Homélie de la messe de la Sainte Famille du Père Julien PALCOUX

Messes du 26 juillet au 1 août 2021

Semaine 30

Lundi 26 juillet – Ste Anne et S. Joachim, parents de la Vierge Marie Mémoire

Mardi 27 juillet – de la férie

Mercredi 28 juillet – de la férie

Jeudi 29 juillet – Ste Marthe, Ste Marie et St Lazare

Vendredi 30 juillet – S. Pierre Chrysologue, évêque et docteur de l’Eglise

Samedi 31 juillet – S. Ignace de Loyola, prêtre

  • Messe anticipée à l’église de Rugles à 18:30 – Messe patronale St Germain l’Auxerois

Dimanche 1 août – Dimanche, 18ème Semaine du Temps Ordinaire

  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00

Messes du 2 au 8 août 2021

Semaine 31

Lundi 2 août – S. Eusèbe, évêque ; S. Pierre-Julien Eymard

Mardi 3 août – de la férie

Mercredi 4 août – S. Jean-Marie Vianney, prêtre

Jeudi 5 août – Dédicace de la Basilique Sainte-Marie Majeure

Vendredi 6 août – Transfiguration du Seigneur

Samedi 7 août – S. Sixte II, pape, et ses compagnons, martyrs, S. Gaëtan, prêtre

  • Messe anticipée à l’église de Rugles à 18:30

Dimanche 8 août – Dimanche, 19ème Semaine du Temps Ordinaire

  • Messe à l’église de Bourth à 9:15
  • Messe à l’église de la Madeleine à 18:00

Homélie de la messe de la Sainte Famille du Père Julien PALCOUX

+

Fête de la Sainte Famille

Frères et Sœurs,

Aujourd’hui nous prolongeons la Fête de la Nativité du Fils de Dieu en contemplant la famille dans laquelle Dieu a voulu naître. Je dis bien, « dans laquelle Dieu a voulu naître » et non « dans laquelle Dieu est né ». Car la naissance de Jésus dans une famille d’Israël est voulue par Dieu. Dieu, qui est tout-puissant, aurait pu procéder différemment. Mais il n’en a pas été ainsi. Il en va comme pour l’Institution de l’Eucharistie par Jésus. L’Institution de l’Eucharistie aurait pu ne pas avoir lieu au soir du Jeudi Saint, cela ne changeait rien au mystère pascal. Mais, il n’en a pas été ainsi. Donc, à travers ces faits, ces actes, Dieu nous dit quelque chose. Que nous dit-Il ?

Le premier enseignement que l’on peut en tirer est que Dieu sanctifie la famille et en fait un modèle. Il nous révèle ainsi que la meilleure cellule, la meilleure structure, pour aimer et pour accueillir la vie est la famille composée d’un homme et d’une femme. C’est dans cette structure que Dieu a voulu naître. Nous pouvons même aller plus loin. Les Ecritures ne disent pas grand-chose de Joseph, si ce n’est qu’il est le protecteur de la Sainte Famille ; on ne sait pas par conséquent à partir de quand il disparait ; mais on sait que Jésus va connaître un certain temps une famille éprouvée par le deuil (avec la mort de Joseph), ou dit autrement, Jésus va connaître un certain temps ce qu’est une famille monoparentale. Ma réflexion n’a pas pour but d’exclure les familles monoparentales ni les familles décomposées-recomposées, mais elle a pour but d’éveiller le sens politique des baptisés au fait qu’il ne faut pas seulement accompagner d’autres visages de famille (ce que nos politiques font depuis plusieurs décennies), mais il faut aussi travailler à la solidification de la structure familiale naturelle qui, elle aussi connaît des difficultés, des épreuves, et qui peut avoir l’impression de devenir minoritaire et d’être délaissée dans notre monde actuel.

En quoi la Sainte Famille est-elle pour nous un exemple ? Eh bien, je dirais, parce que chacun se reçoit de Dieu. Vous savez, on entend souvent cette phrase : «  Ses amis, on les choisit ; sa famille pas. » D’ailleurs bien souvent, derrière cette maxime se cache l’idée qu’on subit sa famille. Dans la Sainte Famille, c’est encore différent. On ne peut pas dire qu’on ne choisit pas sa famille. On la reçoit de Dieu. Chacun est un don de Dieu pour l’autre et pour les autres. Marie est donnée en mariage à Joseph. Joseph est donné à Marie. Jésus est donné par Dieu aux parents, et à travers eux à Israël et aux nations. Dans la Sainte Famille, personne ne s’approprie l’autre ; personne ne met la main sur l’autre ; tous se reçoivent de Dieu. Alors, regardons un peu dans nos familles. Est-ce que nous considérons les autres comme un don de Dieu ? Vous les couples croyants ici présents, comment vous regardez-vous ? Regardez-vous l’autre comme celui que vous aimez, que vous avez choisi ? ou bien comme celui ou celle que Dieu vous a donné ? Parfois, de reprendre conscience que nous sommes les uns les autres des dons de Dieu aux autres permet de dégonfler bien des problèmes. Il en va de même pour les enfants. Comment regardez-vous vos enfants ? Comme le produit de votre amour ? ou comme un don de Dieu ? Cette perspective a bien des incidences sur le devenir des enfants. Par exemple, est-ce que j’accepte qu’ils prennent telle ou telle orientation plutôt que celle que je pensais être le mieux pour lui ou pour elle ? Est-ce que j’accepte qu’il ou elle rencontre une femme ou un homme qui ne correspond pas forcément à ce que j’aurais pensé ? L’Evangile nous rapporte l’épisode de la présentation de Jésus au Temple avec les prophéties du vieillard Syméon et de la prophétesse Anne. Ces prophéties, en même temps qu’elles révèlent la mission de Jésus, ouvrent le cœur de Joseph et de Marie à un avenir qui ne leur appartient pas, et ouvrent ainsi un espace et un consentement dans leur cœur à l’avenir divin de Jésus. C’est ce que préfigure aussi le sacrifice d’Isaac évoqué en deuxième lecture : l’avenir d’Isaac appartient à Dieu et non à Abraham.

Dans cette perspective, il me parait très important et même fondamental de redire haut et fort que l’enfant est un don de Dieu, que l’on reçoit de Dieu, et non un objet que l’on réclame ou que l’on exige. A nouveau de sombres nuages pèsent non seulement sur l’institution familiale, mais surtout sur l’enfant et sa liberté fondamentale. Un enfant se reçoit ; il ne se commande pas. Un enfant est appelé à exister pour lui-même et non pour ses parents ou pour ses acheteurs ! Cette dernière idéologie est contraire non seulement à l’ordre naturel des choses, mais aussi à ce que Dieu a réalisé : qui, mieux que Jésus, peut nous dire que l’Enfant est un don de Dieu ?

Je terminerai cette petite méditation sur une autre caractéristique de la Sainte Famille : c’est que, accueillant Dieu en elle-même, elle grandit aussi selon la fécondité divine. Cette dimension est annoncée à travers l’obéissance et la foi d’Abraham en la promesse de Dieu de lui donner une descendance. Descendance humaines certes, mais aussi descendance spirituelle. Lorsqu’une famille se reçoit de Dieu, lorsqu’elle laisse toute sa place à Dieu, alors elle s’ouvre aussi à une fécondité surnaturelle, à une fécondité spirituelle, qui dépasse la simple fécondité biologique. C’est le Trésor qu’apporte Dieu à toutes les familles, mais qu’assez peu de familles finalement exploitent. La fécondité surnaturelle de la famille de Joseph et de Marie s’ouvre naturellement sur l’Eglise. Enfin, Jésus va ouvrir ses parents à cette fécondité qui dépasse les liens du sang. La fécondité surnaturelle des familles chrétiennes s’ouvrent naturellement aussi sur l’Eglise, enfin normalement. C’est le signe qu’il s’agit justement d’une fécondité surnaturelle.

Prions frères et sœurs en ce dimanche pour toutes les familles qui essayent de vivre le mieux possible l’idéal chrétien, quelles que soient leur structure. Prions pour que les familles chrétiennes approfondissent leur origine en Dieu, pour qu’elles apprennent à laisser davantage de place à Dieu en leur sein, et pour qu’elles s’ouvrent à une véritable fécondité divine. Amen !

Actualités de la Paroisse - articles récents

Homélie du 16ème Dimanche du Temps Ordinaire du Père Jérôme PAYRE

Homélie 17 et 18 juillet 2021 – 16ème dimanche TO

Il me guide et me conduit ! (Ps 22)

Continuons de contempler Jésus, le Maitre et le Seigneur ! Jésus a envoyé ses Apôtres en mission et les rassemble près de Lui. La mission des Apôtres, c’est d’être avec Jésus qui les a choisis et qui les envoie prêcher (Mc 3,14). Demeurer en Jésus et porter du fruit, voilà la vie baptismale. Au terme d’un long enseignement, Jésus multipliera les pains et les poissons. Nous lirons ensuite le chapitre 6 de saint Jean, sur le pain de vie ; il se termine par la profession de foi de Pierre : A qui irions-nous Seigneur ? tu as les paroles de la vie éternelle (Jn 6, 69. Nous avons un été à haute tonalité eucharistique, pour demeurer en Jésus et porter du fruit à la gloire du Père.

(suite…)

Messes du 19 au 25 juillet 2021

Semaine 29

Lundi 19 juillet – de la férie

  • Messe à l’église de la Madeleine à 15:30

Mardi 20 juillet – S. Apollinaire, évêque et martyr

  • Messe à l’église de la Madeleine à 19:00

Mercredi 21 juillet – S. Laurent de Brindisi, prêtre et docteur de l’Eglise

  • Messe à l’église de St Victor sur Avre à 19:00

Jeudi 22 juillet – Ste Marie-Madeleine

  • Messe à l’église de la Madeleine à 18:30

Vendredi 23 juillet – Ste Brigitte, religieuse (Fête en Europe)

  • Messe à Korian à 15:00

Samedi 24 juillet – S. Charbel Maklouf, prêtre

  • Eglise de la Madeleine à 9:00 – Laudes
  • Messe à l’église de la Madeleine à 9:15
  • Messe anticipée à l’église de Rugles à 18:30

Dimanche 25 juillet – Dimanche, 17ème Semaine du Temps Ordinaire

  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00

Messes du 12 au 18 juillet 2021

Semaine 28

Lundi 12 juillet – de la férie

Mardi 13 juillet – S. Henri

Mercredi 14 juillet – S. Camille de Lellis, prêtre

Jeudi 15 juillet – S. Bonaventure, évêque et docteur de l’Eglise

Vendredi 16 juillet – Notre-Dame du Mont Carmel

Samedi 17 juillet – de la férie

  • Messe anticipée à l’église de Rugles à 18:30

Dimanche 18 juillet – Dimanche, 16ème Semaine du Temps Ordinaire

  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00

Tout est lié : Sport et écologie intégrale

Découvrez le huitième numéro de « Tout est lié », le webzine de la Conférence des évêques de France consacré à l’écologie intégrale.
« Écologie intégrale et sport », c’est le thème de ce numéro estival. Avant de prendre quelques vacances, l’équipe du webzine vous propose de questionner les thèmes de la théologie du corps, de l’inclusion par le sport, de l’empreinte écologique du sport, du tourisme de masse, de la foi des sportifs. Bel été en Église intégrale !

« Écologie intégrale et sport », c’est le thème de ce numéro estival. Avant de prendre quelques vacances, l’équipe du webzine vous propose de questionner les thèmes de la théologie du corps, de l’inclusion par le sport, de l’empreinte écologique du sport, du tourisme de masse, de la foi des sportifs. Bel été en Église intégrale !

Lire la suite

Prière pour les vacances

Seigneur, notre Dieu, veille sur ceux qui prennent la route :
qu’ils arrivent sans encombre au terme de leur voyage.
Que ce temps de vacances soit pour nous tous
un moment de détente, de repos, de paix !

Sois pour nous, Seigneur, l’Ami que nous retrouvons sur nos routes,
qui nous accompagne et nous guide.
Donne-nous le beau temps et le soleil qui refont nos forces
et qui nous donnent le goût de vivre.
Donne-nous la joie simple et vraie
de nous retrouver en famille et entre amis.

Donne-nous d’accueillir ceux que nous rencontrerons
pour leur donner un peu d’ombre quand le soleil brûle trop,
pour leur ouvrir notre porte quand la pluie et l’orage les surprennent,
pour partager notre pain et notre amitié
quand ils se trouvent seuls et désemparés.

Seigneur, notre Dieu, veille encore sur nous
quand nous reprendrons le chemin du retour :
que nous ayons la joie de nous retrouver pour vivre ensemble
une nouvelle année, nouvelle étape sur la route du salut.

Amen.

L’amitié sociale – La Vidéo du Pape 7 – Juillet 2021

L’amitié est l’un des plus beaux cadeaux de la vie. Pouvoir compter sur ses amis dans les bons et les mauvais moments est un vrai don de Dieu. Ne serait-ce pas formidable « d’aller au-delà des groupes d’amis et de construire l’amitié sociale si nécessaire à un bien vivre ensemble », comme nous y invite François ?

Suite

Messes du 5 au 11 juillet 2021

Semaine 27

Lundi 5 juillet – S. Antoine-Marie Zaccaria, prêtre

Mardi 6 juillet – Ste Marie Goretti, vierge et martyre

  • Eglise de la Madeleine à 20:30 – Groupe de prière du Renouveau avec Marie-Claude et Denis Garnier

Mercredi 7 juillet – de la férie

Jeudi 8 juillet – de la férie

Vendredi 9 juillet – S. Augustin Zhao Rong, prêtre, et ses comagnons, martyrs

Samedi 10 juillet – de la férie

Dimanche 11 juillet – Dimanche, 15ème Semaine du Temps Ordinaire

  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00

Messes du 28 juin au 4 juillet 2021

Semaine 26

Lundi 28 juin – S. Irénée, évêque et martyr

Mardi 29 juin – Saint Pierre et Saint Paul

Mercredi 30 juin – Ss. Premiers martyrs de l’Eglise de Rome

Jeudi 1 juillet – de la férie

Vendredi 2 juillet – de la férie

Samedi 3 juillet – Saint Thomas, apôtre

Dimanche 4 juillet – Dimanche, 14ème Semaine du Temps Ordinaire

  • Messe à l’église de Chéronvilliers à 10:30
  • Messe à l’église de la Madeleine à 11:00