi 20 novembre


9 h 30 : église notre Dame
Samedi 21 novembre, présentation de Notre Dame au Temple

Suite à la rencontre avec le Premier Ministre et le Ministre de l’Intérieur du 16 novembre 2020

Ce lundi 16 novembre 2020, Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France (CEF) et le Père Hugues de Woillemont, Secrétaire général de la CEF ont rencontré, avec les autres représentants des cultes, le Premier Ministre Monsieur Jean Castex et Monsieur Gérald Darmanin, Ministre de l’Intérieur, afin d’étudier les éventuelles évolutions des modalités d’exercice du culte dans le contexte sanitaire présent.
Cette concertation s’inscrivait dans le calendrier rappelé par le Conseil d’État dans sa décision rendue le 7 novembre 2020.

Le Premier Ministre a fermement redit que les conditions sanitaires ne permettaient pas aujourd’hui une reprise des célébrations publiques. Il a chargé le ministre de l’Intérieur de préparer sans tarder, en lien avec les représentants des cultes, les protocoles nécessaires à une reprise maîtrisée à partir du 1er décembre selon ce que les conditions sanitaires permettraient.

(suite…)

Homélie de la messe du 33ème dimanche du Temps Ordinaire du Père Jérôme PAYRE

Homélie 33ème Dimanche – A – 15 Novembre 2020

“Entre dans la joie de ton Seigneur” (Mt 25, 13)
Jésus nous appelle à la joie (cf. Toussaint : “Heureux…” (Mt 5). La joie promise aux pauvres, doux, aux miséricordieux, coeurs purs, artisans de paix, persécutés est la joie qui habite le coeur de Dieu, joie qui est le fruit de l’Esprit Saint (Ga 5). La joie de Dieu habite l’Évangile (Lc 15 ;2 ; 19 ;24 ; Mt 2…). La joie de Dieu nous déborde, nous enveloppe, nous envahit.

(suite…)

État de la pauvreté en France

Dans son rapport 2020 sur l'”État de la pauvreté en France”, le Secours Catholique analyse en détail le budget des foyers les plus modestes et pointe les arbitrages impossibles auxquels ils doivent faire face. L’alerte est donnée sur la dégradation du niveau de vie des ménages en situation de précarité, de plus en plus de ménages ne percevant même aucune ressource.

https://bit.ly/32D5vMe

Quête annuelle pour le Secours catholiquehttps://bit.ly/3kuNea5

Mgr Aupetit aux étudiants : quand humour et courage sont présents !

Chers paroissiens,
Mardi dernier, nous avons pu lire et méditer les textes de la parole de Dieu, que l’Eglise nous donne, comme une mère.

Des étudiants confinés dans la paroisse m’ont fait suivre ce lien, l’homélie de Mgr Aupetit, archevêque de Paris, sur ces textes (https://youtu.be/PLjQILPs2UI)Je vous invite à relire les textes et à écouter son homélie. Il nous invite à prendre de la hauteur sur les événements actuels et à nous enraciner dans l’unique Sauveur.

Saint Dimanche.

Père Jérôme PAYRE